"Doctor Who" : un baiser lesbien (et extraterrestre) qui fait des vagues

par Jérôme VERMELIN
Publié le 2 septembre 2014 à 15h52
"Doctor Who" : un baiser lesbien (et extraterrestre) qui fait des vagues

POLEMIQUE – Dans le premier épisode de la nouvelle saison de la série fantastique "Doctor Who", deux personnages féminins échangent un baiser... pour des questions de survie. Outre-Manche, la BBC a reçu des plaintes de plusieurs téléspectateurs, classées sans suite. En Asie, en revanche, elle va devoir purement et simplement couper le passage en question.

Pour son grand retour, la série britannique Doctor Who s'offre une étonnante polémique. Lors du premier épisode, diffusé sur la BBC, le personnage de Madama Vastra, une alien, et celui de Jenny Flint, une humaine, échangent un baiser sur la bouche. Rien de romantique, toutefois, puisqu'il s'agit de partager de l'oxygène, afin de d'échapper aux vilains droïds qui détectent la présence d'un individu à sa simple respiration. Pour certains téléspectateurs, c'est déjà trop.

Dans les heures qui ont suivi la diffusion, la chaîne a reçu six plaintes, mais décidé de ne pas remonter l'épisode en question, en vue d'une future rediffusion. Ofcom, l'organisme qui supervise les médias britanniques, a en effet estimé que "ses règles ne visent pas discriminer les scènes mettant en scène deux personnes de même sexe ou de sexe opposés". Tout l'inverse de ce qui vient d'être décidé en Asie.

Un code strict vis-à-vis de l'homosexualité, entre autres

A Hong Kong, en Thaïlande, en Indonésie et depuis quelques heures à Singapour, a branche locale de la BBC se soumet à un code de déontologie très strict concernant "'information, les thèmes, ou intrigues sur des modes de vie comme l'homosexualité, le lesbianisme, la bisexualité, la transexualité, la pédophilie et l'inceste", révèle le magazine Radio Times. Comprenez qu'il est interdit d'en parler à une heure de grande écoute. Et même d'y faire la moindre allusion.

D'après Radio Times, la BBC se serait donc exposée à de lourdes amendes en médiatisant ces sujets, dans un programme grand public de surcroît. Or consciente d'avoir enfreint le fameux "code", la chaine avait remonté l'épisode, sans supprimer les allusions au passage "hors-la-loi". Elle va donc devoir entièrement couper la scène incriminée, au risque de dénaturer l'intrigue. Pas sûr que les fans locaux du Doctor, désormais joué par le comédien Peter Capaldi, soient ravis...


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info