Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : comment Dolly Parton "a permis de faire avancer la recherche d’un vaccin dix fois plus vite"

par Delphine DE FREITAS
Publié le 18 novembre 2020 à 19h09
JT Perso

Source : TF1 Info

GÉNÉROSITÉ - La légendaire chanteuse de country américaine, 74 ans, est créditée parmi les généreux donateurs ayant aidé à financer le vaccin du laboratoire Moderna. Les chercheurs l’assurent : son don d’un million de dollars en avril a donné un sacré coup d’accélérateur au projet.

Déjà considérée comme un trésor national outre-Atlantique, elle pourrait bientôt bénéficier d’une aura mondiale. Les fans de Dolly Parton la voient déjà en sauveuse de l’humanité après la découverte par le laboratoire Moderna d’un vaccin efficace à 94,5% contre la pandémie de coronavirus qui ravage le monde depuis un an. Quel rapport, nous direz-vous, entre la légende de la country de 74 ans et une avancée scientifique majeure ? 

Celle qui chante "travailler de 9h à 17h" ne s’est évidemment pas retrouvée éprouvette en main mais a fait une généreuse donation à un moment-clé de la lutte contre le Covid-19. "Sans aucun doute, son financement a permis de faire avancer la recherche du vaccin dix fois plus vite que si elle n’avait rien donné", assure au Washington Post le professeur Naji Abumrad, sans qui rien de tout ça n’aurait été possible.

Lire aussi

On rembobine. A l’automne 2013, Dolly Parton est prise en charge au centre médical de la Vanderbilt University de Nashville après un accident de voiture sans gravité. Entre la chanteuse et le professeur Naji Abumrad, le coup de foudre amical est immédiat. Alors quand le coronavirus commence à se propager dangereusement dans le monde au début de l’année 2020, c’est vers lui que l’interprète de Jolene se tourne. Le Washington Post raconte que les deux échangent sur "les développements excitants" d’un projet de vaccin encore balbutiant mené par une équipe de chercheurs de l’université.

Quand j’ai fait un don au fonds contre le Covid, je voulais juste qu’il soit utile et manifestement, c’est le cas !

Dolly Parton

Dolly Parton se décide de les aider à son échelle et sort son carnet de chèques. Le 1er avril, elle annonce avoir versé un million de dollars à la Vanderbilt University en faveur de la recherche "pour encourager les gens qui le peuvent à faire des dons". Le sien prend le nom de Fonds de recherche Dolly Parton pour le Covid-19, est cité dans un rapport préliminaire du New England Journal of medecine et va se révéler essentiel. 

"Son argent nous a aidés à développer le premier test que nous avons utilisé pour montrer que le vaccin Moderna produisait chez les gens une bonne réponse immunitaire susceptible de les protéger", explique au New York Times le professeur Mark Denison qui a dirigé les recherches à la Vanderbilt University. Une étape cruciale donc, suivie par d’autres financées par le milliard de dollars investi par le gouvernement américain pour trouver un vaccin.

Twitter a fait d’elle son héroïne toute la journée de mardi. Mais c’est avec sa réserve habituelle que Dolly Parton a réagi. "Je suis simplement heureuse de pouvoir aider les autres. Quand j’ai fait un don au fonds contre le Covid, je voulais juste qu’il soit utile et manifestement, c’est le cas ! Il ne reste plus qu’à espérer qu’on trouve un remède très bientôt", a-t-elle déclaré sur NBC alors qu’elle faisait la promotion d’un livre retraçant sa carrière, d’un album spécial Noël A Holly Dolly Christmas et de la comédie musicale Netflix Dolly Parton : c’est Noël chez nous

Un CV déjà long comme le bras qui se diversifiera dès la mise à disposition du vaccin qu'elle a contribué à mettre en œuvre. Les premières piqures pourraient avoir lieu d'ici la fin de l'année.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info