Festival de Cannes 2019

EN DIRECT - Cannes 2019 : "Parasite", la Palme d'or de Bong Joon-ho en avant-première dès mardi au cinéma

Jérôme Vermelin, à Cannes
Publié le 26 mai 2019 à 8h59, mis à jour le 26 mai 2019 à 17h06
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

PALMARÈS – Du tapis rouge aux coulisses, des projections à la Croisette, suivez le 72e Festival de Cannes avec notre envoyé spécial. Samedi soir, le jury présidé par Alejandro González Iñárritu a remis la Palme d'or au Sud-coréen Bong Joon-ho pour son formidable "Parasite". Une satire savoureuse de la lutte des classes à découvrir en avant-première dans toute la France dès mardi 28 mai.

AVANT-PREMIERE


Pas besoin d'attendre jusqu'au 5 juin pour découvrir "Parasite", la géniale Palme d'or de Bong Joon-ho. Le film est projeté en avant-première dans toute la France mardi 28 mai. Dépêchez-vous de réserver vos places !

HEUREUX 


Il a fêté sa Palme d'or pour "Parasite" jusque tard dans la nuit avec les équipes de The Jokers, qui s'occupent de la sortie du film le 5 juin prochain en France. La joie de Bong Joon-ho fait plaisir à voir !

EN IMAGES


Découvrez le palmarès complet du 72e Festival de Cannes...

"Parasite", Antonio Banderas, Ladj Ly : le palmarès de Cannes 2019Source : Sujet TF1 Info
JT Perso

PALME D'OR


Découvrez la bande-annonce de "Parasite" de Bong Joon-ho, en salles le 5 juin prochain...

La bande-annonce de "Parasite" de Bong Joon-hoSource : Sujet TF1 Info
JT Perso

LE PALMARES EN DIRECT


>> La Palme d'or est attribuée au cinéaste sud-coréen Bong Joon-ho pour "Parasite", superbe satire de la lutte des classes qui avait enthousiasmé les festivaliers cette semaine. "Une décision unanime", annonce Alejandro Gonzales Inarritu. Après avoir remercié ses producteurs, le cinéaste donne la parole à son acteur fétiche, le génial Song Kang-Ho qui remercie lui sa famille. Puis la reprend : "Petit garçon j'ai découvert le cinéma à l'âge de 12 ans et depuis je rêve de faire du cinéma". "Parasite" sortira en salles en France le 5 juin prochain.


>> Le Grand Prix du jury est remis par l'icône Sylvester Stallone. Il est remis à la Franco-sénégalaise Mati Diop pour "Atlantique". Un premier film poétique où les esprits d'ouvriers échoués en mer reviennent hanter l'homme d'affaires qui les exploitait. "Je trouve ça un peu fou", avoue la la jeune femme.


>> Le prix d'interprétation masculin est attribué à Antonio Banderas dans "Douleur et Gloire" de Pedro Almodovar. Le comédien espagnol est très ému sur la scène du Palais des Festivals. "Même si le personnage s'appelle Salvador Mello, il n'est de mystère pour personne que Salvador Mallo, c'est Pedro Almodovar". "C'est mon mentor. Il m'a tellement apporté au cours de ma vie que je dois lui dédier ce prix (...) Ce soir, c'est mon soir de gloire."


>> Le prix du jury est remis par l'Américain Michael Moore. "L'art dans des temps sombres a pu sauver l'humanité des autocrates", explique l'auteur Palme d'or de "Fahrenheit 9/11". Deux films sont récompensés ex-aequo : "Les Misérables" du Français Ladj Ly. Et "Bacurau" des Brésiliens Kleber Filho Mendonça et Juliano Dornelles


Ladj Ly remercie le délégué général Thierry Frémaux d'avoir eu "l'audace" de prendre son premier film en compétition. "Je dédie ce prix à tous les misérables de France", explique le natif de Montfermeil.


>> Le prix de la mise en scène est remis par Viggo Mortensen, qui rend hommage en français à Agnès Varda. Il est attribué à Luc et Jean-Pierre Dardenne pour "Le jeune Ahmed". Le duo belge ne décroche pas sa troisième Palme d'or. Mais il repart avec une récompense méritée pour ce portrait incisif d'un adolescent radicalisé. "C'est un appel à la vie", explique Luc Dardenne. Son frère Jean-Pierre remercie lui Idir Ben Addi, le jeune interprète de leur film.


>> Le prix d'interprétation féminin est attribué à la Britannique Emily Beecham pour "Little Joe" de l'Autrichienne Jessica Haussner. Une surprise là aussi car ce film d'anticipation n'avait pas fait l'unanimité auprès des festivaliers.


>> Le prix du scénario est attribué à la Française Céline Sciamma pour "Portrait de la jeune fille en feu". Une petite déception pour la cinéaste dont la superbe mise en scène méritait mieux.


>> Alejandro González Iñárritu explique qu'il a été difficile de remettre si peu de prix - 7 minimum d'après le règlement du Festival de Cannes. Ce qui explique sans doute pourquoi il a décidé de décerner une "mention spéciale" au cinéaste palestinien Elia Suleiman pour "It must be heaven".


>> La Caméra d'or, le trophée du meilleur premier film, est attribuée à César Diaz pour "Nuestras Madres" présenté à la Semaine de la Critique. Un film consacré à la guerre civile au Guatemala, inspiré par la propre histoire du jeune réalisateur.


>> La Palme d'or du court-métrage est attribuée au Grec Vasilis Kekatos pour "La Distance entre le ciel et nous".

PALMARES


On peut déjà vous le dire : "Portrait de la jeune fille en feu" de Céline Sciamma aura un beau prix ce soir. Découvrez un extrait de cette romance historique avec Adèle Haenel et Noémie Merlant...

"Portrait de la jeune fille en feu" : un extrait du film de Céline SciammaSource : Sujet TF1 Info
JT Perso

THE BOSS


Sylvester Stallone vient remettre un prix ce soir. Et visiblement il est ravi...

LA SENSATION LADJ LY ?


Le réalisateur français Ladj Ly est avec son équipe sur les marches. Son premier film, "Les Misérables", va-t-il repartir avec un prix ce soir ?

LES DARDENNE POUR LA PASSE DE 3 ?


Déjà lauréats de deux Palmes d'or, pour "Rosetta" (1999) et "L'Enfant" (2005), les frères Dardenne seront-ils les premiers à en remporter une troisième ? En tout cas "Le jeune Ahmed" devrait figurer au palmarès puisque le duo est présent sur le tapis rouge.

SULEIMAN, LA SURPRISE DU CHEF ? 


Présenté vendredi en compétition, "It Must Be Heaven" pourrait figurer très haut dans quelques minutes au palmarès. Son réalisateur et acteur Elia Suleiman est en tout cas présent sur le tapis rouge...

Culture, médias et divertissement
Poétique et politique : notre Palme d’or à "It Must Be Heaven" de Elia Suleiman

Poétique et politique : notre Palme d’or à "It Must Be Heaven" de Elia Suleiman

UN PRIX POUR "BACURAU" ?


Les réalisateurs brésiliens Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles arrivent sur les marches. Leur film "Bacurau", fable d'anticipation très politique, qui se déroule dans un village assailli de phénomènes étranges, va-t-elle repartir avec un gros prix ? 

