Prévu fin janvier, le festival de BD d'Angoulême reporté à une date ultérieure à cause du Covid

La rédaction de LCI
Publié le 28 décembre 2021 à 17h57
JT Perso

Source : JT 13h WE

REPORT - À un mois tout juste de l’évènement, l’organisation annonce à l’AFP que sa 49e édition pourrait se tenir à "la fin de l'hiver ou au début du printemps".

Les amoureux du 9e art avaient bloqué leur agenda. Mais comme souvent depuis deux ans, ils vont devoir faire preuve de souplesse. Initialement prévu du 27 au 30 janvier 2022, le 49e festival international de bande dessinée d'Angoulême sera reporté en raison de la crise sanitaire.

"L'idée n'est pas de forcer le destin à tout prix pour avoir un évènement dégradé", a expliqué ce mardi à l'AFP son délégué général Franck Bondoux, qui a privilégié la prudence face à la flambée des contaminations et après les nouvelles mesures de restriction annoncées la veille par Jean Castex.

La survie du festival en jeu ?

C'est d'ailleurs la mise en place de nouvelles jauges pour au moins trois semaines qui ont porté le coup de grâce au festival, souligne l'AFP qui précise que le montage des structures du festival devait débuter lundi. L'évènement serait "largement au-delà des jauges en cumulant l'ensemble des publics présents dans la ville", et les organisateurs ne pouvaient pas prendre le risque face à l'incertitude sur la durée des mesures de restriction, insiste Franck Bondoux. À partir de ce lundi, les grands rassemblements sont limités à 2000 personnes à l'intérieur et 5000 à l'extérieur.

Lire aussi

Les pouvoirs publics et les éditeurs de BD ont été informés de ce changement de planning par l'organisation qui espère les voir s'engager à ses côtés "dans le temps de ce report". La 49e édition du festival pourrait se tenir vers "la fin de l'hiver ou le début du printemps" en fonction de l'évolution de la situation sanitaire. Un report qui remet en cause la survie même de l'évènement, déjà fortement perturbé par la pandémie cette année, qui avait entraîné l'annulation du rendez-vous avec le grand public en juin. "Avec ce report, le festival aura un besoin vital d'une aide exceptionnelle" et "très significative" des pouvoirs publics pour assurer son avenir, martèle Franck Bondoux.


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info