3 bonnes raisons d’attendre "Adieu Monsieur Haffmann", avec Gilles Lellouche

Jérôme Vermelin
Publié le 28 décembre 2021 à 8h00
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

PREVIEW - En salles le 12 janvier, "Adieu Monsieur Haffmann", de Fred Cavayé, embarque le spectateur dans un huis clos psychologique en 1941, sous l’occupation allemande. Dans les rôles principaux : Daniel Auteuil, Gilles Lellouche et Sara Giraudeau, un trio magistral.

À Paris, sous l’occupation allemande, le bijoutier juif Joseph Haffmann craint pour la sécurité de sa famille. Son employé François Mercier rêve, lui, d’en fonder une avec Blanche, son épouse. Par un terrible concours de circonstances, à l’ombre de l’Histoire, ces trois personnages vont lier leur destin pour le meilleur et pour le pire. C'est le point de départ de Adieu Monsieur Haffmann de Fred Cavayé, l'un des premiers grands films français de 2022.

Pour le passage de la scène à l’écran

Adieu Monsieur Haffman, c’est d’abord une pièce de Jean-Philippe Daguerre, créée en 2016 à Paris. Succès critique et public, elle remportera, deux ans plus tard, quatre Molière, dont celui du meilleur spectacle dans un théâtre privé. Ce huis clos psychologique intense, taillé pour le cinéma, offre au réalisateur Fred Cavayé l’occasion de s’essayer à un nouveau genre, lui qui a débuté par le thriller (Pour elle, À bout portant) avant de s’essayer à la comédie (Radin, Le jeu). Sans artifice, sa caméra est au service de son intrigue, implacable, et de ses comédiens, à fleur de peau.

Pour son regard original sur l’occupation

Fiction intimiste avant tout, Adieu Monsieur Haffman nous raconte comment une situation extrême telle que l’occupation bouleverse les rapports et les jeux de pouvoir entre les individus. Entre un patron et son employé, entre un mari et son épouse, entre ceux qui portent l’étoile jaune et les autres. Loin d’une énième reconstitution historique, le film, comme la pièce, raconte les failles, les hypocrisies, les renoncements de ses protagonistes. Et tend un miroir à chacun d’entre nous, par-delà les époques.

Lire aussi

Pour son trio de comédiens épatants

Grave, noble et tendre à la fois, Daniel Auteuil est impeccable dans le costume de Joseph Haffman, un homme de principes prêt à se sacrifier pour les siens. Mais c’est le couple que forment Gilles Lellouche et Sara Giraudeau qui va surprendre les spectateurs. Après avoir joué les gros durs dans Bac Nord, le premier signe l’une des performances les plus bouleversantes de sa carrière en époux rongé par un terrible secret. Si fragile en apparence, sa partenaire se dévoile, forte et résolue, au fil d’un récit à l’issue imprévisible.

>> Adieu Monsieur Haffman de Fred Cavayé. Avec Gilles Lellouche, Sara Giraudeau, Daniel Auteuil. En salles le 12 janvier


Jérôme Vermelin

Tout
TF1 Info