Le Festival de Cannes de retour après un an de pandémie

Vincent Lindon métamorphosé dans "Titane" : les secrets de sa performance "à la De Niro"

Jérôme Vermelin, à Cannes
Publié le 14 juillet 2021 à 17h57
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

ZOOM – Dans "Titane", le film choc de Julia Ducournau en lice pour la Palme d’or, l’acteur de 61 ans apparaît nu et tout en muscles. Le fruit d’une préparation aussi physique que psychologique.

"C’est tout moi, y compris les fesses !", a confié Vincent Lindon à nos confrères du Journal du Dimanche à propos de sa performance ahurissante dans Titane de Julia Ducournau. Pour incarner son personnage, un pompier aguerri aussi affuté, sinon plus que ses jeunes recrues, l’acteur âgé de 61 ans s’est livré à un entrainement intensif pendant 18 mois, à base de gymnastique, haltères, course à pied. "Depuis, c'est comme une drogue, je continue même si j'ai réduit la cadence."

À l’écran, il apparaît le cheveu court, le biceps saillant, totalement nu à plusieurs reprises. On le voit effectuer des tractions spectaculaires dans la caserne pour évacuer sa colère. Ou se piquer le postérieur avec une seringue magique pour apaiser ses douleurs. Une performance "à la De Niro" qui aurait été impossible sans une entente parfaite avec la jeune cinéaste dont il avait adoré le premier film, Grave.

Quand il me parlait de ses désirs de cinéma, de son âge, quand on parlait comme dans la vie normale, je sentais qu’il avait envie d’un nouveau cycle

La réalisatrice Julia Ducournau

"Avec Vincent, on se connaît depuis plusieurs années, mais il a été pris de court le jour où je lui ai dit que je pensais à lui en écrivant le personnage", nous a-t-elle raconté ce mercredi depuis la Croisette. "Je pense qu’il ne s’y attendait pas du tout. Par la suite, je pense qu’il a compris, sans qu'on se le dise, que c’était le moment de lui proposer ça."

Figure majeure du cinéma français, Vincent Lindon a brillé ces dernières années dans des rôles d’homme ordinaire à l’image du chômeur de La Loi du marché, qui lui a valu le prix d’interprétation à Cannes, en 2015. S’il confère à son personnage une patte humaine indéniable, on l’avait rarement vu dans un univers aussi singulier, encore moins dans un film de genre.

"Quand il me parlait de ses désirs de cinéma, de son âge, quand on parlait comme dans la vie normale, je sentais qu’il avait envie d’un nouveau cycle", souligne Julia Ducournau, ravie de l’expérience. "Vincent s’est beaucoup préparé physiquement pour le rôle, mais en réalité il s’y était déjà préparé avant que je lui demande."

Lire aussi

>> Titane de Julia Ducournau. Avec Vincent Lindon, Agathe Rousselle, Garance Marillier. 1h48. En salles


Jérôme Vermelin, à Cannes

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info