Festival de Cannes 2022 : films, stars et paillettes sur la Croisette

Cannes en coulisses : TikTok sur les marches, gros malaise ou coup de génie ?

Jérôme Vermelin, à Cannes
Publié le 21 mai 2022 à 13h12, mis à jour le 21 mai 2022 à 13h26
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le 75e Festival de Cannes, c'est du 17 au 28 mai.
Tous les jours, notre envoyé spécial vous livre son regard, de l’intérieur, sur le rendez-vous préféré des cinéphiles.
Aujourd’hui, focus sur l'omniprésence de TikTok, le réseau qui fâche les puristes de la Croisette.

Ils s’appellent Khaby Lame, MaximeMagic, Enora Hope, Nikkie Tutorials ou encore Anna X Sitar. Si vous ne les connaissez pas c’est normal, ce sont des stars de TikTok. La plupart ont débuté en se filmant à l’iPhone entre la chambre, la cuisine et la salle de bains. Cette année à Cannes ils sont comme des rois, invités à faire découvrir le plus grand festival de cinéma du monde à leurs abonnés, que certains comptent par millions.

Dans les conversations sur la Croisette, il faut bien avouer que leur présence ne fait pas franchement l’unanimité. "Mais qu’est-ce qu’ils connaissent au cinéma japonais ?", m’a demandé un attaché de presse vétéran à qui j’ai eu bien du mal à répondre. En se baladant sur le compte de ces "créateurs de contenus", oui oui, on dit comme ça, j’avoue que je n’ai pas vu beaucoup de vidéos consacrées au documentaire sur Marioupol. Plutôt des essayages de peignoirs et de robes de soirée.

"Créateurs de contenus"

Histoire de ne pas totalement passer pour un vieux con, je suis allé discuter avec l’un d’entre eux, le Français TerryLTAM, spécialiste de la pop culture invité à animer le tapis rouge. "Je ne suis peut-être pas un expert du cinéma japonais, mais je pense que je reste un cinéphile qui peut apprécier tous types de films et donner son avis", s’est-il défendu lorsque j’ai abordé la question de sa légitimité.

Pour lui, TikTok est à sa place à Cannes parce que c’est un réseau qui crée une vraie proximité entre les influenceurs et leurs abonnés. "En général ils entendent parler du tapis rouge à la télé mais ça ne va pas plus loin. Alors que là, il y a quelqu’un qu’ils suivent sur leur téléphone et qui leur montre l’envers du décor. Je pense que ça peut donner un petit clic, un petit switch pour découvrir un autre cinéma." J'imagine déjà les lip dubs à partir des dialogues du Serebrennikov, ça va être drôle.

À Cannes, TikTok a également organisé un concours de fictions courtes, émaillé d’une polémique puisque le cinéaste Rithy Panh, président du jury, a démissionné quelques heures, reprochant à la direction du réseau de vouloir s’immiscer dans ses choix. #Grosmalaise. C’est dommage parce qu’en regardant les films primés, on s’aperçoit que leurs créateurs, réalisateurs, auteurs, appelez-les comme vous voulez, ont vraiment du talent.

▶️ Les stars, les films, les polémiques : retrouvez toute l'actu du 75e Festival de Cannes

Jetez un œil au bluffant Zero Gravity du Néo-Zélandais Tim Hamilton, au délicat de Kitte kitte iino du Japonais Mabuta Mokoti ou à l’émouvant Princesse Moderne de la Française Claudia Cochet, qui raconte une histoire de violences conjugales en moins de trois minutes. Qui sait, dans quelques années l’un d’entre eux sera invité à gravir les marches avec un vrai grand film de fiction. Et peut-être même qu’il décrochera la Palme ? J’imagine déjà la tête de mon attaché de presse…


Jérôme Vermelin, à Cannes

Tout
TF1 Info