Star du prochain film de Jacques Doillon, la comédienne Nora Hamzawi dénonce sa sortie en salles

Publié le 21 février 2024 à 13h32, mis à jour le 21 février 2024 à 14h21

Source : JT 20h WE

Nora Hamzawi joue l'un des rôles principaux de "CE2", le nouveau film de Jacques Doillon qu'elle a tourné en 2020.
La comédienne regrette que la sortie, prévue le 29 mars, soit maintenue alors que le cinéaste est accusé de viols par Judith Godrèche.

Nora Hamzawi jette un pavé dans la mare. Au générique de CE2, le nouveau film de Jacques Doillon, l’humoriste et actrice déplore le maintien de sa sortie en salles le 29 mars prochain suite à la plainte pour "viols sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité", déposée le 6 février dernier par Judith Godrèche contre le réalisateur de 79 ans.

CE2 raconte l’histoire d’une fillette harcelée par deux camarades de classe. Nora Hamzawi et Alexis Manenti, la révélation des Misérables de Ladj Ly, interprètent les professeurs de la jeune victime. Tourné en 2020 dans le Puy-de-Dôme, ce drame marque le retour du réalisateur derrière la caméra, sept ans après Rodin avec Vincent Lindon.

Ce qui se passe dans le milieu du cinéma, et qui je l’espère, s’étend à d’autres milieux, est essentiel et important
Nora Hamzawi

Dans un communiqué adressé à l’AFP en fin de semaine dernière, la société de production Arena Films a annoncé le maintien de cette date après s’être concertée "avec tous les partenaires ayant soutenu l’initiative et porté la production du film". Estimant avoir "pris la mesure" des "accusations graves" contre le cinéaste, elle disait refuser de se soumettre "à un calendrier judiciaire".

Nora Hamzawi n’a visiblement pas été consultée. "Je ne soutiens pas cette décision qui, d’après moi, représente un mépris vis-à-vis de la parole des femmes", a-t-elle écrit mardi soir sur Instagram. "Ce qui se passe dans le milieu du cinéma, et qui je l’espère, s’étend à d’autres milieux, est essentiel et important. C’est la chose à soutenir en priorité aujourd’hui."

Dans un entretien accordé à France Inter début février, Judith Godrèche a raconté avoir été embrassée à de nombreuses reprises par Jacques Doillon sur le tournage de La fille de 15 ans, un film sorti en 1989 dans lequel il la dirigeait et lui donnait la réplique. Interrogée pour savoir si le cinéaste avait abusé d’elle, la comédienne avait acquiescé.

Suite à sa prise de parole, les comédiennes Isild Le Besco et Anna Mouglalis ont dénoncé des faits similaires dans les colonnes du Monde. Alors qu’il a été écarté de la présidence du festival de cinéma de Tours suite à ces accusations, le cinéaste a dénoncé des "mensonges" dans un communiqué à l’AFP.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info