Fâché avec Nicolas Sarkozy, Alain Delon votera pour Alain Juppé

Rania Hoballah
Publié le 29 septembre 2016 à 12h05
Fâché avec Nicolas Sarkozy, Alain Delon votera pour Alain Juppé

Source : Capture d'écran France 2

CONFIDENCES – Invité mercredi soir pour la première de "Stupéfiant !", le magazine culturel de Léa Salamé sur France 2, Alain Delon est revenu sur son engagement politique. En froid avec Nicolas Sarkozy, le comédien a expliqué qu'il voterait pour Alain Juppé.

"Je suis un mythe vivant". Pour la première de "Stupéfiant !", le nouveau magazine culturel de France 2, Léa Salamé a emmené Alain Delon à Palerme pour une interview cash. Très ému de revenir sur le lieu du tournage du Guépard, le comédien s'est livré à des confidences intimes. Il en a également profité pour parler de ses préférences politiques. 

S'il a longtemps soutenu Nicolas Sarkozy, Alain Delon est aujourd'hui fâché avec l'ancien président de la République. "C'est lui qui m'a quitté, c'est pas moi. Il m'a largué, je ne sais même plus si j'existe à ses yeux, alors que voulez-vous que je fasse, que j'aille en rampant le chercher?", a-t-il expliqué. Les raisons de ce désamour ? "Parce qu'un jour à cause de la presse, qui a encore dit des conneries, ils ont fait allusion à moi et au Front National". Pour la primaire de droite, le comédien a révélé qu'il votera pour Alain Juppé. 

C'est extraordinaire, vous dites 'FN' et vous êtes viré de partout !

Alain Delon

Très proche de Jean-Marie Le Pen, "c'est une amitié de 50 ans", Alain Delon a admis qu'il avait beaucoup de mal à digérer la façon dont Marine a traité son père. "Je souffrirais, à sa place", a-t-il lâché. S'il est séduit par les idées du Front National, "je les trouve plus arrogant et direct que les autres, mais eux au moins on sait ce qu'ils pensent", il explique qu'il ne votera pas pour le parti d'extrême droite pour autant. 

"Moi je suis de droite, mais si je devais voter extrême droite, je voterais. Mais pas pour le moment, non", a lancé Delon qui en a profité pour revenir  sur son éviction du jury de Miss France après qu'il ait déclaré qu'il soutenait le FN. "Mais attendez, ça représente quand même deux ou trois millions de personnes ! C'est extraordinaire, vous dites 'FN' et vous êtes viré de partout !" 


Rania Hoballah

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info