Le dernier "Spider-Man" est le premier film de la pandémie à rapporter plus d’un milliard de dollars

Delphine DE FREITAS
Publié le 27 décembre 2021 à 16h17
JT Perso

Source : Sujet Digital LCI

L'essentiel

RECORD – L’ultime volet de la trilogie portée par Tom Holland dans le costume de l’homme-araignée a fait en 12 jours ce qu’aucun film n’avait fait depuis deux ans. Un succès monstre qui contraste avec les débuts difficiles d’autres longs-métrages très attendus.

Il a pris dans sa toile plus de spectateurs que tous les films parus avant lui ces deux dernières années. Spider-Man : No Way Home est le premier film de l’ère Covid à dépasser le milliard de dollars au box-office. Une barre hautement symbolique franchie lors du week-end de Noël après 12 petits jours d’exploitation en salles. Seuls Avengers : Endgame et Avengers : Infinity War ont fait mieux, respectivement en cinq et 11 jours. L’ultime James Bond de Daniel Craig, Mourir peut attendre, était jusqu’ici le film le plus attractif de 2021 avec 774 millions de dollars de recettes mondiales.

Deuxième meilleur démarrage de l'histoire aux États-Unis

Les records établis par Spider-Man : No Way Home sont d’autant plus impressionnants que la situation sanitaire se tend jour après jour à cause du variant Omicron. Aux États-Unis, le film de Jon Watts a dépassé les prévisions des analystes et s’est offert le deuxième meilleur démarrage de l’histoire, avec 253 millions de dollars. En France, il a réalisé le meilleur démarrage depuis Le Roi Lion en juillet 2019 en séduisant plus de 2,8 millions de spectateurs en une semaine. Plus de 250.000 billets avaient été vendus en prévente avant même la sortie du film. Du jamais-vu cette année. On ne compte plus les séances complètes, comme au Grand Rex, à Paris, où le visionnage vire à la communion bruyante entre fans. 

"West Side Story" et "Matrix 4" loin derrière

Si le succès de No Way Home redonne le sourire aux salles, il donne aussi des ailes aux studios Sony et Marvel, qui parlent déjà de campagne pour les Oscars pour un film certes divertissant, mais pas machine à récompenses pour autant. Face à Spider-Man, la concurrence peine à exister. En témoignent l’échec de l’excellent West Side Story de Steven Spielberg (36,6 millions récoltés en trois semaines pour un budget de 100 millions de dollars) et les balbutiements de Matrix 4. Le retour de Keanu Reeves dans la Matrice n’a engrangé que 22,5 millions de dollars après son premier week-end d’exploitation outre-Atlantique.

"Actuellement, si vous avez moins de 35 ans et que vous allez au cinéma, votre premier choix, c'est Spider-Man. Votre second choix, c’est de revoir Spider-Man. Vous pouvez regarder Matrix plus tard avec quelqu’un qui a HBO Max. C’est comme ça que ça fonctionne quand un seul film domine le marché comme Spider-Man", explique à Variety un spécialiste, soulignant que le film de Lana Wachoswki était aussi disponible en streaming légal aux États-Unis. De quoi relancer un énième débat sur l’influence des plateformes sur les sorties en salles.