Danse avec les stars 2022

"Danse avec les stars" : Stéphane Legar déjà comparé à Tayc ? "Je le prends comme un compliment !"

Jérôme Vermelin
Publié le 16 septembre 2022 à 18h52
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Star des réseaux en Israël, le chanteur Stéphane Legar entre en piste ce soir sur le plateau de "Danse avec les stars".
Spécialiste des chorégraphies hip-hop, il a tout pour marcher dans les pas de Tayc, le précédent vainqueur.
À quelques heures de ses débuts, il affiche sa décontraction… et son envie d’aller loin dans le programme.

Et si c’était la grande surprise de "Danse avec les stars" 12 ? À quelques heures de son premier prime, Stéphane Legar est un total inconnu pour les téléspectateurs de TF1. Mais il suffit de jeter un œil à ses réseaux sociaux pour réaliser qu’on tient là un sérieux client. Né en Israël de parents togolais, ce chanteur et mannequin polyglotte de 24 ans s’est fait remarquer dans son pays d’adoption grâce à ses tutos de danse avant de publier ses premiers titres, entre hip-hop, R’n’b et sonorités afros.

  

Certains le comparent déjà à Tayc, le précédent vainqueur du programme ? "Je le prends comme un compliment !", s’amuse le jeune homme. "Il a gagné, il a fait du bruit. En plus j’écoute ses musiques, je l’aime beaucoup… Alors ça me va ! Quand quelqu’un arrive l’année d’après et qu’il danse le même style, c’est automatique qu’on compare. Mais en regardant l’émission, les gens font découvrir quelque chose de différent."

Relax mais ambitieux, Stéphane Legar compte sur DALS pour faire décoller sa carrière en France même s’il y a déjà publié plusieurs singles, dont "Speed Life" sur la BO de Sonic 2. "Jusqu’ici, mes sons ont plutôt pris chez les plus jeunes", reconnaît-il. "Là c’est une manière de me faire connaître auprès d’un plus large public. Et puis je n’ai jamais fait un programme aussi gros avant. Je pense que ça va m’apprendre beaucoup de choses sur moi-même. J’ai envie de gagner, bien sûr. Mais surtout de ressentir des choses… et de m’amuser !".

Avec 1,6 million d’abonnés sur TikTok, Stéphane sait qu’il pourra s’appuyer sur une forte communauté dans les moments décisifs de l’émission. "Je compte sur eux comme ils comptent sur moi", insiste-t-il. "Je ne me dis pas qu’ils vont m’amener très loin. C’est à moi de faire le boulot. Les danses de salon, je n’ai jamais touché à ça. Si bien que c’est difficile pour moi de respecter certaines règles. Se tenir droit, mettre bien les pieds. Tout ce qui est technique, je vais devoir beaucoup travailler."

Lire aussi

S’il promet déjà des chorégraphies spectaculaires, ce showman n’a pas peur non plus de se révéler dans des moments plus intimes. "Je suis très libre, je suis le même à la télé que dans la vraie vie", précise-t-il. "Si j’ai envie de pleurer, je vais pleurer. On est tous des êtres humains. Les gens ont souvent peur de montrer leurs sentiments. Moi je veux leur montrer que c’est 'ok, sometimes, you know ?'", lâche-t-il en anglais. Nous voilà prévenus.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info