LES MARCHES EN DIRECT

LE VERDICT APPROCHE


La dernière montée des marches de ce 72e Festival de Cannes a commencé. Et déjà deux réalisateurs candidats au palmarès sont sur les marches : le Sud-coréen Bong Joon-ho pour "Parasite" et la Franco-sénégalaise Mati Diop pour "Atlantiques". Virginie Efira elle aussi est sur le tapis rouge, aux côtés de son compagnon et partenaire dans "Sibyl", Niels Schneider.

RÉCOMPENSE


Le jury Un Certain Regard a déjà rendu son verdict...

REMETTANTS


Catherine Deneuve, Michael Moore, Sylvester Stallone, Valérie Bruni-Tedeschi, Gael Garcia Bernal ou encore Reda Kateb sont attendus sur la scène du Grand Théâtre Lumière pour le remettre leur récompense aux lauréats du 72e Festival de Cannes. Une cérémonie à suivre en direct avec LCI à partir de 19h

CANNES 2019, L’HEURE DU VERDICT


Le 72e Festival de Cannes s’achève ce soir avec la remise du palmarès du jury présidé par le Mexicain Alejandro González Iñárritu. Le choix d’annonce difficile puisque la compétition était particulièrement relevée cette année. Parmi les candidats solides à la Palme figurent "Douleur et Gloire" de Pedro Almodovar, Une vie cachée de Terrence Malick, "Once Upon a Time in Hollywood" de Quentin Tarantino ou encore "Parasite" de Bong Joon-ho. Un troisième sacre historique n’est pas à exclure pour Ken Loach avec "Sorry We Missed You" ou les frères Dardenne avec "Le jeune Ahmed". 


Pour le prix d’interprétation masculin, tous les regards sont tournés vers Antonio Banderas, irrésistible en double fantasmé d’Almodóvar dans "Douleur et Gloire". Mais d’autres comédiens ont impressionné : le Français Roschdy Zem en flic taciturne dans "Roubaix, une lumière" ; l’Italien Pierfranceso Favino en mafieux repenti dans "Le Traître" mais aussi le tout jeune Idir Ben Addi en ado radicalisé dans "Le jeune Ahmed".


Côté prix d’interprétation féminin, le couple formé par Adèle Haenel et Noémie Merlant dans "Portrait de la jeune fille en feu" semble difficile à départager. Dans la dernière ligne droite, la performance époustouflante de Virginie Efira dans "Sibyl" pourrait valoir à la comédienne belge une consécration méritée. Attention tout de même à l’incontournable Isabelle Huppert, plus fragile qu’à l’accoutumée dans "Frankie".  


Réponses à partir de 19h15, une cérémonie à suivre en direct sur LCI.fr...

CANNES JOUR 11, LE RÉCAP


Dans la dernière ligne droite, le 72e Festival de Cannes s'est embrasé avec les suites de la projection jeudi soir de "Mektoub, my love : Intermezzo", le nouveau film d'Abdellatif Kechiche. 


En conférence de presse, le cinéaste s'est agacé de certaines questions, notamment sur la plainte pour agression sexuelle déposée il y a quelques mois contre lui. Mais aussi au sujet de l'absence de la comédienne Ophélie Bau. 


Présente sur les marches jeudi soir, la jeune femme a disparu en cours de projection et n'a pas participé au photocall et à la conférence de presse ce vendredi matin avec le cinéaste et ses partenaires...


Côté compétition, le jury a pu découvrir les deux derniers films en lice pour la Palme d'or. "It must be heaven", un amour de comédie politique réalisée et interprétée par le Palestinien Elia Suleiman.  Et enfin "Sibyl" de Justine Triet, avec une Virginie Efira époustouflante en psy fascinée par la comédienne qui vient la consulter.


Enfin après une masterclass qui a attiré les foules, Sylvester Stallone devait présenter dans la soirée de premiers extraits de "Rambo 5", avant la projection en version restaurée du premier opus des aventures de l'ancien soldat qui a marqué sa carrière.

COMEBACK


Dans Sibyl, on retrouve Adèle Exarchopoulos, la comédienne révélée par "La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche, en 2013. Un film choc pour lequel elle s'était vu attribuer la Palme avec son réalisateur et sa partenaire, Léa Seydoux.

EMOTION


"Je prends une voix calme pour dire que je suis au summum de l'excitation", confie Virginie Efira au micro de nos confrères de Canal +. Héroïne au bord de la crise de nerfs de "Sibyl", la comédienne belge va-t-elle s'attirer les faveurs du jury du 72e Festival de Cannes ?

EN DIRECT


Suivez la montée des marches de l'équipe du film "Sibyl", qui vient d'arriver en bas du tapis rouge.

BANDE-ANNONCE


Entre drame, thriller et comédie, "Sibyl" est un film qui casse les codes avec une Virginie Efira étonnante. Regardez...

La bande-annonce de "Sibyl" avec Virginie EfiraSource : Sujet TF1 Info
JT Perso

INGLORIOUS BASTARD


L'acteur autrichien est lui aussi venu découvrir "Sibyl". Il suit de près sur le tapis rouge Jean-Pierre Jeunet, le réalisateur du "Fabuleux destin d'Amélie Poulain". Le comédien Bernard Ménez enchaîne lui les autographes.

RENCONTRE


Elle monte les marches ce soir pour présenter "Sibyl" de Justine Triet, le dernier film en compétition pour la Palme d'or. LCI a rencontré Virginie Efira et lui a demandé de nous présenter son personnage de psy fascinée par l'une de ses patientes...

"Je découvre mes instincts masos" : Virginie Efira raconte "Sibyl"Source : Sujet TF1 Info
JT Perso

SUR LES MARCHES


Place aux marches du dernier film en compétition, "Sibyl" de Justiner Triet avec Virginie Efira et Adèle Exarchopoulos. On y a vu la toujours très chic Brigitte Fossey, Marina Foïs, mais aussi un frigo. Sans aucun doute une première à Cannes !

OPHÉLIE BAU, LE RETOUR


Absente du photocall et de la conférence de presse ce matin, l'héroïne du deuxième volet de "Mektoub My Love" a fait une réapparition sur les réseaux sociaux.

SHOCKING


Ou comment un cunnilingus ultra-explicite a outré de nombreux spectateurs cannois, qui ont quitté la projection en cours de route.

ADRIEEEENNEEEE


Sylvester Stallone aussi est sur la Croisette ! Il vient de parler de sa filmographie lors d'une masterclass.

AMBIANCE ÉLECTRIQUE


"J'ai essayé de montrer ce qui me fait vibrer moi, des corps, des ventres", s'est justifié Kechiche ce matin lors de la conférence de presse qui a suivi la projection hier soir de "Mektoub My Love : Intermezzo", son film qui choque la Croisette. "La chose plus importante pour moi, était de célébrer la vie, l'amour, le désir, le pain, la musique, le corps et de tenter une expérience cinématographique la plus libre possible", a-t-il également affirmé, avant de louer le "talent" de ses acteurs qui "n'ont pas peur de franchir des barrières".


