"Je la soutiens" : Dany Boon réagit aux accusations de viols de son ex-femme Judith Godrèche contre Benoît Jacquot et Jacques Doillon

Publié le 18 février 2024 à 13h10, mis à jour le 18 février 2024 à 14h16

Source : Quotidien, première partie

Dans une interview à "La Voix du Nord", Dany Boon est revenu sur les plaintes pour "viols sur mineure" déposées par Judith Godrèche contre Benoît Jacquot et Jacques Doillon.
Il a affirmé son soutien envers son ex-compagne et mère de son fils Noé, aujourd'hui âgé de 24 ans.
"Oui, nous discutons, mais je ne préfère pas en parler", a tempéré Dany Boon.

C'est un soutien précieux. Interrogé par La Voix du Nord, Dany Boon est revenu sur les accusations portées par Judith Godrèche à l'encontre de Benoît Jacquot et Jacques Doillon. La comédienne de 51 ans a déposé plainte pour "viols sur mineure" contre les réalisateurs pour des faits datant du début des années 1990. Une démarche qui a entraîné l’ouverture d’une enquête préliminaire par le parquet de Paris.

"Nous discutons, mais je ne préfère pas en parler. Elle parle de tout cela très bien. Nous protégeons nos enfants. Je la soutiens. Je ne prendrais pas la parole à sa place", a réagi Dany Boon qui a vécu une histoire d'amour avec Judith Godrèche, rencontrée en 1998 sur le tournage du film Bimboland d'Ariel Zeitoun. 

Mariés en août 1998, ils divorcent en 2002

Parents d'un garçon prénommé Noé, né le 4 septembre 1999, le couple s'est marié en août 1998 avant de divorcer en 2002. Judith Godrèche a ensuite donné naissance à Tess en 2005, fruit de sa relation avec le réalisateur Maurice Barthélémy. On peut d'ailleurs voir la jeune femme dans la série de sa mère, Icon of french cinema, diffusée sur Arte.   

Quant à Dany Boon, aujourd'hui en couple avec Laurence Arné, il est également père de quatre autres enfants : Mehdi, 26 ans, né de sa relation avec l'actrice Sophie Hermelin. Mais aussi Eytan, 18 ans, Élia, 17 ans et Sarah, 13 ans, fruit de son amour avec Yaël Harris épousée en 2003 et dont il divorce en 2018. 

Un grand MeToo du cinéma français

À l'origine de ceux que beaucoup voient comme le grand MeToo du cinéma français, Judith Godrèche accuse de viols sur mineure deux réalisateurs chéris de la critique, Benoît Jacquot (77 ans) et Jacques Doillon (79 ans), dont la sortie du prochain film CE2 fin mars vient d'être confirmée. Elle accuse également le premier d'emprise, car il a entretenu durant plusieurs années, sans se cacher, une relation avec elle à partir de ses 14 ans. 

Également mis en cause par Isild Le Besco et Anna Mouglalis dans Le Monde, Jacques Doillon a nié les faits qui lui sont reprochés dans un communiqué à l'AFP. "Que Judith Godrèche et d'autres femmes à travers elle aient à cœur de dénoncer un système, une époque, une société, est courageux, louable et nécessaire", écrit-il. "Mais la justesse de la cause n'autorise pas les dénonciations arbitraires, les fausses accusations et les mensonges".


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info