Il avait réalisé "Le Bateau", "L’Histoire sans fin" et "Air Force One" : le réalisateur Wolfgang Petersen est mort à 81 ans

Publié le 17 août 2022 à 12h09, mis à jour le 17 août 2022 à 12h15

Source : Sujet TF1 Info

Le cinéaste allemand Wolfgang Petersen est décédé des suites d’un cancer du pancréas à son domicile en Californie.
Remarqué au début des années 1980 avec "Le Bateau" et "L’Histoire sans fin", il s’était ensuite installé à Hollywood.
On lui doit des blockbusters comme "Dans la ligne de mire" avec Clint Eastwood, "Air Force One" avec Harrison Ford et "Troie" avec Brad Pitt.

Héros de la Nouvelle Vague du cinéma allemand, devenu un champion du blockbuster à Hollywood, le cinéaste Wolfgang Petersen s’est éteint des suites d’un cancer du pancréas, à son domicile de Brentwood, en Californie. Il avait 81 ans. Avec Le Bateau (Das Boot), son quatrième film sorti en 1982, le natif d'Emden avait accédé à une notoriété internationale.

Adapté d’un roman du même nom de Lothar-Günther Buchheim, ce huis clos étouffant racontait le destin tragique de l’équipage d’un sous-marin U-96, envoyé par Hitler en mission dans l’Atlantique Nord, tout en délivrant un puissant message anti-militariste. Nommé aux Oscars, il est considéré comme un chef-d'œuvre du genre.

"Lorsque Le Bateau a été montré la première fois à Los Angeles, les spectateurs ont applaudi au début du film en lisant que sur 40.000 membres de l'équipage, 30.000 étaient morts", racontait en 2016 le cinéaste au Hollywood Reporter. "À la fin, tout le monde s'est levé pour nous donner une standing ovation. Parce que le film montre la guerre telle qu'elle est. Et que dans une guerre, de jeunes hommes meurent pour d'horribles raisons."

Des succès en série à Hollywood

L’année suivante, Wolfgang Petersen enchaîne avec L’histoire sans fin, son premier film en langue anglaise d’après un best-seller qui met en scène un jeune garçon propulsé dans l’histoire du livre qu’il a dérobé dans une librairie. Le cinéaste débarque dans la foulée à Hollywood où il tourne le film de SF Enemy (1985) et le thriller Troubles (1991) avant de diriger Clint Eastwood avec Dans la ligne de mire (1993).

L’ex-Inspecteur Harry y incarne un agent des services secrets en fin de carrière, chargé de protéger le président des États-Unis d’un tueur mystérieux, après avoir assisté impuissant à l’assassinat de JFK des années auparavant. Succès public et critique, ce film d’action impose son auteur comme un fabricant de blockbuster haut de gamme, à défaut de surprendre.

On le retrouve ensuite aux commandes de Alerte ! (1995) un film catastrophe avec Dustin Hoffman dans lequel un virus de type Ebola ravage la Californie. Il dirige ensuite Harrison Ford dans Air Force One (1997) dans lequel l’avion du président des États-Unis est pris en otage par des terroristes russes. Puis George Clooney et Mark Wahlberg dans En pleine tempête (2000), où un bateau de pêche doit faire face à une météo cataclysmique.

En 2004, Wolfgang Petersen change encore de registre puisqu’il participe au renouveau du péplum avec l'épique Troie, emmené par Brad Pitt, Orlando Bloom, Eric Bana et la toute jeune Diane Kruger. La critique est plus mitigée cette-fois mais le film engrange près de 500 millions de dollars de recettes, le plus gros succès de la carrière américaine de son auteur.

Le cinéaste connaît ensuite un lourd échec avec Poséidon, une nouvelle version du roman d’aventure déjà adapté dans les années 1970. Il ne tournera plus pendant dix ans avant son retour dans son pays en 2006 avec Braquage à l’allemande, une comédie policière qui restera son dernier film.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info