De Niro se paye encore une fois Trump : "S’il avait un peu de cervelle, il aurait été réélu"

Publié le 16 octobre 2023 à 16h25

Source : TF1 Info

Le monstre sacré livre une performance incroyable dans "Killers of The Flower Moon" de Martin Scorsese, en salles mercredi.
Il incarne un patriarche raciste, qu'il n'a pas hésité à comparer à Donald Trump lors de la présentation du film au Festival de Cannes.
Dans un entretien accordé à "The Guardian" avant la grève des acteurs, il se lâche de nouveau contre l'ancien président.

Sa profession toujours en grève contre les studios hollywoodiens, Robert De Niro ne peut pas défendre Killers of The Flowers, le nouveau chef d’oeuvre de Martin Scorsese en salles ce mercredi. Et c’est bien dommage car ce monstre sacré du cinéma américain livre sans doute l’une de ses meilleures performances à l'écran depuis des lustres.

Dans cette fresque sanglante qui se déroule dans l'Oklahoma dans les années 1920, il incarne William Hale, un patriarche en apparence bienveillant qui encourage son neveu Ernest (Leonardo DiCaprio) à épouser Mollie (Lily Gladstone) une jeune membre de la tribu Osage dont la famille a fait fortune grâce aux gisements de pétrole situés sous ses terres…

Durant la conférence de presse du film à Cannes en mai dernier, Robert De Niro s’était lancé dans un parallèle entre le racisme de son personnage à l'encontre des Amérindiens et la recrudescence des discriminations contre les minorités dans la période récente, prenant en exemple la mort de George Floyd.

"La banalité du mal, c’est ce qu’il faut surveiller. Nous le voyons aujourd’hui, bien sûr. Nous savons tous de qui je veux parler. Mais je ne vais pas prononcer le nom", avait-il lâché, provoquant un frisson dans l’assistance.  Quelques minutes plus tard, il avait finalement désigné la cible de sa colère. "C'est comme avec Trump, je devais le dire. Il y a des gens qui pensent qu'il peut faire un bon boulot. Imaginez à quel point c'est fou".

Ça me met tellement en colère qu’un type comme lui soit parvenu à aller aussi loin dans notre système politique
Robert De Niro dans "The Guardian"

Dans une interview réalisée avant la grève, et publiée ce week-end par le quotidien britannique The Guardian, l’acteur se lâche comme jamais au sujet de l’homme d’affaires, candidat pour la présidentielle de 2024 malgré ses nombreux déboires judiciaires. "La situation politique dans laquelle nous nous trouvons dans mon pays est folle et absurde – nous avons perdu le contrôle", estime-t-il.

"Je vois le phénomène de Trump, le phénomène des gens qui ne lui tiennent pas tête alors qu’ils devraient (...) J’ai l’impression que depuis qu’il a fait irruption sur la scène politique, même après avoir été président, il est comme un parent violent dans un foyer. Sauf qu’ici ce n’est pas seulement un foyer, c’est tout le pays (...) Est-ce qu'il fait tout ça pour aggraver la vie des gens ? Pour les rendre malheureux ? Peut-être."

Très en verve, Robert De Niro juge que Donald Trump n’a jamais eu l’étoffe nécessaire pour le job. "L’une des principales tâches d’un leader, sa responsabilité, c’est de diriger", avance-t-il. "Même lorsque les masses tournent dans une certaine direction, vous devez leur montrer le bon chemin". Or, selon l’acteur, l’ancien président "fait tout ce qu’il peut pour être le patron. Il veut simplement être aux commandes. Il n’a pas de boussole morale."

"Ça me met tellement en colère qu’un type comme lui soit parvenu à aller aussi loin dans notre système politique", déplore-t-il encore. "D'ailleurs s’il avait un peu de cervelle, il aurait été réélu. Mais il a fait trucs stupides. Ce n’est pas quelqu’un qui devrait être autorisé à s’approcher de nouveau du pouvoir dans ce pays."


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info