Johnny Depp vs. Amber Heard : le procès qui fascine Hollywood

"Ça ne venait pas d’un chien" : Johnny Depp raconte l'affreux cadeau de rupture d’Amber Heard

Jérôme Vermelin
Publié le 21 avril 2022 à 13h38
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Au deuxième jour de son audition, Johnny Depp est revenu sur une découverte sordide en 2016, alors que son mariage avec Amber Heard touchait à sa fin.
Dans le lit conjugal à West Hollywood, son garde du corps a en effet photographié des excréments que l’acteur attribue à son ex-épouse.
Une scène surréaliste déjà évoquée lors du premier procès en diffamation à Londres en 2020.

C’est peut-être l’épisode le plus glauque de la rupture entre Johnny Depp et Amber Heard. Le plus risible, sans doute. Au deuxième jour de son audition mercredi au tribunal de Fairfax, en Virginie, l’acteur a raconté le jour où il a découvert que sa jeune épouse avait, selon lui, déféqué dans le lit conjugal. Tout commence le 21 avril 2016, à la veille des 30 ans de la comédienne. Une fête est organisée dans l’un des appartements du couple à West Hollywood, mais la star de Pirates des Caraïbes est en retard, encore sous le choc d’un rendez-vous avec ses conseillers au cours duquel il a appris qu’il est criblé de dettes. 

Après la réception, Amber Heard se lance dans "une joute verbale" à laquelle Johnny Depp refuse de participer. "Je lui ai dit, je m’en vais, ne me suis pas", se souvient-il. La jeune femme l’aurait alors agressé physiquement avant qu’il parvienne à s’échapper pour rejoindre sa maison de Hollywood Hills. Sachant qu’elle partait le lendemain pour assister au festival de Coachella avec des amies, il décide d’en profiter pour aller récupérer "quelques affaires, des choses précieuses". 

Ma réaction initiale a été de me marrer. C’était tellement incroyable, tellement bizarre, si grotesque

Johnny Depp

De bon matin, Johnny Depp fait part de son projet à Sean Bett, son garde du corps. Mais celui-ci tente aussitôt de l’en dissuader. "Il m’a dit, ‘ce n’est pas le bon moment d’y aller’. Et moi j’ai dit, 'ben si c’est le moment parfait, elle n’est pas là pendant deux jours’. Et là, il me montre une photo, sur son téléphone", lance l’acteur. Devant les caméras de Court TV, qui ne manquent rien des débats depuis une semaine, l’un des avocats d’Amber Heard oppose une objection. Après un bref conciliabule, l'acteur reprend le fil son étonnant récit.

"C’était la photo de notre lit, et sur mon côté, il y avait de la matière fécale humaine. Et là, j’ai compris pourquoi ce n’était pas le bon moment d’y aller", ajoute-t-il avec un large sourire, comme s’il revivait la scène en direct. Amber Heard, qui assiste au témoignage, serre les dents. "Ma réaction initiale a été de me marrer. C’était tellement incroyable, tellement bizarre, si grotesque. Je ne pouvais pas faire autre chose que rire. Donc je n’y suis pas allé ce jour-là", poursuit l’acteur.

Youtube / Court TV

Johnny Depp explique ensuite comment la mort imminente de sa mère, Betty Sue, lui a fait comprendre qu’il est en temps de profiter de la vie  "parce que ce qui vous paraît 100 ans dure en réalité une milliseconde". L’une de ses premières décisions sera de demander le divorce à Amber. "Mais sans citer des différends irréconciliables, sans citer des violences", insiste-t-il, "en disant que nous ne voulons pas avoir l’impression d’être rattachés l’un à l’autre par un collier autour du cou". La métaphore canine semble involontaire.

Le 21 mai, le couple se retrouve à l’appartement de West Hollywood à la demande de l’actrice. "Je lui explique qu’il n’y a pas de raison de se disputer, que je prendrais soin d’elle. Et là, elle a abordé l’affaire de sa matière fécale sur le lit. Elle a essayé de mettre ça sur le dos des chiens", raconte-t-il. "Pourquoi ne l’avez-vous pas cru ?", lui demande l’un des avocats. "Les chiens, c'étaient des petits yorks", rétorque la star. "Ils faisaient 1,5 kilo chacun. J’ai vécu avec ces chiens pendant plusieurs années. J’ai ramassé leur caca. Ça ne venait pas d’un chien. Ce n’était pas possible."

Johnny Depp va alors téléphoner à un certain Kevin Murphy, en charge de l’entretien de l’appartement, qui corrobore sa version de l’incident. Selon lui, Amber Heard n’apprécie pas. Mais alors vraiment pas. "Elle s’est mise à lui hurler des obscénités, à le traiter de menteur", se souvient-il. L'interprète de Jack Sparrow décide alors d’aller chercher quelques affaires à l’étage. Lorsqu’il redescend, il découvre son épouse hilare, en train de relater l’affaire avec une amie au téléphone. "Je me suis dit que je ne méritais pas ça", se rappelle-t-il.

L’acteur affirme qu’un proche de son épouse aurait soudain débarqué et qu’en le voyant, elle se serait mise à hurler ‘C’est la dernière fois que tu me frappes, Johnny !’. "J’étais à 5 mètres d’elle", plaide l’acteur, laissant entendre qu’elle a voulu faire croire qu’il lui avait porté des coups. "Mes gardes du corps sont arrivés et m’ont dit qu’on ferait mieux d’y aller".

Amber Heard a une version très différente

L’incident a son importance puisque quelques jours plus tard, c’est Amber Heard elle-même qui déposera la demande de divorce devant un tribunal de Los Angeles, y affirmant qu’elle a été victime de violences physiques et verbales. Elle réclamera le même jour une ordonnance d’éloignement à l'encontre de son compagnon, le cliché d'un bleu à son visage à l'appui ; ce qu'elle obtiendra. Le divorce sera finalement prononcé début 2017, Johnny Depp acceptant de lui verser 7 millions de dollars.

La comédienne, qui n’a pas dit un mot pendant le récit de son ancien compagnon, donnera sans doute sa propre version des faits lors de son témoignage, dont la date n’a pas encore été fixée. Lors du premier procès à Londres en 2020, elle avait affirmé que les excréments provenaient de son chien Boo, victime d’un dérangement gastrique… après avoir accidentellement ingéré le contenu d'un sachet de marijuana égaré par son compagnon.

Lire aussi

Rappelons que Johnny Depp attaque son ex-épouse en diffamation suite à la parution d’une tribune parue dans le Washington Post en 2018 dans laquelle elle se présentait comme une victime de violences conjugales. Le nom de l’acteur n’était jamais cité, mais ces accusations ont eu de lourdes conséquences sur la suite de sa carrière. En 2020, il a intenté un premier procès au tabloïd The Sun, qui l’avait qualifié de "cogneur de femme". Il l’a perdu et tente aujourd’hui de "laver son nom" en attaquant directement Amber Heard à qui il réclame la bagatelle de 50 millions de dollars.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info