Entre traditions et cadeaux ridicules, à quoi va ressembler le premier Noël de la duchesse Meghan ?

Delphine DE FREITAS
Publié le 18 décembre 2018 à 18h09

Source : Sujet JT LCI

HO HO HO - L'épouse du prince Harry passera son deuxième Noël chez les Windsor la semaine prochaine, le premier depuis son mariage célébré en mondovision en mai dernier. Si elle connaît déjà le programme des festivités, une petit piqûre de rappel ne fait pas de mal.

On imagine déjà les gros titres de la presse britannique. Forcément dédiés à la supposée mésentente entre les deux membres de la famille royale les plus épiés. Depuis plusieurs semaines, la relation entre Kate Middleton et Meghan Markle est disséquée à longueur d'articles, certains journalistes affirmant que la duchesse de Cambridge et la duchesse de Sussex ne se supporteraient plus. Une information à prendre évidemment avec des pincettes mais qui ne manquera pas d'être grossie alors que s'approche la traditionnelle trêve des confiseurs. C'est la deuxième fois que les épouses des princes William et Harry passeront Noël ensemble.

L'an dernier, ceux que l'on surnomme les "Fab Four" avaient réjoui la foule venue tenter de les observer lors de la messe du 25 décembre. Il devrait en être de même cette année, alors que l'ensemble de la famille royale britannique est attendu à Sandringham, où la reine Elizabeth II célèbre Noël depuis 30 ans. Menu, échanges de cadeaux et dress code, le programme est le même depuis des années. Voici donc ce qui attend la future maman Meghan Markle pour son premier "Christmas" de femme mariée.

Royals only

C'est encore une fois sans sa mère Doria Ragland que Meghan passera les fêtes de fin d'année.D'après le magazine People, Doria Ragland ne fera pas partie de la vingtaine de convives présents à Sandringham. Voilà de quoi rassurer les plus traditionnalistes. Les non-membres de la famille royale ne sont quasiment jamais invités par la reine à fêter Noël avec elle. Les Middleton n'ont ainsi jamais été reçus et Kate avait dû attendre d'être mariée à William pour rejoindre le gros des troupes royales. Seule Meghan avait eu droit à une dérogation l'an dernier alors qu'elle n'était "que" la fiancée du prince Harry.

Un menu adapté

Qui dit famille royale britannique dit plats typiquement british. La veille de Noël, les invités prennent traditionnellement le thé - Earl Grey - accompagné de "jam penny", des petits sandwiches au beurre et à la confiture de la taille d'une vieille pièce, de scones, et d'un large gâteau (au miel, pain d'épices ou génoise à la crème). Rendez-vous à 20 heures pour l'apéritif. Elizabeth II opte pour son cocktail préféré, le Zaza, mêlant gin et Dubonnet. Le prince Charles préférera un cherry brandy, une eau-de-vie à la cerise, tandis que ce sera un cidre local pour le prince Harry, fervent admirateur de cette boisson avec son frère aîné. 

Comme pour les dîners officiels, le menu est écrit en français. Que ce soit pour le réveillon ou le déjeuner de Noël, on ne change pas une équipe qui gagne : dinde, saucisses entourées de bacon, choux de Bruxelles aux marrons, purée de pommes de terre, pommes de terre sautées, carottes et panais sautés. Un seul ingrédient interdit ? L'ail, à la demande de la reine. Le 25, le chef cuisinier vient couper la bête devant les convives.

 Le matin de Noël, c'est évidemment un petit déjeuner anglais qui est servi. Mais pour les hommes uniquement, selon un ancien chef de la reine. Pendant qu'ils dégustent oeufs, bacon et champignons dans la salle à manger, les femmes se font servir fruits, toasts et café dans leurs chambres. Enceinte de son premier enfant, Meghan fera attention à se pas approcher la charcuterie et s'éloigner du pudding de Noël (gâteau trempé dans le brandy) et se contentera d'un mocktail - cocktail sans alcool. On a même quelques recettes à lui donner. 

Tenue correcte exigée

Pour le déjeuner le jour du réveillon, les hommes sont en costume et les femmes en robes élégantes mais sans chichi. Changement de look pour le dîner qui fait place aux smoking, cravates noires, robes de soirée et tiares. Il faut que ça brille !

Jeux, cadeaux et bonne humeur

Les fêtes chez Elizabeth sont aussi animées qu'un repas d'un "Dîner presque parfait". Amatrice d'imitations, la reine adore les mimes. Les jeux de société et les cartes sont également au programme. Au moment du tea time du 24 décembre, les enfants de la famille sont invités à fignoler la décoration du sapin de Noël. Une fois que les tasses sont vides, place à l'échange de cadeaux. Pas de chichi non plus dans les présents. Plus il est simple et ridicule et plus il sera apprécié. Notre coup de coeur ? La charlotte de douche siglée "la vie est dure, hein ?" - "ain't life a bitch" en VO - offerte il y a quelques années par le prince Harry à sa grand-mère. En 2017, Meghan a fait un sans-faute en offrant à sa belle-grand-mère un petit hamster qui chantait, rapidement devenu le jouet favori de ses corgis. Il faudra faire mieux cette année, la reine ayant vu disparaître tous ses chiens.

Le jour de Noël, la famille se rend à une première messe privée à 9h avant de marcher tous ensemble vers l'église la plus proche, la St Mary's Magdalene, pour le service de 11h. Des images qui font la une des médias britanniques dans les heures qui suivent. A 15h, tout le monde s'arrête et se réunit pour regarder le discours annuel de la reine diffusé à la télévision.

Pas de chasse pour Meghan

Le 26 décembre - le "Boxing Day" -, la famille se réunit à nouveau pour la traditionnelle chasse au faisan organisée par le prince Philip. Mais pour la deuxième année de suite, Harry a décidé de laisser le fusil au placard par amour pour sa belle, qui milite depuis des années pour la cause animale. De quoi agiter un peu plus des médias britanniques lancés en plein "Meghan bashing" depuis plusieurs semaines.


Delphine DE FREITAS