À un mois tout pile d’une cérémonie que le Royaume-Uni n’a pas organisée depuis 70 ans, les préparatifs s’accélèrent.
Les Windsor eux-mêmes sont en ordre de marche, à commencer par le plus jeune héritier du trône à qui a été confiée une mission particulière.
Et si on faisait le point sur les informations officielles communiquées par Buckingham jusqu’à présent ?

La date est notée sur le calendrier depuis déjà six mois. Il n’en reste plus qu’un au Royaume-Uni pour mettre la dernière touche à un évènement rare, que le pays n’a pas organisé depuis 70 ans. Le 2 juin 1953, Elizabeth II était couronnée à l’abbaye de Westminster. Pour la première fois, et à la demande de la reine, les trois heures de la cérémonie sont diffusées en direct à la télévision. Ce jour-là, 27 millions de Britanniques, sur les 36 millions de sujets que compte le royaume, sont devant leur petit écran. Un record. 

Ils seront sans aucun doute beaucoup plus nombreux le 6 mai prochain pour assister au couronnement de Charles III et de son épouse Camilla qui aura lieu au même endroit. Mais les festivités devraient être plus sobres et plus modernes qu’il y a sept décennies.

Le jour J

Plus de 2000 personnes recevront très prochainement le carton d’invitation officiel pour la cérémonie du 6 mai, premier des trois jours de fête. Mené par l’archevêque de Canterbury Justin Welby, chef spirituel de l’Église anglicane, l’évènement télévisé ne devrait durer qu’une heure. Charles III prêtera serment, recevra les attributs royaux dont un sceptre et la couronne de Saint Edouard, "la plus sacrée de toutes" qui se refait actuellement une beauté. À l’image du mariage de Meghan et Harry, des musiques récentes se mêleront aux chants plus traditionnels. La légende de Broadway Andrew Lloyd Webber doit notamment composer des morceaux inédits pour l’occasion.

Le prince George au premier rang…

Du haut de ses 9 ans, il prendra part à un rituel dont il sera un jour le personnage central. Le prince George, futur roi et fils aîné de Kate et William, a été choisi pour être l’un des huit pages d’honneur qui accompagneront son grand-père et sa belle-grand-mère Camilla dans l’allée de l’abbaye de Westminster. La reine, et non plus reine consort, sera, elle, épaulée par ses trois petits-fils Gus, Louis et Freddy, ainsi que par son grand-neveu Arthur.

Alberto Pezzali / POOL / AFP

… le prince Harry grand absent ?

S’il a bien été convié à assister au couronnement de son père avec sa femme Meghan, le prince Harry n’a pas encore renvoyé son carton. Viendront, ne viendront pas ? La presse anglo-saxonne dans son ensemble spécule sur la venue des Sussex en Angleterre, fraîchement accueillis par les badauds lors du jubilé d’Elizabeth II en juin. Le couple, en séjour en Europe lors du décès de la nonagénaire en septembre, était rentré à Londres pour assister aux funérailles de la souveraine

Le fils cadet de Charles III devrait quoi qu’il arrive être dans la capitale anglaise en mai pour l’ouverture du procès qu’il intente au groupe propriétaire du Daily Mirror. Une affaire distincte de celle menée contre la maison mère du Daily Mail, qui l’a vu faire une apparition surprise au tribunal le mois dernier. Mais le 6 mai, jour du couronnement, sera aussi et surtout le 4e anniversaire de son fils Archie. De quoi peut-être lui donner envie de rester auprès de son cocon familial, loin du faste de la couronne qui l'a récemment expulsé de sa maison de Windsor

Une liste d’invités par encore définitive

Avant même l’envoi des invitations, il a confirmé sa présence. Le prince Albert II de Monaco a été le premier à annoncer qu’il viendrait soutenir son ami de longue date Charles III pour son couronnement. Au milieu des têtes couronnées et des visages célèbres des leaders politiques mondiaux, figureront des anonymes qui œuvrent pour le dynamisme du Royaume-Uni. 

Plusieurs représentants d’associations caritatives ont notamment été conviés. Le président américain Joe Biden, lui, ne sera pas de la fête. Il sera représenté par son épouse Jill, à la tête de la délégation américaine le 6 mai. Mais les deux hommes se retrouveront prochainement pour une visite d’État en Angleterre, à l’initiative du roi.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info