La Coupe du monde 2022 sur TF1

Coupe du monde : Ivana Knöll, la supportrice croate qui brave le dress code du Qatar

par Jérôme VERMELIN
Publié le 30 novembre 2022 à 13h02
JT Perso

Source : JT 20h WE

Depuis le début de la Coupe du monde au Qatar, le mannequin croate Ivana Knöll assiste aux matches de son équipe nationale dans des tenues osées.
Cette ancienne finaliste à l’élection de Miss Croatie, très suivie sur Instagram, s’était déjà illustrée en Russie en 2018.
Alors que certains craignent qu’elle soit arrêtée et expulsée du pays, la jeune femme assume son look avec un brin de provocation.

Dans les tribunes des stades du Qatar, sa présence décoiffe. Après s’être déjà illustrée durant le Mondial en Russie en 2018, le mannequin croate Ivana Knöll, 30 ans, a fait sensation en assistant aux deux premiers matchs de son équipe nationale dans des tenues qui bravent le "dress code" très strict imposé aux spectateurs par les autorités locales. Des apparitions photographiées et filmées qui font le bonheur de ses plus de 900.000 abonnés sur Instagram

Le 23 novembre, au Stade A-Bayt, la jeune femme portait une combinaison à damiers rouge et blanc, rappelant le drapeau de son pays, lors du premier match qui s’est soldé par un match nul face au Maroc (0-0). Puis lors du deuxième match, le 27 novembre face au Canada (victoire 4-1), au Khalifa International Stadium, elle s’était vêtue d’une robe ultracourte, sans bretelle, les chaussettes assorties...

Ivana aurait-elle dépassé les bornes ? C’est ce qu’on peut penser au regard du règlement édicté par les autorités locales en amont de la compétition. "Les visiteurs doivent faire preuve de respect pour la culture locale en évitant d’être trop dévêtus en public", indiquait l’Office du tourisme du Qatar. "Il est généralement recommandé aux hommes et aux femmes de s’assurer que leurs épaules et leurs genoux sont couverts".

Comment une robe ou un bikini pourrait blesser quelqu’un ? Expliquez-moi !

Ivana Knöll

Interrogée à la sortie de Croatie-Canada, la jeune femme a expliqué qu’elle était "choquée" par cette demande des organisateurs du Mondial. "Si nous en Europe respectons le hijab et le niqab, je pense qu’ils doivent respecter notre mode de vie, notre religion et donc ma décision de porter des robes et des bikinis", a-t-elle estimé.

Alors que certains observateurs craignent pour son arrestation, voire son expulsion, Ivana Knöll a précisé qu’elle n’avait, jusqu’ici, subi aucune remontrance de la part des autorités. "Lorsque je suis arrivée, j’ai été étonnée qu’on me laisse m’habiller comme je le voulais, hormis dans les bâtiments officiels, ce qui me va très bien. Et puis de toute façon, comment une robe ou un bikini pourrait blesser quelqu’un ? Expliquez-moi !".

Lire aussi

Née en Allemagne, Ivana Knöll y a passé les sept premières années de sa vie avant de s’installer dans le pays d’origine de ses parents. En 2016, elle a échoué en finale de l’élection de Miss Croatie, remportée par Angelica Zacchigna. Mais cette exposition médiatique a permis à la jeune femme, qui vit désormais aux États-Unis, de lancer sa carrière et sa marque de vêtements, dont elle fait judicieusement la promotion à la Coupe du monde.

Prochain rendez-vous pour la supportrice la plus "spectaculaire" de Luka Modric & co ? Le match Croatie-Belgique, ce jeudi à 16h dans l’enceinte du Ahmad bin Ali Stadium. Une rencontre décisive pour la première place du groupe F que cette fan de ballon rond ne manquerait sous aucun prétexte.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info