"Fat Bottomed Girls", un tube mythique de Queen, a été supprimé d’une nouvelle version du "Greatest Hits" du groupe anglais.
Cette dernière figure sur Yoto, une plateforme d’écoute et de divertissement destinée aux enfants et leurs parents.
Parue en 1978, cette chanson aurait été retirée en raison de propos qui évoque une attirance pour les femmes aux formes généreuses.

Une chanson qui dérange ? Les médias britanniques ont découvert ce week-end que "Fat Bottomed Girl" de Queen n'est pas disponible sur le "Greatest Hits" du groupe, mis en ligne sur Yoto, une plateforme numérique destinée aux enfants et leurs parents. Parue en 1981, cette compilation contient 17 titres issus des premiers albums du quatuor. À l'origine, "Fat Bottomed Girls" figurait en quatrième position entre "Killer Queens et "Bicycle Race". Sur la nouvelle mouture, elle a disparu sans explication. "Cette collection intemporelle contient 16 titres classiques du rock et avec plus de 25 millions de ventes à ce jour, c’est l’un des albums les plus vendus de tous les temps", indique la présentation de l’album.

Un classique des concerts du groupe

Par ailleurs, Yoto met en garde les parents sur les autres tubes du groupe. "Veuillez noter que les paroles de certaines de ces chansons contiennent des thèmes pour adultes, y compris des références occasionnelles à la violence et aux drogues", signale la plateforme. "Ce sont les enregistrements originaux et non édités. Bien qu’aucun juron ne soit utilisé, il est conseillé aux parents d’être présents lors de l’écoute de ce contenu en présence de jeunes enfants."

"Fat Bottomed Girls", qui signifie littéralement "Filles aux grosses fesses" aurait été, selon le site spécialisé Billboard, "probablement retiré en raison de ses paroles". Dans le premier couplet, il est ainsi question d’un"garçon maigrichon" et d’une "vilaine nounou", "une grosse femme qui a fait de moi un mauvais garçon". Issues de l’album Jazz, paru en 1978, elles sont l’œuvre du guitariste Brian May qui en a écrit la musique et les paroles à la première personne. 

Sur le refrain, mondialement connu et qui a retenti dans tous les stades de la planète, Freddie Mercury lance : "Fat bottomed girls, you make the rockin’ world world go round", qu’on pourrait traduire par "Filles aux grosses fesses, c’est vous qui faites tourner le monde". À l’époque, le contenu de la chanson qui figure en face B du 45 Tours de "Bicycle Race" fait moins parler que la pochette sur laquelle figure une jeune femme aux formes généreuses, assise de dos sur un vélo…

Un clin d'oeil à Freddie Mercury

Au fil des années, "Fat Bottomed Girls" a fait l’objet de multiples interprétations de la part des fans de la formation anglaise. Certains pensent que derrière les paroles grivoises, Brian May évoque en réalité une agression sexuelle dont il aurait pu avoir été victime, lorsqu’il était enfant. Ce que le guitariste aux cheveux bouclés n’a jamais confirmé. Dans la presse, il préfère assurer qu’il fallait l’entendre au premier degré. À ce détail près que Freddie Mercury préférait les hommes, comme il le révélera quelques années plus tard.

"En surface, c’est une chanson hétérosexuelle vu son titre", déclarait le musicien en 2008 dans une interview au magazine Mojo. "Mais en l’écrivant, j’étais totalement au courant de la sexualité de Freddie et du fait qu’il allait la chanter. J’ai puisé l’inspiration dans sa vie aussi bien que dans la mienne. Elle est donc moins hétérosexuelle qu’on ne le croit. Disons que c’est une sorte de chanson pansexuelle." 

 Ni Yoto, ni les membres survivants de Queen n’ont encore commenté ou réagi au retrait.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info