Johnny Hallyday : l'immense "hommage populaire"

"Johnny, c'est la famille" : ce fan de toujours part à Saint-Barth pour suivre son idole

La Rédaction de LCI
Publié le 11 décembre 2017 à 22h13
JT Perso

Source : JT 20h WE

MANIA - L'enterrement de Johnny Hallyday a lieu ce lundi 11 décembre dans l'île de Saint-Barthélemy. Alors que de de nombreux fans regrettent que leur idole repose si loin d'eux, nous avons recueilli le témoignage de Gérard*, 40 ans, un fan de Johnny qui a prévu de faire le voyage à Saint-Barth ce jeudi pour se recueillir sur la tombe du chanteur disparu.

Johnny Hallyday est inhumé ce lundi à Saint-Barthélemy au terme d'une quasi-semaine d'hommages ponctuée, samedi, par une grande célébration populaire sur les Champs-Elysées. Cet enterrement aura lieu au cimetière de Lorient, "dans la plus stricte intimité familiale", comme l'a rappelé Bruno Magras, le président de la collectivité de Saint-Barthélemy. 

Si certains fans ont manifesté leur déception de ne pas pouvoir se rendre sur sa tombe à Paris, d'autres, comme Gérard, 40 ans, vivant à Chelles en banlieue parisienne, ont malgré tout prévu de faire le voyage. 

Lire aussi

Lorsqu'on l'appelle ce lundi matin, ce dernier décroche avec du Johnny à fond les ballons dans le poste : "Là, au moment où je vous parle, vous entendez ? J’écoute Johnny. Johnny, c’est la famille. C’est comme ça, depuis que je suis né. Mon grand-père a écouté Johnny. Mon père a écouté Johnny.  Mes enfants écoutent Johnny. Johnny, c'est l'homme, c'est Dieu, c'est allumer le feu !"

Johnny, c'est un membre de la famille. On va se recueillir sur sa tombe.

Gérard, 40 ans, fan de Johnny

Marqué à vie par le concert au Stade de France ("c’était géant, c’était magnifique"), un peu moins par celui des Vieilles Canailles ("On savait que Johnny était malade et qu’il n’avait plus trop la patate, mais c’était beau quand même"),  Gérard écoute Johnny depuis sa tendre enfance. Une part de lui-même s'en est allé avec la mort de son idole... Ce dernier représente tout dans sa vie, le grand frère comme le meilleur ami : "Johnny, c’était un gars de la rue, il pouvait aussi bien manger avec un milliardaire qu’avec un mec comme vous ou moi. C’était quelqu’un de simple qui n’a jamais eu la grosse tête. Quelqu’un qui chante la vie. Il a enthousiasmé toutes les générations, il n’y en aura plus jamais des comme lui. En Amérique, ils avaient Elvis, nous on avait Johnny. Ce n’est plus un chanteur, c’est un membre de la famille."

Lire aussi


Au téléphone, Gérard ne peut contenir son émotion : "Ça fait tellement mal au cœur que Johnny soit parti... Je vais continuer à vivre avec l’image du rockeur." L'hommage de samedi, il l'a vécu sur place : "Je m'y suis rendu en moto, j'ai réussi à me faufiler. J'ai juste vu la voiture passer avec le cercueil de Johnny. Impossible de s’approcher tant il y avait de monde". Avant de poursuivre : "Je suis rentré. C’était plus facile à regarder à la télévision. Ce qui m’a touché, c’est de voir Læticia et ses deux enfants. Voir David aussi, ça fait plaisir."

Je vais dormir dehors mais je m'en fous, je l'aime Johnny.

Gérard, 40 ans, fan

Quand Gérard a appris que Johnny allait être enterré à Saint-Barth, sur cette île antillaise où il possédait une villa, c'est d'abord la déception qui l'a emporté : "Johnny, c’est Paris, c’est la Tour Eiffel, c’est le Parc des Princes, c’est le Stade de France." Selon lui, la famille ne souhaite pas que sa tombe devienne un lieu de pèlerinage et il dit pouvoir pleinement le comprendre. "S’il avait enterré à Paris, j’aurais été au moins une fois par mois me recueillir", avoue Gérard. "Au premier coup de blues, j’y aurais été." 

Sept à huit - Les fans de Johnny pleurent la mort de leur idoleSource : Sept à huit
Cette vidéo n'est plus disponible

Gérard fera ainsi le déplacement avec quelques membres de sa famille, mais seulement jeudi, "lorsque Læticia, la famille et les proches seront partis" : "Je devais partir à Saint-Barth et arriver ce lundi. Mais j’ai lu un communiqué disant que Laetitia voulait un enterrement en petit comité, en famille et avec les proches, sans paparazzis pour ne pas être embêtée. Du coup, on a annulé et on part jeudi quand Læticia, elle, s'en va. Johnny n’aurait pas voulu que son enterrement soit brusqué. Pour nous, c’est comme l’enterrement d’un proche. On le respecte. Alors, comme on fait chez les gitans, lorsque quelqu’un meurt, on s’est réunis avec les cousins et les oncles, on a écouté du Johnny toute la nuit, on a allumé un tonneau et on a veillé pendant deux jours. C'était si beau. Alors, oui, je suis sans le sou, surtout avec les fêtes, mais je vais malgré tout à Saint-Barth par amour pour Johnny, pour le remercier de tant d'amour. J'y irai une fois, mais pas deux. Là, je pars jeudi et je ne sais absolument pas où je vais dormir, j'ai juste pris les billets. Je vais dormir dehors, mais je m'en fous, je l'aime Johnny"

*Le prénom a été changé, à la demande du fan. 


La Rédaction de LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info