Les organisateurs du concours qui débute le 7 mai à Malmö en Suède promettent des mesures de sécurité visibles.
Dans une ville où vivent de nombreux suédois d'origine palestinienne, la participation d'Israël suscite de nombreux mouvements de protestation.
Plus de 100.000 visiteurs sont attendus à Malmö durant la semaine de l'Eurovision entre le 7 et le 11 mai.

C'est un concours qui s'annonce sous haute tension. Policiers lourdement armés, renforts venus du Danemark et de Norvège, contrôles renforcés : Malmö s'est dit prête à accueillir début mai un Eurovision sous surveillance avec des mesures de sécurité "visibles".

La participation d'Israël au célèbre concours – avec une nouvelle chanson baptisée "Hurricane" – suscite des mouvements de protestation alors que la guerre à Gaza est entrée dans son septième mois. Dans la troisième ville de Suède où réside une grande partie de la population suédoise d'origine palestinienne, ce conflit a ajouté une nouvelle dimension.

La présence d'Israël suscite des tensions

Au moins une demi-douzaine d'organisations ont déposé une demande pour manifester contre la présence israélienne au concours, validée par l'Union européenne de radio-télévision (UER), qui l'organise avec la télévision publique suédoise SVT.

Pour les autorités de Malmö, qui compte 362.133 habitants et 186 nationalités, la situation est sous contrôle.

"Pour les différents programmes liés à l'Eurovision, les mesures de sécurité seront bien visibles", a assuré le directeur de la sécurité de la ville, Per-Erik Ebbeståhl, lors d'une conférence de presse, comme le rapporte l'AFP. Les contrôles seront notamment renforcés pour accéder aux différents sites, où les sacs seront majoritairement interdits, a-t-il précisé.

Des renforts venus de Norvège et du Danemark

La présence policière sera renforcée – sans que le nombre d'agents mobilisés ait été communiqué – avec des renforts venus de Norvège et du Danemark, et des policiers plus lourdement armés que d'habitude. "Vous verrez des policiers équipés des armes habituelles, mais aussi d'armes plus lourdes", a expliqué la cheffe de la police Petra Stenkulla. 

"Nous n'avons pas l'habitude d'en voir en Suède et à Malmö, mais nous sommes dans une situation où nous devons prendre des mesures de précaution et avoir à portée de main les outils dont nous pourrions avoir besoin en cas d'incident grave", a-t-elle justifié. 

"En termes de sécurité, c'est extrêmement stable", a garanti à l'AFP la productrice exécutive de l'événement pour SVT, Ebba Adielsson. "Désormais, ce qui me fait le plus peur, c'est que les gens aient trop peur" pour participer à l'événement, a-t-elle conclu. Plus de 100.000 visiteurs sont attendus à Malmö pour la semaine de l'Eurovision entre le 7 et le 11 mai.


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info