La 96ᵉ cérémonie des Oscars a couronné ses gagnants dans la nuit de dimanche à lundi en direct de Los Angeles.
Si le biopic du père de la bombe atomique réalisé par Christopher Nolan a remporté les prix majeurs, la Palme d’or de la Française Justine Triet est repartie avec la statuette du meilleur scénario original.
Retrouvez les meilleurs moments d'une cérémonie marquée par une prestation musicale inédite de Ryan Gosling.

C’était la nuit de l’année la plus attendue du tout Hollywood. La crème de la crème du cinéma international se retrouvait ce dimanche 10 mars à Los Angeles pour une 96e cérémonie des Oscars qui n'a au final pas fait mentir les pronostics. Nommé 13 fois, Oppenheimer est reparti avec sept récompenses, dont celle du meilleur film, du meilleur réalisateur pour Christopher Nolan et du meilleur acteur le "fier Irlandais" Cillian Murphy. 

Les paillettes de Ryan Gosling, l'hommage à Alexeï Navalny

Comme lors des Golden Globes, l'accent frenchy de Justine Triet a résonné au moment de recevoir l'Oscar du meilleur scénario pour son thriller judiciaire Anatomie d'une chute. Le chien Messi, l'autre star du film avec l’Allemande Sandra Hüller, s'est invité à plusieurs reprises à l'écran. Mais la vraie surprise a été concoctée par Ryan Gosling, venu chanter en direct "I'm Just Ken" tout de rose pailleté vêtu. Sa partenaire dans Barbie, Margot Robbie, était hilare, celle qu'il avait dans La La Land, Emma Stone, a donné de la voix pour lui dans une séquence proche du karaoké. 

La soirée aura été marquée par l'émotion de cette dernière, totalement déboussolée d'être sacrée meilleure actrice pour Pauvres créatures, et celle de Mstyslav Chernov, réalisateur du documentaire 20 Jours à Marioupol, venu rappelé qu'il aurait préféré "ne jamais réaliser ce film". L'Académie des Oscars a rendu hommage à Alexeï Navalny, l'opposant russe à Vladimir Poutine mort dans une prison de l'Arctique, en ouverture de sa section In Memoriam. Jonathan Glazer, récompensé de l'Oscar du meilleur film international La Zone d'intérêt, est le seul à avoir évoqué sur scène la guerre entre Israël et le Hamas quand plusieurs invités avaient choisi d'arborer un badge appelant à un cessez-le-feu à Gaza.

LE PALMARÈS COMPLET

- Meilleure actrice dans un second rôle : Da'vine Joy Randolph (Winter Break)


- Meilleur court-métrage d’animation : War is over


- Meilleur film d’animation : Le Garçon et le Héron


- Meilleur scénario original : Anatomie d’une chute


- Meilleure adaptation : Fiction à l’américaine


- Meilleurs maquillage et coiffure : Pauvres créatures


- Meilleurs décors : Pauvres créatures


- Meilleurs costumes : Pauvres créatures


- Meilleur film international : La Zone d’intérêt


- Meilleur acteur dans un second rôle : Robert Downey Jr. (Oppenheimer)


- Meilleurs effets spéciaux : Godzilla Minus One


- Meilleur montage : Oppenheimer


- Meilleur court-métrage documentaire : The Last Repair Shop


- Meilleur documentaire : 20 Jours à Marioupol


- Meilleure photographie : Oppenheimer


- Meilleur court-métrage : La merveilleuse histoire d’Henry Sugar


- Meilleur son : La Zone d’intérêt


- Meilleure musique : Oppenheimer


- Meilleure chanson originale : "What Was I Made For ?", Billie Eilish et Finneas O’Connell (Barbie)


- Meilleur acteur : Cillian Murphy (Oppenheimer)


- Meilleure réalisation : Christopher Nolan (Oppenheimer)


- Meilleure actrice : Emma Stone (Pauvres créatures)


- Meilleur film : Oppenheimer

REPLAY

Venu décerner l'Oscar du meilleur film, Al Pacino a complètement oublié d'annoncer les nommés avant de donner le gagnant. Quelqu'un lui a peut-être dit en coulisses qu'ils étaient en retard... Oppenheimer s'est notamment imposé face à Anatomie d'une chute.