Une conférence de presse qui s'est déroulée dans une ambiance tendue, au cours de laquelle les acteurs en question ont à peine pris la parole et où manquait l'une des actrices principales, Ophélie Bau, qui comme des spectateurs a quitté la salle avant la fin de la projection jeudi soir. Elle est actuellement en plein tournage", a simplement indiqué une attachée de presse du film.

REACTIONS


Nos confrères d'AlloCiné ont recueilli des avis pour le moins contrastés à la sortie de "Mektoub, my love : Intermezzo". Regardez...

KECHICHE VU DE TWITTER, SUITE...

KECHICHE S'EXCUSE ET S'ENFUIT


A l'issue de la projection officielle de "Mektoub, my love : Intermezzo", Abdellatif Kechiche a repoussé le micro tendu pour remercier la salle qui l'applaudissait et s'est enfuit du Grand Théâtre Lumière en laissant de brèves excuses. Regardez...

VU DE TWITTER

VU DE TWITTER

VU DE TWITTER

VU DE TWITTER

VU DE TWITTER

MEKTOUB, MY GOD !


Le film ne durait "que" 3 heures et 28 minutes, au lieu des 4 heures prévues à l'origine. Mais les spectateurs de "Mektoub, My Love : Intermezzo" ont vécu une expérience unique, ce jeudi soir au Palais des Festivals. Après une première partie sortie en 2017, Abdellatif Kechiche retrouvait Amin, Tony, Ophélie et leurs camarades, dans la chaleur d'un été à Sète. 


Après une introduction sur une plage ensoleillée, où la petite bande fait la connaissance de Marie, une jeune Parisienne en vacances, tout le film ou presque se déroule dans une boîte de nuit à l'ambiance sonore assourdissante. Les personnages vont et viennent, au gré de leurs instincts, du bar au dancefloor. Mais la scène dont TOUT LE MONDE va parler pendant les prochains jours est celle où Aimé pratique un cunnilingus sur Ophélie dans les toilettes.


Une séquence hyper-réaliste de 14 minutes, montre en main, qui a fait fuir de nombreux spectateurs des différentes séances où le film était projeté. Kechiche est-il allé trop loin ? Ou s'est-il simplement aventuré là où d'autres cinéastes de sa trempe n'ont jamais osé ? Le débat risque de faire rage sur la Croisette et au-delà à la sortie du film dans les prochains mois. 

CANNES JOUR 10, LE RECAP


Deux jours après la projection officielle de "Once Upon a Time in Hollywood", Emmanuelle Seigner, l’épouse de Roman Polanski, a jeté un pavé dans mare en publiant sur Instagram un message où elle accuse Quentin Tarantino de "piétiner" la vie de son mari et de son ancienne compagne, Sharon Tate, assassinée en 1969 par la secte de Charles Manson. Le cinéaste n’a pas réagi mais la veille, en conférence de presse, il avait expliqué ne s’être jamais entretenu de son film avec l’auteur de "Rosemary’s Baby".


Sur une note plus positive, la presse est dithyrambique après avoir découvert "Le Traitre", le nouveau film du réalisateur italien Marco Bellocchio consacré à une figure de la Cosa Nostra. A l’approche du palmarès samedi, la course à la Palme d’or est toujours aussi incertaine d’autant plus que les festivaliers découvriront ce soir "Mektoub, my love : Intermezzo", le nouveau Abdellatif Kechiche, six après le triomphe de "La Vie d’Adèle".


Et puis dans un tout autre registre, une pléiade de stars est annoncée ce soir au gala de l’Amfar, la Fondation américaine pour la recherche contre le sida à l’Hôtel du Cap-Eden-Roc. Antonio Banderas, Orlando Bloom, Adrien Brody, Kendall Jenner, Eva Longoria, Chris Tucker sont entre autres attendus tandis que Mariah Carey et Tom Jones doivent se produire au cours de la soirée qui sera ponctuée par des ventes aux enchères. 

BLING BLING


La chanteuse américaine n'a pas pu arborer cette parure magnifique...

ET SINON...


Pendant ce temps au Cap d'Antibes, la crème de la crème des people ont rendez-vous pour le gala de l'AmfAR. Toutes les images seront à découvrir demain sur notre site !

EQUIPE DE CHOC


L'équipe du film "Les Crevettes pailletées" a fêté les 400.000 entrées du film en montant les marches. Si vous n'avez pas encore vu ce film, on ne peut que vous conseiller d'y foncer !

SUR LES MARCHES


Leonardo DiCaprio était de retour au Palais des Festivals ce jeudi pour la présentation de "Ice on fire", un documentaire sur le changement climatique qu'il produit et auquel il prête sa voix. Il a monté les marches en compagnie du comédien Orlando Bloom.

TOUT CE QUI BRILLE 


Tous les soirs, elles rivalisent d’élégance sur les marches. Retour sur les tenues des stars qui nous ont fait rêver depuis le début du festival.

POLICE 


Des bijoux mis à disposition de la chanteuse Rita Ora par un joaillier de luxe lors du Festival de Cannes, ont disparu. La police judiciaire a ouvert une enquête.

POLÉMIQUE EN VUE ? 

RUMEURS CANNOISES


Il est magnétique dans "Roubaix, une lumière", vrai-faux polar d’Arnaud Desplechin en lice pour la Palme d’or. Dans son rôle du commissaire Daoud confronté au meurtre sordide d’une octogénaire, Roschdy Zem se pose en sérieux candidat pour le prix d’interprétation du 72e Festival de Cannes.

Culture, médias et divertissement
Cannes 2019 : on vote Roschdy Zem pour le prix d’interprétation !

Cannes 2019 : on vote Roschdy Zem pour le prix d’interprétation !

Marion Cotillard a fait sa deuxième montée des marches hier soir, à l'occasion de la projection du film de Xavier Dolan, "Matthias et Maxime". Un réalisateur qu'elle connait bien, puisqu'il l'a dirigé dans "Juste la fin du monde". Et pour ce red carpet, l'actrice de 43 ans a tapé fort, en revêtant un mini-short, un haut court et un long kimono bleu. Un look signé Balmain. Et des bijoux Chopard.

CASTING PARFAIT


A l'issue de la projection de "Roubaix, une lumière", le réalisateur Arnaud Desplechin a remercié, ému, ses acteurs. Parmi eux, un épatant Roschdy Zem, bien parti pour figurer parmi les prétendants à un Prix d'interprétation Masculine samedi soir.

CANNES 2019 JOUR 10


Six ans après la Palme d'or remportée pour "La vie d'Adèle", Abdellatif Kechiche revient à Cannes avec "Mektoub, my love : Intermezzo", deuxième volet d'une fresque sensuelle et ensoleillée sortie en 2017. On y retrouvera le même casting de jeunes comédiens, emmené par Shaïn Boumedine et Ophélie Bau, pris dans le tourbillon de la passion, des plages aux boîtes de nuit de Sète, au milieu des années 1990.


Comme Quentin Tarantino avec son "Once Upon a Time in Hollywood", le cinéaste français a travaillé jusqu'à la dernière minute sur le montage de son nouvel opus. Avec la promesse de la plus longue projection du festival, même si Kechiche a annoncé avoir ramené la durée de 4 h à 3h20.


