L’équipe de "Un p’tit truc en plus" a été invitée à célébrer son succès en salles cette semaine à Cannes.
L’acteur Sofiane Ribes se déplaçant en fauteuil roulant, Artus l’a pris dans ses bras pour monter les marches.
Une image inacceptable pour Fadila Khattabi, la ministre déléguée chargée des personnes handicapées.

C’est l’une des images fortes du 77ème Festival de Cannes. Le 22 mai, Artus et toute l’équipe de la comédie Un p’tit truc en plus ont été conviés sur le tapis rouge afin de célébrer leur succès en salles, avec déjà plus de 3,5 millions d’entrées. Si l’ambiance était à la fête, de nombreux internautes ont été surpris de voir l’acteur-réalisateur porter dans ses bras le comédien Sofian Ribes jusqu’en haut des marches.

Originaire de Béziers, Sofian Ribes est un influenceur de 19 ans qui compte des centaines de milliers d’abonnés sur les réseaux sociaux et qu’on a notamment pu voir dans la série Toulouse-Lautrec sur TF1. Il souffre d’ataxie-télangiectasie, une maladie génétique rare et incurable qui l’a contraint à se déplacer en fauteuil roulant dès l’âge de dix ans. 

L’année prochaine, les marches devront être accessibles aux personnes en situation de handicap
Fadila Khattabi

Au Palais des Festivals, un bâtiment inauguré en 1982, les invités en fauteuil roulant sont d’ordinaire contraints de prendre l’un des ascenseurs situés sur les côtés pour accéder aux salles. Une situation inacceptable pour Fadila Khattabi, la ministre déléguée chargée des Personnes âgées et des personnes handicapées, qui pousse un coup de gueule dans les colonnes de Nice Matin.

"Dès mon arrivée je l’ai signalé aux organisateurs et au directeur du CNC. Je les ai félicités pour la très réussie montée des marches de mercredi soir, mais je leur ai dit dans un même souffle qu’il y avait un couac", a-t-elle regretté. "Cela n’est plus acceptable de voir ce genre d’images, c’est une atteinte à la dignité de la personne que de devoir se faire porter jusqu’en haut."

"Cette fois-ci, j’espère que cela aura été un électrochoc. L’année prochaine, les marches devront être accessibles aux personnes en situation de handicap. Ce n’est pas à elles de s’adapter à la société, c’est à la société tout entière de s’adapter à elles", a conclu Fadila Khattabi.


Jérôme VERMELIN à Cannes

Tout
TF1 Info