En prenant un selfie, il brise une œuvre à 740.000 euros

La rédaction de LCI
Publié le 9 mars 2017 à 18h43
En prenant un selfie, il brise une œuvre à 740.000 euros

MALADROIT - A Washington, un visiteur qui se prenait en photo à l’intérieur de l’exposition consacrée à Yayoi Kusama a cassé une des sculptures de l’artiste japonaise. Une œuvre qui vaut plusieurs centaines de milliers d'euros.

La mode des selfies a fait une nouvelle victime. Un visiteur qui était en train de se prendre en photo avec son téléphone a détruit une sculpture de Yayoi Kusama. L’incident s’est produit fin février à Washington dans le musée Hirshhorn, où se tient actuellement l’exposition Infinity Rooms consacrée à l’artiste japonaise.

Agée de 87 ans, Yayoi Kusama, qui vit en hôpital psychiatrique depuis les années 1970, est réputée pour ses créations très colorées peuplant des mondes fantasmagoriques, des œuvres souvent immersives. A Washington, le public peut ainsi pénétrer dans six pièces pour expérimenter les installations sensorielles de la plasticienne. Les curieux ont même l’autorisation de rester seuls enfermés dans chaque salle pendant 30 petites secondes.

Le visiteur indélicat ne sera pas poursuivi

Une demi-minute, un laps de temps suffisant pour que la catastrophe se produise. Alors qu’il était seul dans une salle recouverte de miroirs et peuplée d’étranges citrouilles noir et jaune, un individu a ainsi perdu l’équilibre et a écrasé une cucurbitacée. Une maladresse qui aurait pu lui coûter (très) cher.

En octobre 2015 à Hong Kong une sculpture similaire a en effet été adjugée plus de 784.000 dollars, soit environ 740.000 euros. Mais Yayoi Kusama a décidé de ne pas porter plainte contre le maladroit. Le musée Hirshhorn a également annoncé qu'il ne le poursuivrait pas. Après une fermeture de trois jours, l’espace aux citrouilles a été rouvert au public. 

Lire aussi
Lire aussi
L'Inde détient le record des "morts par selfie"Source : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info