Pour connaître les premiers avis, il faudra patienter jusqu'au milieu de la nuit puisque le film est programmé à 22h... Avant cela, les festivaliers auront pu découvrir "Le Traitre", le nouveau film du réalisateur italien Marco Bellocchio qui raconte la vie d'un membre célèbre de la Cosa Nostra.

CANNES JOUR 9, LE RÉCAP


Encore une grosse journée sur la Croisette pour les cinéphiles. Ce mercredi à la mi-journée, l’équipe de "Once Upon a Time in Hollywood" a de nouveau fait crépiter les flashes des photographes au Palais des Festivals. Quentin Tarantino et ses comédiens, Leonardo DiCaprio, Brad Pitt et Margot Robbie, ont tenu une conférence de presse au cours de laquelle le cinéaste a fait une belle déclaration d’amour à sa jeune épouse, Daniella Pick, assise devant lui.


Quelques jours après avoir reçu une Palme d’honneur pour l’ensemble de sa carrière, Alain Delon a adressé une lettre à l’AFP dans laquelle il remercie son public pour l’avoir soutenu toutes ces années. "A vous qui avez fait ce que je suis, et qui ferez ce que je serai il me fallait vous le dire. Je vous dis merci, merci, merci", écrit le comédien âgé de 83 ans, qui a annoncé l’an dernier sa décision de de prendre sa retraite des plateaux.


Toujours au rayon émotion, le jeune réalisateur québécois Xavier Dolan a versé quelques larmes, avant et après la projection de "Matthias et Maxime", son nouveau film en compétition pour la Palme d’or. L’auteur de "Mommy" et "Juste la fin du monde" tient l’un des deux rôles principaux de cette histoire d’amour inavouée entre deux amis d’enfance.

TOUCHÉ


Beaucoup d'émotion chez Xavier Dolan à l'issue de la projection officielle de "Matthias et Maxime". Une histoire d'amour entre deux amis d'enfance dans lequel le cinéaste québécois tient l'un des deux rôles principaux...

PALMODOVAR


En attendant de connaître les heureux lauréats du palmarès, "Le Film Français" organise, comme chaque année, son tableau où 15 journalistes attribuent leurs étoiles en films en compétition. Douleur et gloire, de Pedro Almodovar, figure largement en tête.

Culture, médias et divertissement
Cannes 2019 : "Douleur et gloire" de Pedro Almodovar, chouchou des critiques pour la Palme d'or

Cannes 2019 : "Douleur et gloire" de Pedro Almodovar, chouchou des critiques pour la Palme d'or

LE COMPTE EST BONG


"Parasite", présenté ce mardi soir au Festival de Cannes, a littéralement ébloui les critiques. Un autre prétendant très sérieux pour la Palme d'or.

Culture, médias et divertissement
Cannes 2019 : et si Bong Joon-ho grillait la politesse aux favoris avec son épatant "Parasite" ?

Cannes 2019 : et si Bong Joon-ho grillait la politesse aux favoris avec son épatant "Parasite" ?

ÉMOTION


Xavier Dolan est heureux et très ému pour la première mondiale de son film. 

DOLAN MANIA


C'est l'heure de la montée des marches de "Matthias et Maxime", le nouveau film de Xavier Dolan, le réalisateur de "Mommy", en compétition. Parmi les invités sur le "red carpet", une certaine Marion Cotillard qu'il avait (magnifiquement) dirigé dans "Juste la fin du monde", Grand Prix à Cannes en 2016. 

DELON SUPERSTAR


Le monstre sacré du cinéma français, Alain Delon, récompensé dimanche au Festival de Cannes par une Palme d'or d'honneur, a souhaité rendre hommage à son public qui a fait "ce qu'il est" dans une lettre ouverte transmise à l'AFP.
  

"Au lendemain de cette Palme d'Or d'honneur, l'envie me prend de remercier toutes celles et tous ceux qui m'ont témoigné d'une manière ou d'une autre leur affection et leur sympathie, et plus encore", écrit le comédien âgé de 83 ans.
  

"Alors que mon voyage touche à sa fin, je veux le dire : j'ai connu tant de passions, tant d'amours, tant de succès et d'échecs, tant de controverses, tant d'esclandres, de ténébreuses affaires, tant de souvenirs, tant de rendez-vous manqués, de rencontres impromptues, tant de hauts et de bas ; que lorsque les honneurs ne seront plus que de vains et lointains souvenirs, il est une seule chose qui brillera par sa constance et sa longévité : vous, vous seuls",  ajoute-t-il.
  

"A vous qui avez fait ce que je suis, et qui ferez ce que je serai il me fallait vous le dire. Je vous dis merci, merci, merci", conclut l'icône du cinéma français des années 60 et 70, qui n'avait pu contenir ses larmes dimanche à Cannes en recevant une Palme d'or d'honneur. 

Culture, médias et divertissement
Cannes : qui est Camila Morrone, le mannequin qui fait battre le cœur de Leonardo DiCaprio  ?

Cannes : qui est Camila Morrone, le mannequin qui fait battre le cœur de Leonardo DiCaprio ?

XAVIER DOLAN DEZINGUE NETFLIX


Décidément, Netflix n'est pas à la fête ! Après Edouard Baer, c'est au tour du réalisateur Xavier Dolan de s'en prendre aux plateformes de vidéo à la demande. Invité de l'émission "Stupéfiant !" tournée depuis Cannes, le réalisateur de "Ma vie avec John F. Donovan" a été questionné par Léa Salamé sur l'évolution du marché du cinéma. "Autour de moi, je sens que le marché s'est métamorphosé et que les gens préfèrent vivre le plaisir des films de façon individuelle et casanière plutôt que de se retrouver dans un espace socialement avec les autres. C'est dommage...", a-t-il estimé. Des propos qui font écho à ceux d'Edouard Baer, qui avait déclaré à l'ouverture du festival de Cannes : "Le cinéma, c'est la salle de cinéma, c'est être ensemble, sortir de chez soi, ce miracle-là, plutôt que de rester là à manger des pizzas en regardant Netflix […] C'est le collectif, le groupe, la chaleur humaine".


Xavier Dolan a poursuivi la réflexion : "Moi aussi, j'ai Netflix. Mais il faut que les deux puissent co-exister. L'un ne peut pas remplacer l'autre", a estimé Xavier Dolan, avant de lancer : "Le digital, c'est la platitude ! Ça manque de relief, ça manque de texture, ça manque de vie ! (...) Sur ces nouvelles plateformes, on créé une multitude de contenus qui sont extrêmement chiants et mauvais. Il y a quelque chose d'aseptisé qui correspond aussi à la mentalité et à la nature de ces plateformes", a conclu le réalisateur de Mommy. 

C'EST QUI LES PLUS BEAUX ? 


Retrouvez les plus belles images de la montée des marches de "Once Upon a Time in Hollywood"...

CANNES 2019, JOUR 9


C'est un accueil quasi-unanime qui a été réservé ce mardi à "Once Upon a Time in Hollywood", le nouveau film de Quentin Tarantino. Une deuxième Palme d'or après celle de "Pulp Fiction" en 1994 ? On le saura dans quelques jours. Ce mercredi matin, le cinéaste et ses comédiens iront à la rencontre de la presse pour livrer les coulisses de cette passionnante déclaration d'amour au cinéma.


