Festival de Cannes 2022 : films, stars et paillettes sur la Croisette

VIDÉO - Cannes 2022 : seins nus, elle proteste contre la guerre en Ukraine sur le tapis rouge

Jérôme Vermelin, à Cannes
Publié le 20 mai 2022 à 21h26, mis à jour le 21 mai 2022 à 0h51
JT Perso

Source : TF1 Info

Une jeune femme a fait irruption sur le tapis rouge ce vendredi pour dénoncer les viols dont l’armée russe est accusée en Ukraine.
Seins nus, elle a été expulsée par le service de sécurité après avoir posé pour les photographes.
Une nouvelle illustration de la manière dont le conflit s’invite sur la Croisette depuis le début de la semaine.

Surprise ce vendredi soir lors de la montée des marches du film 3000 ans à attendre. Une jeune femme a débarqué sur le tapis rouge simplement vêtue d’une petite culotte. Sur ses seins nus, peints aux couleurs du drapeau ukrainien, on pouvait lire l’inscription "Stop Raping Us" (Arrêtez de nous violer, ndlr), une référence aux accusations de viols portées contre les soldats russes en Ukraine. 

Après avoir hurlé sa colère aux photographes, elle a été évacuée par le service de sécurité qui ne l’avait visiblement pas vu arriver parmi les invités. C’est le premier incident de ce type dans une 75e édition où la question du conflit en Ukraine est omniprésente depuis l’ouverture mardi et la prise de parole surprise sur écran géant du président Voldymyr Zelensky depuis Kiev.

Valery HACHE / AFP
AFP
AFP

Deux films ukrainiens vont être présentés cette année à Cannes : The Natural History of Destruction de Sergei Loznitsa, le réalisateur de Donbass, et Butterfly Visions du jeune Maksim Nakonechnyi. Jeudi, les festivaliers ont pu découvrir Mariupolis 2, un documentaire du Lituanien Mantas Kvedaravicius, tué dans la ville martyre début mars.

À Cannes, une délégation du cinéma ukrainien s’est par ailleurs émue de la présence en compétition de Madame Tchaïkovski, le nouveau film du réalisateur russe Kirill Serebrennikov, pourtant pas en odeur de sainteté auprès du Kremlin en raison de son soutien à la communauté LGBTQ+. "Tout ce qui est russe doit être effacé", ont-ils notamment déclaré.


Jérôme Vermelin, à Cannes

Tout
TF1 Info