"Heroes", "Life on Mars", "Let’s Dance"... Warner achète les tubes de David Bowie à prix d'or

Jérôme Vermelin
Publié le 3 janvier 2022 à 19h12
"Heroes", "Life on Mars", "Let’s Dance"... Warner achète les tubes de David Bowie à prix d'or

Source : AFP

BUSINESS – 5 ans après la mort de David Bowie, les héritiers du chanteur britannique viennent de vendre l’intégralité de son catalogue musical à Warner Music. Une transaction estimée à 250 millions de dollars.

De son vivant, David Bowie avait fait fructifier son patrimoine musical comme aucun chanteur avant lui. En 1997, il avait innové en créant par exemple les "Bowie Bonds", transformant les royalties de ses plus grands tubes en titres financiers à la bourse de Wall Street. 

"Heroes", "Life on Mars", "Let’s Dance", "China Girl"… Cinq après sa mort, ses ayants droits ont décidé de vendre son impressionnant catalogue musical à Warner Chappel Music. La transaction, révélée par le magazine Variety, s’élève à 250 millions de dollars. Elle a été confirmée par la major, alors que les fans s'apprêtent à fêter son 75e anniversaire, ce samedi.

Cet accord porte sur l’intégralité des 26 albums de la star britannique, ainsi que le disque inédit Toy, qui sort dans quelques jours. Mais aussi les deux opus du groupe Tin Machine, sortis au tournant des années 1990, ainsi que les différents singles et bande-originales qu’il a produits au cours de son impressionnante carrière.

Depuis l’apparition de la pandémie, la vente de catalogues musicaux se multiplie, y compris de la part de chanteurs bien vivants. En décembre dernier 2020, Bob Dylan a vendu le sien pour la bagatelle de 300 millions de dollars à Universal Music. Le mois dernier, c’est Bruce Springsteen qui s’est mis d’accord avec Sony pour un demi-milliard de dollars.

Ces méga-deals permettent aux artistes d’anticiper la chute de leurs revenus à court terme, avec l’absence de tournée en raison de la situation sanitaire. Mais aussi de garantir à leurs héritiers des revenus fixes à moyen et long terme, alors que les ventes de disques sont loin d’atteindre les sommets d’autrefois.


Jérôme Vermelin

Tout
TF1 Info