Reste que la compétition n'est pas terminée. Deux films au menu aujourd'hui : "Matthias et Maxime" de Xavier Dolan, devant et derrière la caméra trois ans après "Juste la fin du monde". Et "Roubaix, une lumière", le troisième film français de la compétition signé Arnaud Desplechin avec Roschdy Zem et Léa Seydoux.

NE PAS SPOILER SVP


Avant la projection officielle, Thierry Frémeaux a fait une demande un peu particulière aux spectateurs présents dans la salle. Comme pour le final de "Game of Thrones", le délégué général du Festival de Cannes leur a demandé de ne pas dévoiler l'intrigue "Once Upon a Time… in Hollywood", à la demande expresse de Quentin Tarantino. 

DU GLAMOUR  A GOGO

LUNETTES NOIRES SUR TAPIS ROUGE

MICHELLE MA BELLE

IL EST LÀ ! 


Ca y est, Quentin Tarantino est là ! Et il est accompagné de Leonardo Di Caprio et de Brad Pitt qui se prêtent au jeu des autographes. Et ça crie très très fort. "J'ai hâte que le monde découvre mon film", s'est réjoui le réalisateur en bas des marches. Margot Robbie est là aussi, ravissante dans un ensemble noir et blanc. 

PLUIE DE STARS 


Comme tous les soirs, les marches ont vu défiler des robes longues, des smokings, des noeuds papillon et un paquet de célébrités. Michelle Rodriguez, Adrian Brody, Benoît Magimel qui présente "Une fille facile" avec Zahia, la réalisatrice libanaise Nadina Labaki qui préside le jury Un Certain Regard.  

LEILA BEKHTI A LA RENCONTRE DES FANS

IL ÉTAIT UNE FOIS A CANNES 


C'est un des films les plus attendus de ce Festival. La montée des marches de "Once Upon a Time… in Hollywood", le film de Quentin Tarantino. En attendant que Brad Pitt et Leonardo Di Caprio ne foulent les marches, les célébrités se pressent sur le tapis rouge. On a notamment aperçu Leila Bekhti, Elodie Bouchez, Chloé Sevigny ou encore Hafsia Herzi.

ROMANCE


Star du nouveau Tarantino, Leonard DiCaprio n’est pas venu en célibataire sur la Croisette

Culture, médias et divertissement
Cannes : qui est Camila Morrone, le mannequin qui fait battre le cœur de Leonardo DiCaprio  ?

Cannes : qui est Camila Morrone, le mannequin qui fait battre le cœur de Leonardo DiCaprio ?

EXPLICATION


Dans un post Instagram, Elle Fanning a expliqué avoir fait un malaise lundi soir lors de la remise du Trophée Chopard parce que sa robe Prada était "trop serrée". Jugez par vous-mêmes...

LEO SUPERSTAR


C'est la montée des marches la plus attendues de la quinzaine. Leonardo DiCaprio, Brad Pitt et Margot Robbie entoureront Quentin Tarantino en fin de journée pour l'avant-première mondiale de "Once upon a time in Hollywood". Sur Twitter, on peut découvrir des posters mettant en scène Rick Dalton, le personnage incarné par Leo à l'écran...

ELLE VA BIEN


Après avoir fait un malaise lundi soir lors de la remise du Trophée Chopard, Elle Fanning a donné ce matin des nouvelles sur son compte Instagram. La comédienne américaine, membre du jury du 72e Festival de Cannes, explique que sa robe Prada était trop serrée. Et fait allusion, via le hashtag #TimeofTheMonth, à un petit souci intime. Plus de peur que de mal, donc.

CANNES 2019 JOUR 8 


Les cinéphiles ne parlent plus que de ça. Dans quelques heures, "Once upon a time in Hollywood" sera projeté pour la toute première fois à Cannes, Quentin Tarantino ayant achevé son nouveau film il y a quelques jours à peine. Sur Twitter, le cinéaste américain a publié une lettre demandant aux festivaliers de ne pas dévoiler l'intrigue de son dernier bébé.


Pour son retour à Cannes, 25 ans tout juste après "Pulp Fiction", Tarantino s'est entouré d'un casting haut de gamme qui l'accompagnera sur les marches : Leonardo DiCaprio, Brad Pitt et Margot Robbie. Coup de chaud en vue pour les chasseurs d'autographes !

CANNES JOUR 7, LE RÉCAP


Après l’hommage à Alain Delon, la compétition cannoise s’est accélérée ces dernières heures. "Une vie cachée", ou l’histoire vraie d’un objecteur de conscience autrichien refusant de rejoindre l’armée hitlérienne, a ravi les fans de Terrence Malick qui jugent qu’il s’agit de son meilleur film depuis… "Tree of Life", sa Palme d’or en 2011. 


Mais la délégation française n’est pas en reste. Avec "Portrait de la jeune en fille en feu", splendide romance historique au féminin, la réalisatrice Céline Sciamma a fait forte impression, tout comme ses deux comédiennes, Adèle Haenel et Noémie Merlant, qu’on verrait bien au palmarès samedi prochain. 


Ce lundi, la Croisette a vibré pour la performance de Idir Ben Addi, le jeune comédien belge qui interprète le rôle principal du nouveau film de Luc et Jean-Pierre Dardenne, "Le jeune Ahmed". Un drame qui ausculte, sans prendre parti, les ressorts de la radicalisation d’un adolescent sous l’influence d’un Imam radical.


Et puis le film que tout le monde attend, c’est bien évidemment "Once upon a time in Hollywood", le nouveau Quentin Tarantino. Si le cinéaste est déjà à Cannes depuis plusieurs jours, ses trois vedettes – Brad Pitt, Leonardo DiCaprio et Margot Robbie – sont attendues dans la soirée sur la Croisette. 


En début de journée, le cinéaste a écrit une lettre aux festivaliers pour leur demander de ne pas spoiler l’intrigue qui se déroule en 1969 à Los Angeles, l’été du meurtre de la comédienne Sharon Tate. S’est-il amusé à réécrire l’histoire comme il l’avait fait avec la Seconde Guerre mondiale dans "Inglourious Basterds" ?  Promis, on ne vous dira rien !

MÉSAVENTURE


La victime, dont l'identité n'a pas été dévoilée, poursuivra son Festival avec un sacré pansement :

Culture, médias et divertissement
Cannes : une actrice s'empale sur la grille de sa résidence

Cannes : une actrice s'empale sur la grille de sa résidence

COUP DE CŒUR


On a adoré le dernier film de Céline Sciamma, "Portrait de la jeune fille en feu". Les deux actrices principales y sont époustouflantes ! On vous raconte :

DOLAN FAN DE SCIAMMA


Qui a dit que les réalisateurs ne s'aimaient pas entre eux  ? Sur Instagram, Xavier Dolan s'est fendu d'une longue déclaration d'amour envers Céline Sciamma et son film "Portrait de la jeune fille en feu".

NO SPOILER !