REPLAY

L'un des autres temps forts de la soirée, les larmes d'Emma Stone, sacrée meilleure actrice pour la deuxième fois de sa carrière :

REPLAY

Jamais il n'avait été récompensé aux Oscars. Christopher Nolan en a désormais deux grâce à Oppenheimer. Voici son discours après avoir été sacré meilleur réalisateur :

REPLAY

Cillian Murphy, "fier Irlandais" sur la scène des Oscars avec sa statuette du meilleur acteur en main :

MEILLEUR FILM

C'est le dernier trophée de la soirée, le plus attendu et le plus prestigieux. L'Oscar du meilleur film est attribué à Oppenheimer, qui repart avec sept des 13 prix pour lesquels il était nommé.

DR

RENCONTRE

Nous avions rencontré Emma Stone en amont de la sortie de Pauvres créatures. Découvrez notre interview :

MEILLEURE ACTRICE

Dernier prix d'interprétation de la soirée, remis encore une fois par cinq précédentes gagnantes. est introduite par Sally Field, par Jennifer Lawrence, Sandra Hüller par Michelle Yeoh, Annette Benning par Charlize Theron et Carey Mulligan par Jessica Lange.


AND THE OSCAR GOES TO... EMMA STONE ! "Ma robe est cassée, je crois que ça s'est passé pendant 'I'm Just Ken'", s'amuse la star de Pauvres créatures avant d'être rattrapée par les larmes. "Il ne s'agit pas de moi mais d'une équipe", déclare la jeune femme, remerciant son réalisateur Yorgos Lanthimos pour "le cadeau d'une vie". Mais les plus beaux remerciements sont pour sa fille, "qui aura trois ans dans trois jours".

Frederic J. Brown / AFP

MEILLEURE RÉALISATION

Carton plein pour Oppenheimer ! Christopher Nolan reçoit son Oscar des mains du maître Stephen Spielberg. Il remercie "le plus incroyable des casts" ainsi que son équipe dont beaucoup ont aussi été récompensés ce soir. Il salue son épouse Emma Thomas, "productrice de tous leurs films et de leurs enfants".

Melinda Sue Gordon

MEILLEUR ACTEUR

On continue les presentations des nommés par d'anciens vainqueurs : Jeffrey Wright par le lauréat de l'an dernier Brandan Fraser, Paul Giametti par Nicolas Cage, Bradley Cooper par Matthew McConaughey, Cillian Murphy par Ben Kingsley et Colman Domingo par Forest Whitaker.


AND THE OSCAR GOES TO... CILLIAN MURPHY ! Brillant dans Oppenheimer, l'acteur irlandais n'avait encore jamais été nommé aux Oscars. "Je suis un peu bouleversé", lance-t-il, remerciant Christopher Nolan et Emma Thomas. "Je suis un homme très fier sur cette scène ce soir", poursuit-il, dédiant son prix aux faiseurs de paix partout dans le monde.

REPLAY

Le discours entre rires et larmes de Billie Eiliseh, c'est par ici :

HOMMAGES

C'est un visage inattendu, celui d'Alexei Navalny, qui ouvre la séquence In memoriam dédiée aux disparus de ces derniers mois. Le documentaire dédié à l'opposant russe, mort en prison, avait été récompensé d'un Oscar l'an dernier. La séquence est accompagné par "Con te partiro", interprétée en direct par Andrea Bocelli et son fils Matteo.

MEILLEURE CHANSON ORIGINALE

Deuxième nomination et deuxième Oscar pour Billie Eilish et Finneas O'Connell ! La fratrie s'impose avec "What Was I Made For ?", écrite pour Barbie. Il s'agit du premier prix pour le film.

MEILLEURE MUSIQUE

Et de 4 pour Oppenheimer ! Ludwig Göransson rend à César - Christopher Nolan - ce qui lui appartient. C'est le cinéaste britannique qui a eu l'idée d'utiliser des violons sur la bande originale de son film. Le compositeur suédois avait déjà été récompensé en 2019 pour Black Panther.

Unversal Pictures

REPLAY

On ne veut rien entendre, le meilleur moment de ces Oscars 2024 est là :

LA LA LAND 2

Ryan Gosling a fait chanter "I'm Just Ken" à Emma Stone en direct lors des Oscars. That's it, that's the tweet !

MEILLEUR SON

Quiconque a vu La Zone d'intérêt sait combien cet Oscar est mérité tant le son fait partie intégrante de l'expérience du film de Jonathan Glazer. Tarn Willers et Johnnie Burn remercient "l'Académie d'avoir écouté notre film".

