William Shatner, le héros de "Star Trek", va s'envoler dans l'espace avec la fusée de Jeff Bezos

D.D.F. avec AFP
Publié le 4 octobre 2021 à 16h41, mis à jour le 13 octobre 2021 à 15h55
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

LA TÊTE DANS LES ÉTOILES - À 90 ans, l'acteur canadien va devenir la personne la plus âgée à se rendre dans l'espace. Il est à bord de la mission de Blue Origin, l'entreprise fondée par l'ex-patron d'Amazon, qui envoie 4 nouveaux passagers dans l'espace ce 13 octobre.

Il en parle comme d'un "miracle". William Shatner, interprète culte du capitaine Kirk dans Star Trek, change de vaisseau et fera partie de l'équipage de la prochaine mission de Blue Origin. 

"J'entends parler de l'espace depuis longtemps, je saisis l'opportunité de le voir de mes propres yeux", explique l'acteur canadien dans le communiqué de la société spatiale fondée par Jeff Bezos. "Oui, c'est vrai. Je vais devenir un homme fusée", a ajouté sur Twitter celui qui deviendra, à 90 ans, la personne la plus âgée à se rendre dans l'espace. 

Le décollage est programmé pour le 13 octobre à 16h, heure de Paris (à suivre sur LCI) depuis l'ouest du Texas. William Shatner embarquera à bord de la fusée New Shepard, qui a effectué son vol inaugural il y a un moins de trois mois avec à son bord quatre passagers dont l'ancien patron d'Amazon. 

L'AFP précise que le comédien sera accompagné dans les airs par la vice-présidente de Blue Origin, Audrey Powers, par Chris Boshuizen, ancien ingénieur de la Nasa et cofondateur de Planet Labs, société américaine qui photographie chaque jour la Terre en haute définition à l'aide de satellites, et Glen de Vries, cofondateur de Medidata Solutions, entreprise spécialisée dans les logiciels de suivi d'essais cliniques pour l'industrie pharmaceutique et rachetée en 2019 par Dassault Systèmes.

Lire aussi

Les chanceux auront peu de temps pour en profiter. L'expérience proposée par Blue Origin ne dure que quelques minutes au-dessus de la ligne de Karman qui marque, à 100 km d'altitude, la frontière de l'espace selon la convention internationale. De quoi laisser le temps aux passagers de se détacher de leur siège et flotter quelques instants en apesanteur.


D.D.F. avec AFP

Tout
TF1 Info