Dans une lettre postée ce matin sur Twitter, Quentin Tarantino demande aux festivaliers de ne pas spoiler les futurs spectateurs de son nouveau film, Once upon a time in Hollywood", qui sera présenté mardi à Cannes...

AU VOLEUR !


Enquête sur la Croisette : les gérants de la plage Magnum, l'un des hauts lieux du Festival de Cannes, étaient toujours à la recherche ce lundi du bâtonnet de glace géant qui leur servait de décoration. L'objet, qui pèse deux mètres de long et pèse 20 kg, a été dérobé dans la nuit de samedi à dimanche. Une plainte doit être déposée ce lundi, annonce Nice Matin. Avis aux inspecteurs en herbe : des glaces de la marque seront offertes à qui le ramènera ou donnera des informations !

SYMBOLE


Sand Van Roy, l'actrice qui a porté plainte pour viol contre Luc Besson au soir du Festival de Cannes l'an dernier, a monté dimanche les marches de l'hommage à Alain Delon avec un message tatoué dans le dos...

MALICK SORT DE L'OMBRE


Absent sur les marches, le réalisateur américain Terrence Malick est venu recevoir une standing ovation à l'issue de la projection de son film, "Une vie cachée". Regardez...

CANNES 2019 JOUR 7 


Au lendemain de l'hommage à Alain Delon, la Croisette se replonge dans la compétition pour la Palme d'or. Dès dimanche soir, Terrence Malick avait été ovationné lors de la projection officielle de son nouveau film, "Une vie cachée". Le cinéaste américain, à la discrétion légendaire, n'avait pas monté les marches avec ses comédiens. Mais il a fait son apparition à la fin de la séance, visiblement très ému.


Ce soir, la Croisette va découvrir "Le jeune Ahmed", le nouveau film des frères Dardenne qui dresse le portrait d'un adolescente belge de confession musulmane qui tombe dans la spirale de la radicalisation.

EMOTION


Alain Delon était bouleversé au moment de recevoir une Palme d'honneur des mains de sa fille Anouchka, regardez...

Cannes 2019 : très ému, Delon reçoit une palme des mains de sa filleSource : Sujet TF1 Info
JT Perso

CANNES JOUR 6, LE RÉCAP


C'était la star du jour. Alain Delon, 83 ans, a reçu dimanche soir une Palme d'honneur des mains de sa fille Anouchka. Sur le tapis rouge, père et fille ont longuement posé pour les photographes, oubliant la pétition lancée à l'encontre de l'acteur par une association féministe américaine lui reprochant des propos "homophobes" et "misogynes".


"Ce soir c'est un peu un hommage posthume de mon vivant", a déclaré l'acteur, bouleversé. "Le plus dur dans ce métier c'est durer et j'ai duré 62 ans. Et je sais que le plus difficile c'est partir, et je vais partir."


Côté cinéma, on a pu découvrir "Une vie cachée", le nouveau film de l'Américain Terrence Malick, Palme d'or en 2011 avec "Tree of Life". L'histoire vraie d'un paysan autrichien, objecteur de conscience au péril de sa vie face à l'Allemagne nazie. Fidèle à sa réputation, le cinéaste n'a pas monté les marches avec ses comédiens, caché quelque part sur la Croisette...


Sur le tapis rouge, on a également pu apercevoir... Nabilla et son mari Thomas Vergara. L'ex-star de téléréalité, enceinte du premier enfant du couple, a dévoilé son ventre arrondi aux photographes.

ICÔNE


Alain Delon a monté les marches ce soir avec sa fille Anouchka.  Découvrez les images...

HISTOIRES DE FAMILLE


C'est Anouchka Delon qui remettra ce soir la Palme d'honneur à son père Alain, sur la scène du Palais des Festivals. En revanche les deux fils du comédien seront absents de l'hommage que lui rendra le Festival de Cannes. 


Et pour cause ! En début de semaine, Anthony Delon a réprimandé son père qui avait annoncé, à tort, la grossesse de sa fille Lou dans une interview à "Nice-Matin".


De son côté Alain-Fabien, son plus jeune fils, semble être en froid avec lui depuis la parution en début d'année d'un roman librement inspiré de leur relation compliquée. 

LÉGENDE


Il était une fois Alain Delon à Cannes, regardez ces archives...

RIPOSTE


C'est l'événement du jour sur la Croisette. Ce dimanche, Alain Delon va recevoir une Palme d'honneur pour l'ensemble de la carrière. En début de semaine, une pétition en ligne lancée par une association féministe américaine réclamait l'annulation de cet hommage en raison des propos "homophobes" et "misogynes" tenus par l'acteur par le passé. Et de sa sympathie pour l'extrême droite. 


Dans une interview accordée au JDD, l'icône du cinéma française se défend : "Je ne suis pas contre le mariage gay, je m’en fous : les gens font ce qu’ils veulent. Mais je suis contre l’adoption par deux personnes du même sexe'", précise-t-il. J’ai dit que j’avais giflé une femme ? Oui. Et j’aurais dû ajouter que j’ai plus reçu de baffes que je n’en ai données. Dans ma vie, je n’ai jamais harcelé une femme".


"On a voulu me coller l’étiquette extrême droite parce que j’ai raconté que j’étais copain avec Le Pen depuis l’armée. Non, je suis de droite, point", assure encore l'acteur âgé de 83 ans. Fin de la polémique ?

MAGIQUE


Revivez la montée des marches de Claude Lelouch et l'équipe de son nouveau film, "Les plus belles années d'une vie"...

CANNES JOUR 5, LE RÉCAP


Malgré la pluie, c'est un grand moment d'émotion que les festivaliers ont vécu, ce samedi soir sur les marches. 53 ans après la Palme d'or attribuée à "Un homme et une femme", le film qui a lancé sa carrière, Claude Lelouch a retrouvé Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée pour présenter "Les plus belles années d'une vie". Une suite émouvante qui marque la réunion d'un duo mythique du cinéma français. 


Un peu plus tôt dans la journée, Quentin Tarantino avait crée la surprise en venant assister à la projection officielle de "The Wild Goose Lake", un somptueux polar chinois présenté en compétition. De quoi donner des sueurs froides au cinéaste américain qui présentera mardi prochain soin nouveau film, "Once upon a time in Hollywood", 25 ans après la Palme de "Pulp Fiction" ?


Dimanche, c'est un autre monstre sacré du cinéma mondial qui sera à l'honneur à Cannes. Alain Delon viendra en effet recevoir une Palme d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. Longtemps fâché avec le Festival, la star du "Guépard" ne compte pas bouder son plaisir, en dépit de la pétition lancée par une association féministe à son encontre...

COUP DE POING


Dans "Sorry We Missed You", Ken Loach tacle l'uberisation du marché du travail. L'oeuvre engagée d'un cinéaste qui ne compte certainement pas prendre sa retraite... Sa troisième Palme d'or après "Le Vent se lève" et "Moi, Daniel Blake" ? Il serait le premier dans l'histoire de Cannes...

PHOTO DE FAMILLE


Ils sont venus célébrer les 25 ans de "La Cité de la peur" sur la Croisette. Alain Chabat, Chantal Lauby, Dominique Farrugia et leur complice Gérard Darmon se sont retrouvés pour une photo de famille postée sur Twitter par le compte de fans @lesnulsfr.

