EXCLU VIDÉO "50' INSIDE" – "Demain nous appartient" : accouchement imminent pour Chloé, jouée par Ingrid Chauvin

Rania Hoballah
Publié le 3 juillet 2020 à 12h33
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

PREVIEW – Ce samedi "50' Inside" nous emmène sur le plateau de "Demain nous appartient", la fiction quotidienne de TF1. Toute l'équipe se prépare à la venue tant attendue du bébé de Chloé, joué par Ingrid Chauvin.

C'est un heureux événement très attendu par les fans. Ce samedi, "50' Inside" s'est rendu sur le tournage de Demain nous appartient, le feuilleton quotidien de TF1. Après plus de deux mois de pause en raison de l'épidémie de Covid-19, la fiction
emmenée par Ingrid Chauvin et Alexandre Brasseur a fait son grand retour le 15 juin sur TF1 avec des épisodes inédits. Et parmi les intrigues que les fidèles attendent avec impatience, il y a l'arrivée du bébé d'Alex et Chloé dont l'accouchement est imminent. Les choses s'accélèrent donc pour la future maman qui, après une série de contractions, tourne la scène dans laquelle elle vient de perdre les eaux. 

"J'ai été enceinte presque un an avec ces histoires de confinement", s'amuse Ingrid Chauvin. "Il y a quelques jours encore je disais que je n'en pouvais plus de porter ce ventre. Mais maintenant que je sais que j'accouche demain, j'ai presque une petite nostalgie qui s'installe. Et c'est très drôle ! En plus je m'aperçois que j'ai toujours les mains autour du ventre. Ça reste de la fiction mais c'est plutôt agréable", admet l'actrice, mère de Tom, 4 ans. 

Si elle garde le sourire, cette grossesse fictive n'a pas toujours été de tout repos pour la comédienne qui a perdu sa petite fille Jade, décédée à l'âge de 5 mois en 2014. "Quand ça faisait écho à la disparition de ma fille, c'était très douloureux. Je redoutais ce tournage, qui est arrivé au moment de l'anniversaire de sa naissance", expliquait Ingrid Chauvin au Parisien en décembre dernier. "Je me suis préparée psychologiquement. Je suis forte. Malgré tout, je suis encore très fragile et je le serai toujours. Certaines répliques ont été très dures à prononcer. On revit seconde par seconde ce qu'on a vécu. Sur le plateau, ça s'est bien passé, mais j'ai pleuré avant et après. M'écrouler m'a libérée", avait-elle admis. 


Rania Hoballah

Tout
TF1 Info