Estimant la justice de son côté, Bill Cosby rêve de remonter sur scène à 85 ans

Publié le 30 décembre 2022 à 13h58

Source : Sujet TF1 Info

L’ex-vedette du "Cosby Show" a vu sa carrière être stoppée nette fin 2015, suite à son inculpation pour viols et agressions et sexuelles.
Sa condamnation ayant été annulée par la justice en 2021, il affirme aujourd’hui vouloir remonter sur scène.
Mais de nouvelles accusations pèsent sur l’acteur et humoriste, aujourd’hui âgé de 85 ans.

Et Bill Cosby reprenait le fil de sa carrière comme si de rien n’était ? L’hypothèse a longtemps paru improbable, voire impossible, au regard de ses graves démêlées avec la justice. Et pourtant. Dans un entretien accordé mercredi à l’émission de radio WGH Talk, l’acteur et humoriste aujourd’hui âgé 85 ans s'est dit prêt à remonter sur scène dès que possible. 

"Lorsque je sortirai de tout ça, je pense que je serai de nouveau en mesure de jouer et d’être le Bill Cosby que mon public a toujours connu", a-t-il assuré. "Il y a tellement de plaisir à prendre avec les histoires que je raconte". Pas sûr que tout le monde attende ce grand retour avec la même impatience…

Des années de silence brisées en 2015

Souvenez-vous : en décembre 2015, la vedette du "Cosby Show", célèbre sitcom des années 1980, était inculpée pour viols et agressions sexuelles sur une cinquantaine de femmes. L’été précédent, 35 de ses accusatrices avaient brisé plusieurs décennies de silence et posé ensemble à une du New York Magazine, une image forte qui avait fait le tour du monde.

Sept ans plus tard, c’est un incroyable retournement de situation qui est peut-être en train de se dérouler. Le 25 septembre 2018, Bill Cosby avait pourtant été condamné à 3 ans et demi de prison après avoir été coupable d’avoir drogué et agressé sexuellement en 2004 l’ancienne basketteuse canadienne Andrea Constand. Mais le 30 juin 2021, la cour suprême de l’Etat allait annuler cette peine pour une raison de procédure, avant de définitivement classer l’affaire en mars dernier.

De nouvelles accusations début décembre

Les ennuis judiciaires de l’octogénaire ne sont pourtant pas derrière lui. En juin dernier, il a été reconnu coupable d'avoir agressé sexuellement la jeune Judy Huth en 1975 alors qu'elle avait 16 ans, dans une chambre du Playboy Mansion, la villa californienne du sulfureux Hugh Hefner. L’acteur n’a toutefois été condamné qu’à 500.000 dollars de dommages et intérêts, une décision qualifiée d’"époustouflante" par ses avocats qui ont toutefois décidé de faire appel.

Mais ce n’est pas tout puisque début décembre, cinq anciennes employées de la chaîne NBC, qui diffusait le "Cosby Show", ont déposé plainte pour des faits similaires remontant jusqu’à la fin des années 1960. Dans cette nouvelle affaire, comme dans toutes les autres, l’accusé nie catégoriquement les faits. On se rappelle que depuis sa prison, il n'avait pas hésité à se comparer à Nelson Mandela...

Si Bill Cosby s’en est si bien sorti jusqu’ici, contrairement à un Harvey Weinstein, c’est parce que la plupart des faits qui lui sont reprochés sont prescrits. C’est la raison pour laquelle l’État de Californie a voté en 2019 une loi ouvrant une fenêtre de trois ans à toutes les victimes de crimes sexuels sur mineurs pour se déclarer pour des faits jusque-là prescrits.

Cette décision, saluée par les défenseurs des droits des enfants, est à l’origine de la plainte déposée en novembre dernier contre l’acteur Warren Beatty pour des faits remontant à 1973. Mais aussi de celle révélée il y a quelques heures à l’encontre du chanteur d’Aerosmith Steven Tyler, accusé d’agressions sexuelles sur une mineure la même année.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info