UN HOMME AMOUREUX


Sur les marches de "Douleur et Gloire", Antonio Banderas a fait le bonheur des photographes en embrassant Nicole, sa compagne hollandaise...

LES STARS SONT PARTOUT


Des marches à la Croisette, le 72e Festival de Cannes est en effervescence depuis mardi dernier. Premier tour d'horizon avec notre équipe...

Festival de Cannes 2019 : entre suspens et paillettesSource : JT 20h WE
JT Perso

CANNES 2019, JOUR 5


Le cinéma de genre a toute sa place cette année en compétition. Après le fantastique avec "The Dead Don't Die", "Bacurau" et "Atlantique" et "Little Joe", place au polar avec les deux films du jour. "Le Lac aux oies sauvages" du Chinois Diao Yinan et "Les Siffleurs" du Romain Corneliu Porumboiu. Deux outsiders solides pour le palmarès ?

PETIT BOBO


Elle raconte son Festival de Cannes au jour le jour sur son compte Instagram, l'un des plus rigolos du moment. Aperçue sur les marches du Palais des Festivals, Romane Bohringer a partagé ce cliché de l'un de ses pieds, maltraité par les talons hauts... Quelle torture !

NOTRE AVIS


En salles ce jeudi et en lice pour la Palme d'or, "Douleur et Gloire" est un très grand  Almodóvar... La critique de LCI à lire par ici !

Culture, médias et divertissement
"Douleur et Gloire" : Almodóvar joue à cache-cache avec sa propre histoire… et c’est beau

"Douleur et Gloire" : Almodóvar joue à cache-cache avec sa propre histoire… et c’est beau

CANNES JOUR 4, LE RÉCAP


Entre glamour et politique, ce quatrième jour n'a pas failli à la réputation du Festival de Cannes. Sur les marches, on s'est pressé pour apercevoir Pedro Almodovar et ses comédiens, Penélope Cruz et Antonio Banderas. Sur la Croisette, tout le monde ou presque est fan de "Douleur et Gloire", le nouveau film sobre mais inspiré du maître espagnol. Enfin la Palme d'or dont ses fans rêvent pour lui depuis tant d'années ?


Et puis au lendemain de la projection nocturne de "Sorry We Missed You", Ken Loach a tenu une conférence au cours de laquelle il a défendu cette charge dramatique contre l'uberisation du marché du travail et la pauvreté grandissante. Le cinéaste britannique a notamment rappelé que les bénéficiaires de la banque alimentaire dans son pays "ont augmenté de 18% en un an".


Mystère, enfin, avec l'arrivée annoncé de Terrence Malick, le cinéaste le plus secret de l'histoire du cinéma américain. D'après la rumeur, l'auteur de "Tree of Life", Palme d'or en 2011, aurait été aperçu en train de se promener sur la Croisette. Reste que sa présence en conférence de presse, et sur les marches, pour présenter "Une vie cachée", son nouveau film très attendu, reste plus que jamais incertaine.

EN DIRECT


Suivez les marches de "Douleur et Gloire", le nouveau film de Pedro Almodovar...

Car oui, la mode peut être écolo !

Culture, médias et divertissement
Cannes 2019 : elle monte les marches dans une robe faite avec le tapis rouge de l'an dernier

Cannes 2019 : elle monte les marches dans une robe faite avec le tapis rouge de l'an dernier

Pour la sixième fois en compétition, mais encore jamais sacré par la Palme d'or: Pedro Almodovar tente à nouveau sa chance vendredi avec "Douleur et gloire", dans lequel il se met à nu à travers le portrait d'un cinéaste en crise joué par Antonio Banderas. C'est l'un des films très attendus sur la croisette ! 

INTERVIEW

Culture, médias et divertissement
Penélope Cruz de retour chez Almodóvar : "On ne s’est jamais embrouillés sur un plateau"

Penélope Cruz de retour chez Almodóvar : "On ne s’est jamais embrouillés sur un plateau"

VIDÉO


Vous avez loupé la prestation d'Elton John hier soir ? Allez, on vous en propose un extrait ! 

Culture, médias et divertissement
Elton John a donné un concert privé sur la Croisette

Elton John a donné un concert privé sur la Croisette

RETROUVAILLES


Après la réunion "Cité de la peur", Jamel Debbouze nous offre une réunion "Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre" avec Alain Chabat et Gérard Darmon. On sait pas vous mais on a très envie d'aller se poser en terrasse avec eux.

TAPIS ROUGE

SHOWCASE

Culture, médias et divertissement
VIDÉO : Aya Nakamura a fait danser Nabilla sur la Croisette

VIDÉO : Aya Nakamura a fait danser Nabilla sur la Croisette

COLÈRE 


La montée des marches du dernier Ken Loach, "Sorry We Missed You", hier soir a été un moyen pour le réalisateur colombien Franco Lolli de manifester sa colère et de demander des comptes après l'assassinat de son compatriote et réalisateur de documentaire Mauricio Lezama.

MOMENT SUSPENDU


Après plusieurs extraits, LCI vous propose de découvrir l'intégralité de la performance de Taron Egerton et Elton John sur la plage du Carlton hier soir. Pour le clin d'oeil, c'est là que le chanteur anglais avait tourné le clip de "I'm still standing".

Cannes 2019 : Elton John et son double à l'écran Taron Egerton s'offrent un duo sur "Rocketman"Source : Sujet TF1 Info
JT Perso

CULTE


Vous avez manqué La Carioca 2019 de Chabat et Darmon ? La voilà !

CHABAT ET DARMON ONT REFAIT LA CARIOCASource : Sujet TF1 Info
JT Perso

ÉMOTION


Taron Egerton était en larmes à l'issue de la projection de "Rocketman" jeudi soir.

ELTON JOHN SUPERSTAR


Le chanteur britannique a donné un mini-concert, jeudi soir sur la plage de Cannes qui accueillait la soirée du film "Rocketman". LCI y a assisté...

LA CARIOCA

LA CARIOCA

Quelques heures après le flash-mob en hommage, les deux stars de "La Cité de la Peur", Gérard Darmon et Alain Chabat, ont remis le couvert de "La Carioca"

CANNES JOUR 3, LE RÉCAP


C'était la star du jour sur la Croisette. Elton John, 72 ans, est venu assister à la première mondiale de "Rocketman", le film dans lequel il est incarné par le jeune comédien Taron Egerton. Une vraie réussite, plus comédie musicale que biopic, qui n'a rien à envier au récent "Bohemian Rhapsody" sur le groupe Queen et son chanteur Freddie Mercury.


Du côté de la compétition, les festivaliers ont pu découvrir "Sorry We Missed You", le nouveau film de Ken Loach. Trois ans après sa deuxième Palme d'or avec "Moi, Daniel Blake", le réalisateur britannique dresse le portrait d'un père de famille qui pour ne pas rester au chômage, accepte un job de transporteur où il ne compte plus ses heures.


Cette dénonciation de "l'uberisation" du marché du travail touche grâce à la mise en scène toute en sobriété et en retenue de Ken Loach. Et un casting de comédiens inconnus qui parviennent à nous émouvoir, sans jamais tomber dans le pathos. Un candidat solide au palmarès ?

