Will Smith frappe Chris Rock en direct : la scène choc qui secoue les Oscars

Retrait de son Oscar, prison... Que risque Will Smith après sa gifle ?

Publié le 31 mars 2022 à 14h45
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L’Académie des Oscars se réunira le 18 avril prochain pour décider d’une éventuelle sanction à l’encontre de Will Smith.
Après sa gifle à l’encontre de Chris Rock, l’acteur risque a minima d’être suspendu de la cérémonie.
Que le trophée qu'il a remporté dimanche soir lui soit retiré semble beaucoup moins probable.

Dans la presse américaine, certains spécialistes du showbiz s’interrogent : les Oscars se remettront-ils de l’affaire Will Smith ? Si l’acteur est bien évidemment le principal responsable de la gifle qui a fait le tour du monde, les organisateurs sont pointés du doigt pour leur manque de réaction sur le moment. Et la nécessité, désormais, de ne pas laisser passer l’incident, au risque de perdre toute crédibilité.

Après s’être réunie mercredi 30 mars au soir, la direction de l’Académie des Oscars a publié un communiqué dans laquelle elle révèle être intervenue dans l’enceinte du Dolby Theater de Los Angeles suite au coup de chaud de la star. "Si nous voulons clarifier le fait que Monsieur Smith s’est vu demander de quitter la cérémonie et qu’il a refusé, nous reconnaissons aussi que nous aurions dû gérer la situation différemment", peut-on lire.

La direction des Oscars donne également plus de détails sur la procédure disciplinaire ouverte à l’encontre de Will Smith. L’acteur dispose d’un délai de 15 jours pour s’expliquer par écrit auprès de la prestigieuse institution. Son cas sera ensuite examiné le 18 avril prochain, date à laquelle "l’Académie pourrait prendre une action disciplinaire pouvant inclure la suspension, l’expulsion ou d’autres sanctions autorisées par ses règlements."

L’exclusion définitive de Will Smith paraît toutefois peu probable. Dans l’histoire presque centenaire des Oscars, quatre membres seulement ont été exclus. L’acteur Carmine Caridi a été le premier à être évincé en 2004 pour avoir fait circuler sur Internet des copies pirates des films nommés. Les trois autres sont le producteur Harvey Weinstein en 2017, puis le réalisateur Roman Polanski et l’acteur Bill Cosby en 2018, en raison des affaires de mœurs dans lesquelles ils étaient impliqués.

Le retrait d'Oscar ? Presque impossible

Une suspension temporaire est plus envisageable. Will Smith pourrait être privé de son droit de vote aux Oscars. Mais surtout d’assister à la cérémonie. Pour combien de temps ? À voir. La tradition voulant que le lauréat de l’Oscar du meilleur acteur remette son prix à la lauréate de l’Oscar de la meilleure actrice l’année suivante, il parait déjà acquis que la star de La Méthode Williams ne sera pas sur la scène du Dolby Theater au printemps prochain.

L’Académie pourrait-elle aller jusqu’à retirer son Oscar à l’acteur ? C’est l’hypothèse la moins crédible. Et pour cause : exclus de l’Académie, ni Harvey Weinstein, Oscar du meilleur film pour Shakespeare in Love en 1988, ni Roman Polanski, Oscar du meilleur réalisateur pour Le Pianiste en 2003, n’ont été contraints de retourner leur statuette dorée. Le demander à Will Smith paraîtrait donc disproportionné.

Lire aussi

Dans leur quête d’une sanction équitable, les Oscars prendront sans doute en compte le CV de l’acteur. Non seulement Will Smith n’est clairement pas un récidiviste. Mais c’est aussi l’une des stars les plus populaires d’Amérique. D’après un sondage publié mardi par l’institut YouGov, 61% des Américains désapprouvent le geste de l’acteur. Mais 70% estiment qu’il ne devrait pas être privé de sa récompense.

Reste enfin le volet judiciaire. Là, les choses sont claires : d’après l’article 242 du Code Pénal en vigueur en Californie, frapper une personne est considéré comme des coups et blessures, même si la victime ne subit ni blessure, ni douleur. La blessure simple est un délit passible d’une peine maximale de 6 mois de prison et d’une amende pouvant aller jusqu’à 200.000 dollars. Encore faut-il qu’une plainte soit déposée. Et aux dernières nouvelles, Chris Rock n’en aurait pas l’intention.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info