Fans de séries à l’ancienne ? Voici ce que vous avez encore le temps de vous offrir pour Noël

Jennifer Lesieur
Publié le 22 décembre 2016 à 12h25, mis à jour le 22 décembre 2016 à 13h27
Fans de séries à l’ancienne ? Voici ce que vous avez encore le temps de vous offrir pour Noël

SOUS LE SAPIN – Vous êtes à jour sur "Game of Thrones" et "Walking dead", vous venez de finir "Westworld" et "The OA", et vous retrouveriez bien les premières séries qui vous ont rendu accro au petit écran ? Voici quelques nouveautés pour s’offrir un binge-watching régressif à Noël.

Pour l’effroi métaphysique : Intégrale de "Twin Peaks" (13 DVD, 39,99 euros).

C’est le moment de se rafraîchir la mémoire avant la saison 3 de Twin Peaks, qui sera diffusée début 2017 après 25 ans d’attente. Qui a tué Laura Palmer, dans la petite bourgade forestière de Twin Peaks ? Peu importe la réponse, finalement, tant cette série reste marquante, malgré une saison 2 ratée. Le pilote à lui seul condense tout ce qui nous a hantés : l’ambiance très sombre, l’humour inattendu de personnages burlesques, la musique magnifiquement déprimante d’Angelo Badalamenti... Et les plans inoubliables de David Lynch, comme cette contre-plongée sur l’escalier des Palmer où un ventilateur tourne dans le vide. Une fois n’est pas coutume dans les intégrales à prix cassé, cette édition comprend un DVD entier de bonus, parmi lesquels des interviews des acteurs de la série, des reportages sur les lieux de tournage et les fans, des scènes coupées, etc. 

Pour retomber en enfance : "Dragon Ball", intégrale non censurée (Box 1, 12 DVD, 90 euros)

Les débuts de Sangoku, à l’époque où il était haut comme trois pommes, cherchant les sept boules de cristal avec Bulma et Tortue Géniale : cette première saison légère et drôle de Dragon Ball, où les combats ne mettaient pas encore en scène des brutes bodybuildées, conserve un charme particulier. Celui du Club Dorothée, de nos premiers dessins animés japonais et d’une vraie transgression : regarder Dragon Ball au lieu de faire ses devoirs était un passage obligé de tout gamin français à la fin des années 80.

Pour une bonne tranche de geek : "The Big Bang Theory" (26 DVD, prix très variable selon les vendeurs)

Leonard et Sheldon savent tout sur la physique quantique. Mais ils sont bien incapables de se dépatouiller avec la vie réelle, le quotidien et les relations humaines... L’arrivée de Penny, leur nouvelle voisine, fera voler en éclats leur univers de protons et de neutrons, pour y faire entrer un humour déjanté, bourré de références sans laisser les non-geeks sur le carreau pour autant. On n’avait pas autant ri avec une bande de colocs depuis Friends

Pour s’y plonger totalement : le "Dictionnaire des séries télévisées" de Nils C. Ahl et Benjamin Fau (Philippe Rey, 1 116 p., 34,90 euros)

4 200 entrées, écrites avec autant d’érudition que d’humour, 1 000 et quelque pages de séries où Maguy est traitée avec autant de soin que Six Feet Under… Cet imposant Dictionnaire est la Bible de tout maniaque du genre, en réussissant à rassembler et résumer des décennies de création audiovisuelle.  "La plus longue entrée, c’est celle de Dr Who, parce que c’est la série de science-fiction la plus longue de l’histoire", nous précise Nils C. Ahl, co-directeur de l’ouvrage qui a bien signé la moitié des entrées. Et l’une de celles qui a demandé le plus de travail, figurez-vous que c’est Buffy contre les vampires : "c’est une série de formation, très bien écrite, avec un second degré permanent qu’on ne trouve pas dans Twilight", plaide Nils C. Ahl. La nouvelle édition comprend 900 séries supplémentaires, ce qui ne va pas arranger notre addiction au petit écran.

Lire aussi

Jennifer Lesieur

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info