REPLAY

Habituée aux cérémonies musicales, Becky G vient ce soir interpréter "The Fire Inside", nommée pour l'Oscar de la meilleure chanson.

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE

Wes Anderson, absent, remporte le prix pour La merveilleuse histoire d'Henry Sugar. Disponible sur Netflix, le film met notamment en scène Benedict Cumberbatch.

MEILLEURE PHOTOGRAPHIE

Et de trois pour Oppenheimer ! Hoyte van Hoytema l'emporte, il avait été nommé pour Dunkerque. Il a aussi travaillé sur Interstellar et Tenet de Christopher Nolan. "Vous êtes la meilleure chose qui me soit arrivé dans ma carrière", lance-t-il au réalisateur et sa femme productrice Emma Thomas.

Universal Pictures

MEILLEUR DOCUMENTAIRE

La plongée dans la guerre en Ukraine, 20 Jours à Marioupol, est récompensée. "Il s'agit du premier Oscar dans l'histoire de l'Ukraine. Je suis honoré. Je suis peut-être le premier réalisateur qui dira sur scène : J'aurais aimé ne jamais réaliser ce film (...), j'aurais aimé que la Russie n'attaque pas mon pays", lance-t-il, appelant à la libération des otages ukrainiens. "On ne peut pas changer le passé mais nous pouvons nous assurer que la vérité prévaudra, que les habitants de Marioupol et ceux qui ont perdu leur vie ne soient jamais oublié. Le cinéma forme les souvenirs, les souvenirs forment l'Histoire", ajoute-t-il. Sans aucun doute l'un des discours les plus puissants de la soirée.

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE

L'Oscar est remis à The Last Repair Shop de Ben Proudfoot et Kris Bowers, qui se sont intéressés au pouvoir de la musique dans les écoles américaines. Ils sont accompagnées sur scène par une jeune élève de 12 ans qui figure dans le film.

REPLAY

Troisième chanson en lice pour l'Oscar, voici le jazzman Jon Batiste avec "It Never Went Away" extrait du documentaire American Symphony.

EN BOUCLE SUR NOS TÉLÉPHONES

Oui, oui, c'est bien Messi qui applaudit la victoire de Robert Downey Jr.

MEILLEUR MONTAGE

Deuxième Oscar de la soirée pour Oppenheimer grâce à Jennifer Lame, qui a eu la lourde mission de monter le biopic du père de la bombe atomique de plus de 3h. Laurent Sénéchal était également nommé dans cette catégorie pour Anatomie d'une chute.

Universal Pictures

MEILLEURS EFFETS SPÉCIAUX

C'est l'équipe japonaise de Godzilla Minus One, munie de leurs Godzillas miniatures, qui vient chercher ses Oscars sur scène !

RETROUVAILLES

Voilà un duo qu'on n'imaginait pas se reformer lors des Oscars ! Ils viennent remettre l'Oscar des meilleurs effets spéciaux et du meilleur montage.

REPLAY

Le discours taquin de RDJ, c'est par ici :

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE

On reprend la présentation des nommés par d'anciens lauréats : Ke Huy Quan introduit Sterling K. Brown, Sam Rockwell introduit Robert Donwey Jr., Tim Robbins introduit Robert De Niro, Christoph Waltz introduit Ryan Gosling, Mahershala Ali introduit Mark Ruffalo.


AND THE OSCAR GOES TO... ROBERT DOWNEY JR., grand favori et impérial dans Oppenheimer de Christopher Nolan. "Je voudrais remercier mon horrible enfance et l'Académie, dans cet ordre", s'amuse-t-il, avant de saluer sa femme qui "l'a ramené à la vie en l'aimant". "J'avais plus besoin de ce job que ce job avait besoin de moi", dit-il, assurant que ce projet l'a rendu "meilleur". Taquin, il remercie autant son publiciste que son styliste... et son avocat, qui l'a sorti de bien des galères lors de ses années noires.

Universal Pictures

REPLAY

Ils sont venus raviver le phénomène Barbenheimer, rendre hommage aux cascadeurs... mais aussi faire la promo de leur prochain film The Fall Guy, l'adaptation de L'homme qui tombe à pic, au cinéma en mai.

