Tir mortel d’Alec Baldwin : l’armurière du film "Rust" ira-t-elle en prison avec ses secrets ?

Publié le 17 janvier 2024 à 17h05

Source : JT 20h WE

Le procès de l’armurière du film "Rust" Hannah Gutierrez-Reed doit se tenir en mars prochain à Santa Fe au Nouveau Mexique.
Le 21 octobre 2021, c’est elle qui était responsable du revolver qui a tué la directrice de la photo Halyna Hutchins sur le tournage.
Les médias américains révèlent que la procureure en charge de l’affaire lui a récemment proposé la clémence, en échange de sa coopération… En vain.

Le mystère qui entoure la mort de Halyna Hutchins reste entier. Le 21 octobre 2021, cette directrice de la photographie de 42 ans succombait aux blessures causées par l’arme à feu entre les mains d’Alec Baldwin sur le tournage du film Rust, sur un ranch du Nouveau-Mexique. Si l’acteur s’est toujours défendu d’avoir pressé la détente, il est depuis longtemps acquis que la jeune femme a reçu une balle réelle, logée dans le barillet où devait se trouver une balle à blanc. 

Le 31 mars 2023, l’assistant-réalisateur Dave Halls, qui avait remis l’arme à l’acteur, a été condamné à six mois de prison de sursis pour négligence. En mars prochain, ce sera au tour de l’armurière Hannah Gutierrez-Reed de se présenter devant les tribunaux. À l’époque, les médias avaient mis en exergue le manque d’expérience de cette jeune femme de 24 ans, fille d’un professionnel aguerri qui a travaillé sur les films de Quentin Tarantino.

Je crois fermement qu’elle a une idée de la façon dont les balles réelles se sont retrouvées sur le plateau
La procureure Kari Morrissey

Depuis le départ, Hannah Gutierrez-Reed assure qu’elle n’a pas la moindre explication au drame. Elle a donc décidé de plaider non coupable du chef d’accusation d’homicide involontaire lors du procès qui doit se tenir en mars prochain à Santa Fe. Elle est également poursuivie pour dissimulation de preuves, les enquêteurs la soupçonnant d’avoir confié des drogues consommées le jour du drame à une tierce personne.

Si elle risque jusqu’à trois ans de prison ferme, les médias américains révèlent que dans un mail adressé aux avocats de la jeune femme, la procureure Kari Morrissey lui propose la clémence en échange de sa coopération. "Je crois fermement qu’elle a une idée de la façon dont les balles réelles se sont retrouvées sur le plateau", écrit-elle.

Un chantage au cinquième amendement ?

"Je respecte complètement son droit de ne pas divulguer cette information et de garder le silence, mais si elle se présentait et répondait à certaines des questions qui affligent les victimes dans cette affaire, cela contribuerait grandement à obtenir un jugement favorable." Mais ce n’est pas tout. Dans son mail, la procureure promet que si Hannah Gutierrez-Reed refuse de coopérer, elle l’inculpera dans une autre affaire, peu médiatisée à l’époque.

Le 1er octobre 2021, dix jours après le drame, la jeune femme a en effet été arrêtée en possession d’une arme à feu dans un bar de Santa Fe. Pour Jason Bowles, l’un de ses avocats cités par Variety, il s’agirait ni plus ni moins d’un chantage destiné "à lui faire renoncer à son droit à garder le silence, garanti par le cinquième amendement de la Constitution". Des manœuvres en coulisses dignes des meilleures séries policières hollywoodiennes...

Alors que Hannah Guttierez-Reed attend son procès, le site Deadline a dévoilé il y a quelques jours de premières images de Rust puisque l’équipe a repris et achevé le tournage au printemps dernier. Le film, qui n’a pas encore de date de sortie, est soutenu par Matthew Hutchins, le mari de la défunte, qui a passé un accord financier avec Alec Baldwin.

Après avoir abandonné les poursuites contre l’acteur, les procureurs en charge de l’affaire ont évoqué à l’automne dernier la possibilité de l’inculper de nouveau pour homicide involontaire, des experts en balistique estimant qu’il était impossible qu’il n’ait pas pressé la détente. Leur décision reste en suspens.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info