Lady Gaga face à Joaquin Phoenix : 3 raisons de se réjouir de son casting dans "Joker 2"

Delphine DE FREITAS
Publié le 5 août 2022 à 15h22
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

La chanteuse américaine a officialisé son rôle dans la suite du film de Todd Phillips, sans préciser lequel.
La Mother Monster a partagé sur ses réseaux sociaux un premier teaser musical au rythme de "Cheek to cheek", qu’elle a déjà repris avec Tony Bennett.
Un projet en totale adéquation avec l’univers habité de l’artiste, actuellement en tournée avec son Chromatica Ball.

Ils s’affichent en ombre chinoise sur fond rouge. Après des semaines de spéculation, c’est en musique que Lady Gaga et Joaquin Phoenix ont officialisé leur futur partenariat. La chanteuse américaine a confirmé qu'elle rejoignait l’interprète du Joker dans Folie à deux, la suite très attendue du film de Todd Phillips dont la sortie est prévue pour le 2 octobre 2024.

Une première vidéo partagée sur les réseaux sociaux les montre esquisser quelques pas de danse au son de "Cheek to Cheek", un classique du jazz qu’elle a déjà repris avec Tony Bennett. Lady Gaga n’a pas précisé le rôle qu’elle tiendrait mais ce morceau intitulé littéralement "joue contre joue" laisse peu de place au doute. La Mother Monster est pressentie pour incarner Harley Quinn, la compagne aussi séduisante qu’effrayante du Joker, dans ce film qui devrait être une comédie musicale. La preuve par trois que ce projet était fait pour elle.

Parce que c’est une artiste caméléon

Folie à deux, en français dans le texte, désigne la psychose partagée. Ou comment le délire se diffuse d’un sujet à un autre. Si la suite du Joker vient décrire comment Harley Quinn a sombré dans la folie, on imagine aisément la nécessité de montrer les deux facettes du personnage. Et ça tombe bien, la transformation n’a jamais fait peur à Lady Gaga. Elle en a même fait sa marque de fabrique. Sur scène ou à l’écran, Lady Gaga joue de l’image du personnage qu’elle s’est créé à coups de perruques, de tenues ébouriffantes et de mises en scène léchées. Sa capacité à passer de l’excentricité à la sobriété est symbolisée par la résidence qu’elle tient à Las Vegas dès décembre 2018, où elle alterne deux spectacles. Le pop et coloré Enigma d’un côté, le doux et apaisant Jazz & Piano de l’autre. Un vrai caméléon, on vous dit, comme le nom de son personnage dans Machete Kills de Robert Rodriguez. Coïncidence ? Permettez-nous d’en douter !

Parce qu’elle a déjà fait ses preuves au cinéma

Son premier rôle majeur dans une série lui a permis de remporter un Golden Globe. Son premier majeur au cinéma lui a valu une nomination à l’Oscar de la meilleure actrice. De la Comtesse dans American Horror Story à Ally, la musicienne florissante dans A Star is born, Lady Gaga a gagné le respect de la profession et du public habitués à voir les chanteurs jouer les acteurs et inversement. C’est d’ailleurs grâce au film de Bradley Cooper qu’elle rencontre Todd Phillips, producteur du long-métrage. Le réalisateur de Joker 2 a également dû apprécier sa fascinante prestation dans House of Gucci, la partition délicieusement kitsch de Ridley Scott. Pour s’imprégner pleinement du rôle, la chanteuse de 36 ans a même vécu un an et demi comme si elle était Patrizia Reggiani, la veuve noire de Maurizio Gucci condamnée pour avoir commandité son meurtre. Une période qu’elle a d'ailleurs qualifiée de… "folie délicieuse". Nommée aux Bafta, aux Golden Globes et aux Screen Actors Guild Awards, elle avait été boudée par les Oscars.

Parce qu’elle a une voix folle

Il se murmure dans la presse spécialisée que Folie à deux serait une comédie musicale. Autrice, compositrice et interprète, Lady Gaga régalerait bien des oreilles en signant elle-même la bande son du film. Elle l’a fait pour A Star is born, gagnant l’Oscar de la meilleure chanson originale pour "Shallow", et plus récemment pour la suite de Top Gun. Lors de son passage au Stade de France fin juillet, son Chromatica Ball a changé de dimension dès qu’elle s’est installée derrière son piano. Pas besoin de chorégraphies élaborées ou d’effets visuels, sa voix puissante a suffi à faire chavirer 76.000 spectateurs pour un tour de chant à l’unisson. Ses petits monstres martèlent depuis près de 15 ans qu’elle n’est pas qu’une popstar excentrique qui vient aux cérémonies vêtues d’une robe en viande rouge. Il est temps que les derniers réfractaires s'en rendent compte.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info