REPLAY

Les membres de la communauté Osage ont offert un moment suspendu aux Oscars. Ils chantent "Wahzhazha (A Song for my people)", extrait du film Killers of the Flower Moon et nommé pour la meilleure chanson.

MEILLEUR FILM INTERNATIONAL

Le film de Jonathan Glazer, déjà récompensé à Cannes, décroche l'Oscar. "Notre film montre où mène la déshumanisation", déclare le réalisateur britannique, premier à évoquer sur scène la situation entre Israël et le Hamas.

PAS VU À LA TÉLÉ

Merci à Vulture de nous partager la séquence qui a rhabillé John Cena, évidemment pas diffusée à l'antenne.

JOHN CENA NU COMME UN VER

Un rien habille l'ancien catcheur... Même l'enveloppe contenant le nom du gagnant de l'Oscar des meilleurs costumes.

MEILLEURS COSTUMES

C'est un John Cena totalement nu qui vient remettre l'Oscar à... Pauvres créatures à nouveau ! La Britannique Holly Waddington porte d'ailleurs une robe dont les épaules bouffantes font écho à celles des tenues que porte Emma Stone dans le film.

Searchlight Pictures

MEILLEURS DÉCORS

Coup double pour Pauvres créatures ! James Price, Shona Heath et Zsuzsa Mihalek sont récompensés pour la création des mondes oniriques du film de Yorgos Lanthimos.

Searchlight Pictures

MEILLEURS MAQUILLAGE ET COIFFURE

C'est l'équipe de Pauvres créatures, Nadia Stacey, Mark Coulier et Josh Weston, qui est récompensée pour son impressionnant travail.

Searchlight Pictures

REPLAY

Billie Eilish et son frère Finneas remporteront-ils leur deuxième Oscar après "No Time To Die" ? Leur prestation en live de la chanson écrite pour Barbie donne en tout cas des frissons : 

REPLAY

Justine Triet et Arthur Harari, leurs statuettes en main, c'est par ici :

MEILLEURE ADAPTATION

Pas de Pauvres créatures ni de Barbie mais Fiction à l'américaine dans cette catégorie ! Cord Jefferson, réalisateur et scénariste, avait déjà remporté le prix lors des Baftas et des Critics Choice Awards. Le film, porté par Jeffrey Wright, est disponible sur Prime Video en France.

MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL

Melissa McCarthy et Octavia Spencer sont sur scène pour remettre l'Oscar à... ANATOMIE D'UNE CHUTE ! Justine Triet et Arthur Harari grimpent sur scène au rythme de... "PIMP" de 50 Cent. "Merci beaucoup, ça va m'aider à traverser ma crise de la quarantaine", commence la réalisatrice, très émue. Elle salue l'ensemble de ses acteurs. Arthur Harari remercie leurs producteurs de leur avoir laisser leur liberté et leur indépendance.

REPLAY

Le discours émouvant de Da'vine Randolph Joy, meilleure actrice dans un second rôle, c'est par ici :

MEILLEUR FILM D'ANIMATION

Plus fort que Spider-Man : Across the Spiderverse, le nouveau film de Miyazaki décroche l'Oscar. Mais personne de l'équipe n'est présent ce soir, Chris Hemsworth et Anya Taylor-Joy repartent donc avec la statuette sous le bras en coulisses.

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE D'ANIMATION

L'Oscar est décerné à War is over, inspiré d'une chanson de John Lennon et Yoko Ono. À la production ? Leur fils, Sean Lennon qui, sur la scène aux côtés du réalisateur Dave Mullins, fait souhaiter une "joyeuse fête des mères" à sa mère. "Dites : 'Joyeuse fête des mères Yoko !'", lance-t-il.

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE

Cinq anciennes lauréates sont sur scène pour remettre ce prix : Mary Steenburgen, Jamie Lee Curtis, Lupita Nyong'o, Rita Moreno et Regina King. Elles présentent les nommées de cette catégorie chacune leur tour : Emily Blunt, Jodie Foster, Da'vine Joy Randolph, America Ferrara et Danielle Brooks.


AND THE OSCAR GOES TO... DA'VINE JOY RANDOLPH ! Bouleversante dans Winter Break, elle avait remporté tous les prix majeurs jusque-là. Elle est escortée sur scène par son partenaire de jeu Paul Giametti. "Dieu est si bon", commence-t-elle. D'abord chanteuse, elle remercie sa mère de l'avoir mise sur la route de la comédie.

