Disparition de Léo Marjane, la doyenne de la chanson française, à l'âge de 104 ans

La rédaction de LCI
Publié le 19 décembre 2016 à 10h50
Disparition de Léo Marjane, la doyenne de la chanson française, à l'âge de 104 ans

Source : BERTRAND GUAY / AFP

TRISTESSE - Léo Marjane, vedette des années 40 et doyenne de la chanson française, est morte ce dimanche 19 décembre, d'une crise cardiaque. Elle avait 104 ans.

Elle était la doyenne de la chanson française. A 104 ans, Leo Marjane, de son vrai nom, Thérèse Gérard est décédée d'une crise cardiaque, chez elle, à Barbizon. C'est son fils, Philippe de Ladoucette qui a annoncé la triste nouvelle, à l'AFP.  "Ma mère est morte hier soir chez elle à Barbizon d'une crise cardiaque", a-t-il déclaré.

Léo Marjane, née Thérèse Gendebien, a enregistré plus de 180 chansons entre 1932 et le milieu des années 50. En 1937, avec sa voix chaude et envoûtante de contralto et sa diction au phrasé jazzy très moderne, elle enregistre son premier grand succès, "La Chapelle au clair de lune".

Une carrière remplie et deux séjours aux Etats-Unis

"Quand j'étais petite, je suivais des cours de chant, de violon et de piano, la chanson est venue plus tard, à 15 ans, en 1927. J'ai participé à un concours à l'Alcazar de Marseille, j'y ai chanté et j'ai gagné", racontait avec une légère émotion cette belle femme aux yeux bleus, délicatement maquillée, les cheveux blanc au toujours carré impeccable, à nos confrères de l'AFP en 2012. Dès 1932, Léo Marjane grave ses premiers disques. En 1937, avec sa voix chaude et envoûtante de contralto et sa diction au phrasé jazzy très moderne, elle enregistre son premier grand succès, "La Chapelle au clair de lune".

Puis "tout s'est enchaîné": elle chante à Bobino, à l'ABC, chez O'Dett, ou encore au Shéhérazade, des établissements plus intimistes où elle séduit petit à petit un public de plus en plus fidèle. Elle met ensuite le cap sur les Etats-Unis et sillonne le pays durant 5 ans. En 1941, Leo Marjane connaît un "succès "mondial", "extraordinaire", avec "Seule ce soir", une chanson où se reconnaissaient les Françaises dont le mari était prisonnier de guerre en Allemagne.

À la Libération, on lui reproche d'avoir chanté dans des cabarets fréquentés par des officiers allemands et à Radio-Paris. Elle est jugée et finalement acquittée. Après son acquittement, elle reprend la direction des Etats-Unis, tandis qu'en France, la chanson est en pleine mutation. A son retour, elle raconte elle n'a plus envie de faire ce métier et change de vie. Elle épouse le baron de la Doucette et se consacre à l'élevage des chevaux, à Barbizon. 

Chanson française : “je suis assez inquiet pour sa santé dans les années qui viennent”Source : Les vidéos infos
Cette vidéo n'est plus disponible
Lire aussi

La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info