"CODA" triomphe aux Oscars : comment le remake de "La Famille Bélier" a conquis Hollywood

Delphine DE FREITAS
Publié le 27 mars 2022 à 17h00
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Disponible en France sur la plateforme AppleTV+, "CODA" a remporté les trois Oscars pour lesquels il était nommé - dont celui de meilleur film - ce dimanche 27 mars.
Ce remake de "La Famille Bélier" se distingue sans difficulté de l’original tout en procurant la même dose d’émotions.
Bouleversant, le comédien sourd Troy Kotsur a été sacré meilleur acteur dans un second rôle.

Leur histoire avait ému aux larmes plus de 7,4 millions de curieux en salles en France. Exit le cinéma, c’est sur AppleTV+ que le public français a pu découvrir l'été dernier les cousins américains de La Famille Bélier. Intitulé CODA, ce remake signé Sian Heder s'est imposé comme le grand vainqueur des Oscars 2022. Il était en lice ce dimanche 27 mars pour trois statuettes, dont celle du meilleur film et du meilleur acteur dans un second rôle pour Troy Kotsur. Des prix qu'il a remportés haut la main.

En traversant l’Atlantique, Paula est devenue Ruby mais est toujours aussi passionnée de musique. Leurs parents et leurs frères respectifs sont sourds, pas elles. Une différence sur laquelle le remake du film d’Eric Lartigau, sorti en 2014, appuie dès son titre. CODA est l’acronyme de "Child of Deaf Adult", enfant de parent sourd en anglais. Présenté au Festival de Sundance en février 2021, le long-métrage de Sian Heder a fait sensation auprès des spectateurs, de la critique et des studios qui se sont arrachés cette copie presque conforme d’un des plus grands succès populaires de l’Hexagone pour la somme record de 25 millions de dollars.

Tendre, émouvant et brut

Alors forcément vu de France, un tel engouement interroge. Était-il bien nécessaire d’adapter un film au message déjà universel ? Pour qui a vu La Famille Bélier, CODA aura un petit air de déjà-vu. Certaines scènes sont reproduites à l’identique. Comme ce moment gênant pour la jeune Paula qui se retrouve à jouer les interprètes pour ses parents chez le médecin. Ou cet autre qui donne les frissons, où en pleine audition, elle se décide à signer le morceau qu’elle est en train de chanter pour sa famille présente dans la salle. Mais jamais CODA n’a l’air d’une pâle photocopie de son modèle d’origine, qu’il parvient presque à effacer. Tendre, émouvant et brut, le remake américain trouve son rythme de croisière d’emblée avec une scène d’ouverture qui nous plonge dans le quotidien des Rossi, chez qui on est pêcheur de père en fils au large du Massachusetts. 

Le rôle essentiel tenu par la jeune Ruby auprès de son père et de son frère aîné sur le bateau - et sur la terre ferme - devient l’une des clés du voûte du film. Plus encore que chez les agriculteurs mayennais de La Famille Bélier. La comédie se fait davantage sociale, racontant le dur labeur des pêcheurs indépendants broyés par les grosses corporations. Mais sans jamais oublier les aspirations musicales de son héroïne. Michel Sardou n’a pas résisté à la conquête de l’Amérique, remplacé par les standards du Motown ("Something Gotta Hold Me", "You’re All I Need To Get By") et de Joni Mitchell ("Both Sides Now"). Dotée d’une voix divine, la Britannique Emilia Jones est d’une justesse imparable. La jeune femme de 19 ans a perfectionné son accent américain et appris le langage des signes pendant des mois avant le tournage.

Nous ne sommes pas des acteurs sourds. Nous sommes des acteurs, point

Marlee Matlin au Hollywood Reporter

Près de 40% du scénario est en ASL (American Sign Langage). Sauf que contrairement à La Famille Bélier, qui mettait en scène Karin Viard et François Damiens dans le rôle des parents, la production de CODA a fait le choix de tourner avec des acteurs sourds. Une condition sine qua non pour sa réalisatrice. "Je me suis vraiment dit que je préférerais que ce film ne se fasse pas plutôt que de le voir se faire avec des acteurs entendants", explique à The Hollywood Reporter Sian Heder. Troy Kotsur et Marlee Matlin incarnent, "avec 100% d’authenticité" selon cette dernière, les personnages de Frank et Jackie.

Troy Kotsur, Marlee Matlin, Emilia Jones et Daniel Durant incarnent la famille Rossi dans "CODA", remake américain de "La Famille Bélier". - AppleTV+
Lire aussi

Seule actrice sourde oscarisée à ce jour, elle était aussi l’une des mères de famille de la série pour ados Switched at birth qui racontait la vie chamboulée de deux adolescentes, dont l’une était sourde, échangées à la naissance. Un programme dans lequel apparaissait aussi Daniel Durant, qui joue dans CODA le frère aîné de l’héroïne son premier rôle au cinéma. Mais ne répétez pas au trio qu’ils sont des acteurs sourds. "Nous sommes des acteurs, point", insiste Marlee Matlin. Troy Kotsur, son bouleversant partenaire à l'écran, l'a rejointe au palmarès.

Et c'est peut-être aussi ce qui justifie cette nouvelle version de La Famille Bélier : une meilleure représentation de minorités encore trop souvent mises de côté par l'industrie du cinéma à l'échelle mondiale. Privé de sortie en salles, le film est à découvrir sur AppleTV+. De quoi laisser au plus grand nombre le temps de jouer au jeu des sept différences entre les versions française et américaine.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info