L'HOMMAGE À LA PROFESSION

Pour conclure son monologue, Jimmy Kimmel fait venir sur scène toutes les personnes travaillant en coulisses. Une jolie séquence.

UNE NOMMÉE HISTORIQUE

Elle est la première amérindienne nommée à l'Oscar de la meilleure actrice. Lily Gladstone sera-t-elle la première à l'emporter ?

C'EST PARTI !

Jimmy Kimmel, animateur de la soirée, débute son monologue en s'invitant dans le film Barbie. Il est accueilli par une "standing ovation partielle" qu'il ne manque pas de souligner. "Ça va être une longue soirée après une longue année", note-t-il, faisant allusion à la grève des scénaristes et acteurs qui a paralysé l'industrie pendant plusieurs mois. 


Il salue Greta Gerwig, qui "aurait mérité d'être nommée" pour la meilleure réalisation, souligne que Ryan Gosling "a déjà gagné la loterie génétique". "Allons faire du camping ensemble sans le dire à nos femmes", lance-t-il. Taquinant les anciens problèmes d'addiction de Robert Downey Jr, l'humoriste fait applaudir le chien Messi d'Anatomie d'une chute. "Je n'avais pas vu un acteur français manger du vomi comme ça depuis Gérard Depardieu", dit-il. À se demander si les plaintes déposées contre le septuagénaire sont arrivées outre-Atlantique...

ANATOMIE D'UNE (PRESQUE) CHUTE

Kirsten Dunst l'a échappé belle après sa collision malencontreuse avec un Oscar géant.

POINT PEOPLE

Animatrice du tapis rouge de la chaîne ABC pour la deuxième année de suite, la star de High School Musical Vanessa Hudgens a révélé être enceinte de son premier enfant.

DÉJÀ DU RETARD

La cérémonie devait commencer à minuit, soit deux heures plus tôt que d'habitude. Certains n'ont visiblement pas eu le mémo et arrivent encore sur le tapis rouge alors que les autres invités sont dans la salle...

UN INVITÉ QUI A DU CHIEN

Oubliez les stars hollywoodiennes, c'est lui que tout le monde veut voir. Messi, le chien acteur d'Anatomie d'une chute, est bien dans la salle ce soir.

ANATOMIE D'UN BADGE

Swann Arlaud, rebaptisé "l'avocat français sexy" par les réseaux sociaux, porte un badge aux couleurs du drapeau palestinien sur le tapis rouge.

JEU, SET ET MATCH

Mais qui voilà sur le tapis rouge ? La légende du tennis Roger Federer et sa femme Mirka.

DAVID SWANSON / AFP

UN DEUXIÈME OSCAR POUR EMMA STONE ?

L'actrice américaine de 35 ans, nommée pour Pauvres créatures, pourrait être sacrée pour la deuxième fois après La La Land. Mais la concurrence est rude face à notamment Lily Gladstone, la star de Killers of the Flower Moon.

Frederic J. Brown / AFP

ANATOMIE D'UNE CHUTE, LA VRAIE

Justine Triet, tout sourire sur le tapis rouge mais un peu stressée tout de même, comme elle l'a expliqué à Canal+. Son film est nommé cinq fois ce soir.

Valerie Macon / AFP

ANATOMIE D'UNE PREMIÈRE CHUTE

Si la cérémonie animée par Jimmy Kimmel est à l'image de l'arrivée de l'actrice Liza Koshy, elle s'annonce renversante ! Les festivités commencent cette année deux heures plus tôt que d'habitude. 

L'actrice américaine Liza Koshy a vécu ce que redoutent tous les participants aux Oscars : une chute devant les photographes, le 9 mars 2024 à Los Angeles.
L'actrice américaine Liza Koshy a vécu ce que redoutent tous les participants aux Oscars : une chute devant les photographes, le 9 mars 2024 à Los Angeles. - Frederic J. Brown / AFP

HOLLYWOOD AU RENDEZ-VOUS

La crème de la crème de l'industrie du cinéma américain est réunie à Los Angeles ce soir pour l'ultime cérémonie de la saison, la plus prestigieuse de toutes. Avec un sacre d'Anatomie d'une chute à la fin ? Team insomniaques, restez avec nous pour ne rien rater du palmarès.

Revivez les temps forts de la cérémonie dans le direct ci-dessus.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info