Films et séries devront bientôt fournir le bilan carbone de leurs tournages pour toucher des aides publiques

La rédaction de TF1info
Publié le 5 octobre 2022 à 17h33
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Dès le 1er janvier 2024, le Centre national du cinéma et de l’image animée conditionnera l’attribution de ses subventions aux seuls projets qui auront estimé leurs émissions de CO2.
L'obligation sera étendue dans un deuxième temps "aux œuvres d'animation, immersives et aux jeux vidéo", précise le CNC.

Ils vont devoir se mettre au vert. Les tournages de films, séries, téléfilms et documentaires auront très prochainement l’obligation de fournir leur bilan carbone s’ils souhaitent bénéficier d’aides publiques. La mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2024, annonce le Centre national du cinéma et de l’image animée dans un communiqué que relaie l’AFP. 

Les producteurs devront notamment calculer le CO2 émis lors des tournages (transport, cantine, moyens techniques...) et de la post-production.

Le bilan carbone sera demandé dès le 31 mars prochain à tous les "producteurs d’œuvres cinématographiques (long et court métrage) et d’œuvres audiovisuelles (série et unitaire), appartenant au genre de la fiction et du documentaire" au moment de leurs demandes d’aides. Mais ne conditionnera les aides que quelques mois plus tard. L'obligation sera étendue dans un deuxième temps "aux œuvres d'animation, immersives et aux jeux vidéo".

Lire aussi

Le CNC a commencé à conditionner ses aides en 2021 dans un autre domaine, les violences sexistes et sexuelles, subordonnant l'obtention de ses fonds au suivi de formations à la prévention du harcèlement.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info