"Je me sens à l'aise partout" : qui est Fotini Peluso, la jeune comédienne italienne qui illumine "La Tresse" ?

Publié le 29 novembre 2023 à 9h34, mis à jour le 29 novembre 2023 à 12h24

Source : Sujet TF1 Info

Adapté du best-seller Lætitia Colombani vendu à 5 millions d'exemplaires, le film "La Tresse" sort ce mercredi au cinéma.
Réalisé par l'auteure du roman, il suit le destin de trois femmes dotées d'un courage à toute épreuve.
Parmi elles, Giulia incarnée par Fotini Peluso, une jeune comédienne vue dans la série "Salade Grecque", et qui crève l'écran.

Dans Salade grecque, elle faisait tourner la tête de Tom (Aliocha Schneider). Révélée au public français par la série de Cédric Klapisch, Fotini Peluso est à l'affiche de La Tresse, l'adaptation cinématographique très attendue du best-seller de Lætitia Colombani, sorti chez Grasset en 2017 et vendu à 5 millions d'exemplaires. 

L'histoire de trois femmes dont les destins vont se retrouver liés sans qu'elles ne le sachent : Smita, une intouchable indienne qui rêve que sa fille entre à l'école pour échapper à la misère ; Sarah, une avocate américaine qui découvre qu'elle a un cancer ; et Giulia, une jeune Italienne qui se retrouve à la tête de l'atelier familial après l'accident de son père.

Pour incarner Giulia, Lætitia Colombani (qui réalise égaiement cette adaptation) a jeté son dévolu sur Fotini Peluso, "une beauté qui s’ignore", comme elle la décrit. Née d'une mère grecque et d'un père italien, la jeune femme dont le prénom signifie "lumineuse" en grec crève littéralement l'écran dans ce personnage de jeune fille bien ancrée dans son temps. 

Giulia, c'est un peu la femme que je rêverais d'être
Fotini Peluso

"J'ai beaucoup aimé cette histoire de femmes fortes et déterminées, qui essaient de redéfinir leur place dans le monde et dans la société", nous confie Fotini Peluso dans un français parfait teinté d'un charmant accent. "En ce qui concerne Giulia, elle n'a pas besoin de rejeter ses origines pour avancer. Elle vient d'un milieu un peu fermé, du sud de l'Italie, mais elle essaie de combiner modernité et tradition. Giulia, c'est un peu la femme que je rêverais d'être", admet la comédienne qui dit partager la détermination de son personnage qui va devoir se battre pour sauver l'entreprise familiale de la faillite.

"Même si ça s'est fait de façon moins violente, moi aussi, j'ai dû faire des compromis entre ce que j'avais appris, d'où je venais et qui je voulais être", poursuit la jeune femme qui a grandi dans une famille très soudée, entourée de femmes "magnifiques et très fortes". En parlant de femme, justement, a-t-elle l'impression que celles-ci doivent toujours se battre plus, comme dans le film ? 

On pardonne moins aux femmes, il faut toujours travailler plus
Fotini Peluso

"Oui, et je pense que vous êtes d'accord avec moi, non ? (Elle rit) J'ai conscience d'être très privilégiée, j'ai beaucoup de chance. Mais je trouve qu'on pardonne moins aux femmes, il faut toujours travailler plus". Si elle ne se destinait pas à devenir actrice, Fotini Peluso n'a jamais rien lâché pour trouver son bonheur. "Quand j'étais au lycée, je ne savais pas ce que je voulais faire. Je voulais juste être heureuse. Et c'est du boulot !", s'amuse-t-elle.

Après une enfance partagée entre la Grèce et l'Italie, elle s'inscrit en fac d'économie à Rome. En parallèle, elle fait du théâtre et décroche des rôles au cinéma et à la télévision. "Je voulais faire un master en statistique, car j'adorais les maths ! Mais à un moment, j'ai compris que je ne pouvais pas vivre sans jouer. Par contre, je pouvais vivre sans les maths…"

Si la jeune femme parle aussi bien français, c'est parce qu'elle a noué des relations spéciales avec notre pays. "Durant mes études, j'ai fait Erasmus à Paris et je suis tombée amoureuse de cette ville. J'ai ressenti une grande liberté. Ça fait deux ans que je vis ici". 

Aujourd'hui, Fotini Peluso tourne entre la France, l'Italie et la Grèce. "J'ai vraiment une grande chance. Je me sens à l'aise partout. J'aime beaucoup changer. D'ailleurs, je ne sais pas où je serai dans 10 ans", admet-elle. Une chose est sûre : Fotini Peluso n'est pas près de disparaitre du petit et du grand écran. À l'affiche de la mini-série suisse Les Indociles, elle vient de terminer le tournage de la saison 2 de la série de Netflix Nous voulons tous être sauvés


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info