Des artistes finlandais demandent l'exclusion d'Israël du concours qui aura lieu le 11 mai en Suède.
En cause ? Les crimes de guerre présumés perpétrés par l’armée israélienne dans la bande de Gaza.
Ils appellent la radiotélévision publique finlandaise à boycotter l'Eurovision si un candidat israélien venait à y participer.

La guerre entre Israël et le Hamas s'invite à l'Eurovision. Plus de 1400 artistes finlandais ont réclamé l'exclusion d'Israël du concours musical dont la prochaine édition se tiendra le 11 mai à Malmö, en Suède. Ils demandent à la Finnish Broadcasting Company (Yle), la radiotélévision publique finlandaise, de boycotter le concours si un candidat israélien venait à participer, comme le rapporte le Guardian

"Ce n'est pas en accord avec nos valeurs qu'un pays ayant commis des crimes de guerre et occupant militairement un autre territoire se voie offrir une scène pour polir son image grâce à la musique. Les autres pays qui participent apportent leur soutien à la politique d'Israël", explique le texte.

Parmi les signataires de la pétition figurent Olavi Uusivirta, Paleface et Axel Ehnström, qui avait représenté la Finlande à l'Eurovision en 2011. En décembre dernier, la Icelandic Association of Composers and Lyricists avait fait savoir de son côté que ses membres ne participeraient pas au concours si Israël était présent.

L'exclusion d'Israël n'est pas prévue, avait alors répondu l'UER (Union européenne de radio-télévision). "L'Eurovision est une compétition pour les télévisions du service public européen et moyen-oriental. Il s'agit d'un concours pour les radiodiffuseurs – et non pour les gouvernements – et le radiodiffuseur public israélien participe à ce concours depuis 50 ans", avaient conclu les organisateurs de la manifestation.


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info