 

ELTON JOHN FOREVER


Le chanteur britannique Elton John a fait sensation ce jeudi sur les marches. Accompagné de l'équipe du film et de son compagnon David Furnish, il est venu découvrir Rocketman, le film musical que lui consacre Dexter Fletcher.

ELTON EST LÀ !


La popstar de 72 ans est arrivée au bras de son époux depuis 2005, le réalisateur canadien David Furnish, à la fin de la séance photo réservée au casting du film Rocketman, présenté ce jeudi hors-compétition.

LET'S DANCE !


Avis aux fans de "La Cité de la peur" ! La comédie culte des Nuls va faire l'objet d'une soirée événement au Festival de Cannes, avec un flashmob carioca, suivi d'une projection au Cinéma de la plage du festival à l'occasion des 25 ans du film.

TOUTE PREMIÈRE FOIS 


Cinéaste et actrice, la franco-sénégalaise Mati Diop présente ce jeudi au 72e Festival de Cannes "Atlantique", son premier long métrage en compétition, concourant également à la Caméra d’or.

Culture, médias et divertissement
Cannes 2019 : Mati Diop, la révélation dont tout le monde va parler

Cannes 2019 : Mati Diop, la révélation dont tout le monde va parler

"En banlieue, ca fait 20 ans qu'on est gilets jaunes, qu'on revendique des droits, qu'on subit les violences policières et qu'on se prend des coups de flashball. Avec "Les Misérables", son premier long métrage en compétition à Cannes, le Français Ladj Ly lance un cri d'alarme sur les banlieues (notre critique du film est disponible ICI). "On a eu 2005 (les émeutes, ndlr), on a eu un petit aperçu. Quinze ans après, les choses n'ont pas vraiment évolué", a souligné en conférence de presse celui qui se dit prêt à aller montrer à l'Elysée son film au président Macron. "Montfermeil reste un ghetto laissé longtemps à l'abandon. Les gens sont obligés de trouver des compromis pour que ça ne dégénère pas", souligne Ladj Ly, qui a voulu éviter les clichés sur la banlieue, choisissant de ne pas mettre de rap dans le film, ni de montrer de drogues ou d'armes. "Cela fait six mois que les gilets jaunes sont dans la rue et revendiquent aussi des droits, qu'ils se prennent des coups de flashballs. En six mois, aucune solution n'a été apportée, on a envie de dire aux politiques: c'est votre rôle de trouver des solutions".

BABY BUMP


Elle est à Cannes ! Enceinte de Thomas Vergara, son mari, Nabilla Benattia, a posté un premier cliché depuis la terrasse d'un palace de la Croisette. Une future maman radieuse attendue dans les prochaines heures sur le tapis rouge...

PREVIEW


C'est la grande avant-première mondiale du jour. "Rocketman", le biopic d'Elton John, sera dévoilé ce soir en sa présence. Regardez...

VIDÉO - Rocketman : Taron Egerton dans la peau d’Elton JohnSource : Sujet TF1 Info
JT Perso

CANNES JOUR 3


Aujourd'hui c'est Elton John qui est attendu sur les marches pour l'avant-première hors-compétition de "Rocketman", le biopic musical dans lequel le jeune comédien Taron Egerton lui prête ses traits. Le chanteur britannique, en pleine tournée d'adieux, en profitera-t-il pour interpréter l'un de ses tubes sur les marches ?


Côté compétition, on découvrira "Sorry we missed you", le nouveau film de Ken Loach, l'histoire d'une famille surendettée dans l'Angleterre de Theresa May. Mais aussi "Atlantique" de la Franco-sénégalaise Mati Diop, première réalisatrice noire de l'Histoire du cinéma en lice pour la Palme d'or.

CANNES  2019 JOUR 2, LE RÉCAP


C'est la première sensation de ce 72e Festival de Cannes. Le réalisateur Ladj Ly a monté les marches du Palais des Festivals ce mercredi avec toute l'équipe de son premier film de fiction, "Les Misérables", chronique ultra-réaliste - et très réussie - de la vie en banlieue parisienne.


Originaire de Montfermeil, Ladj Ly a tourné dans la cité où il a grandi et où il a crée une école de cinéma pour les jeunes des quartiers difficiles. Sur les marches, il a reçu le soutien de plusieurs membres du collectif Kourtrajmé dont il fait partie avec Kim Chapiron, Romain Gavras et Vincent Cassel.


L'autre événement du jour, c'est l'interview accordée par Alain Delon à nos confrères du Figaro. Cible d'une pétition réclamant l'annulation de sa Palme d'honneur, en raison de certains de ses propos homophobes et sexistes, le comédien semble prendre la polémique avec philosophie. 


"J’ai l’impression que son auteur cherche surtout à se mettre en valeur", estime-t-il. "Que voulez-vous que je dise. On m’aime ou on ne m’aime pas. Mais on ne peut pas contester ma carrière !". 


Jeudi, c'est Elton John qui est attendu sur les marches pour l'avant-première hors-compétition de "Rocketman", le biopic musical dans lequel le jeune comédien Taron Egerton lui prête ses traits. Le chanteur britannique, en pleine tournée d'adieux, en profitera-t-il pour interpréter l'un de ses tubes sur les marches ?

C’est la quinzaine préférée des cinéphiles. La plus glamour et plus controversée aussi. La 72e édition du Festival a ouvert ses portes mardi 14 mai avec la cérémonie d'ouverture animée comme l'an dernier par le lunaire Edouard Baer, suivie par la projection de "The Dead Don’t Die" du réalisateur américain Jim Jarmusch, sorti simultanément dans toute la France. Un film de zombies avec Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton, Chloë Sevigny et la chanteuse Selena Gomez, tous attendus sur les marches du Palais des Festivals.

Cet hommage caustique à un sous-genre populaire du cinéma d’horreur fait partie des 21 long-métrages en lice pour la Palme d’or qui sera décernée par le jury présidé par Alejandro González Iñárritu, l’auteur mexicain de "Amours Chiennes", "Birdman" et "The Revenant". Une sélection dans laquelle figure également "Douleur et Gloire" de Pedro Almodovar, "Matthias et Maxime" de Xavier Dolan, "Une vie cachée" de Terrence Malick ou encore "Once upon a time" in Hollywood de Quentin Tarantino. 

Et quatre films français : "Sibyl" de Justine Triet, "Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin, "Mektoube, My Love : Intermezzo" de Abdellatif Kechiche et "Les Misérables" de Ladj Ly.

Lire aussi

Mais Cannes, c’est aussi son tapis rouge, immortalisé par une armada de photographes à l’affût d’un look extravagant, d’un sourire ravageur, d’un baiser fugace… ou d’un accident malencontreux qui entrera dans l’Histoire du Septième art. Cannes, enfin, c’est la promesse d'une poignée de polémiques comme on les aime. 

La première a éclaté dès lundi avec la pétition lancée par une association féministe américaine contre Alain Delon. Lui reprochant notamment ses propos racistes, homophobes et misogynes, elle demande l’annulation de la Palme d’honneur qui doit lui être décernée dimanche prochain. Ça promet !


Jérôme Vermelin, à Cannes

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info