La Coupe du monde 2022 sur TF1

Coupe du monde 2022 : Gala prête à venir chanter "Freed From Desire" avec les Bleus au Qatar ?

par Jérôme VERMELIN
Publié le 5 décembre 2022 à 10h52
JT Perso

Source : JT 20h WE

Après leur victoire contre la Pologne, les joueurs de l’équipe de France ont de nouveau entonné "Freed From Desire" de Gala dans les vestiaires.
Depuis quelques années, ce tube engagé s’est invité dans les stades de foot, loin de son message originel.
Interrogée par "Le Parisien", son auteure n'est pas opposée à l'idée de venir le chanter avec les Bleus au Qatar, si on l’invite.

C’est le nouvel hymne de l’équipe de France. Comme après leur match décisif face au Danemark au premier tour, Kylian Mbappé ont célébré leur victoire contre la Pologne en entonnant "Freed From Desire" (Libéré du désir - ndlr), le tube de la chanteuse italienne Gala sorti en 1996. Ravie, cette dernière avait remercié les joueurs de Didier Deschamps pour cette charmante attention en repartageant les images de joie publiées par la Fédération française de football sur les réseaux sociaux. 

Et si elle allait encore plus loin dans les prochains jours ? Dans un entretien accordé ce dimanche au Parisien, avant la qualification pour les quarts de finale, l’artiste aujourd’hui âgée de 47 ans se disait "prête" à chanter avec les Bleus. "J’adore votre pays. J’y ai toujours été bien reçue. Freed From Desire a été disque de diamant ici. Et je passe même un peu de temps à Paris pour le travail et parce que mon compagnon s’est installé ici", révélait-elle.

Si de nombreux artistes ont refusé de chanter au Qatar, Gala n’y sera pas opposée. "On ne me l’a pas demandé, mais oui", assure-t-elle. "Je l’ai fait aux JO d’hiver de Sotchi en Russie en 2014, car je pense que l’on peut faire passer des messages à travers un t-shirt ou une déclaration sur scène sur les femmes ou les droits de l’homme par exemple. C’est toujours mieux que de ne pas venir."

Depuis qu’il a été repris par des supporters irlandais au début des années 2010, "Freed From Desire" s’invite régulièrement dans les tribunes de foot et d’autres événements sportifs, loin de son message originel. En France, on l’a également entendu lors des mouvements sociaux de 2018, plus proches de son message originel puisque Gala avait eu l'idée du texte lorsqu'elle vivait aux Etats-Unis, après avoir quitté l'Italie à l'âge de 17 ans pour faire ses études.

Lire aussi

"J’ai écrit la chanson à New York, en observant les disparités entre les riches et les pauvres, entre les puissants et les gens ordinaires, entre les célébrés et les abandonnés", expliquait-elle l’an dernier dans un entretien accordé au magazine Trax. "Et j’ai compris une chose : le bonheur est rarement lié à la richesse."

"Le fait que la chanson soit utilisée par des fans de foot ou des étudiants ne me surprend pas du tout", ajoutait la chanteuse. "Toute personne qui combat le système s’aligne simplement avec l’énergie qui m’a toujours habitée : celle de ne pas accepter les choses telles qu’elles sont et de vouloir les changer."


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info