Festival de Cannes 2022 : films, stars et paillettes sur la Croisette

Festival de Cannes : Thomas Pesquet sera sur les marches pour applaudir Tom Cruise

Jérôme Vermelin
Publié le 17 mai 2022 à 23h13
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'astronaute français viendra applaudir Tom Cruise mercredi soir au Palais des Festivals.
Il est sur la Croisette à l’invitation d’une société de production avec laquelle il entretient un mystérieux projet.
Les deux hommes auront plein de choses à se raconter puisque l’acteur a prévu de tourner un prochain film dans l’espace.

C’est un fan absolu de Tom Cruise. Thomas Pesquet montera les marches du Palais des Festivals ce mercredi pour assister à l’avant-première de Top Gun : Maverick, présenté hors compétition dans le cadre du 75e Festival de Cannes. L'astronaute français sera sur la Croisette à l’invitation de Shibuya Production, une société avec laquelle il planche sur un projet encore secret, a appris TF1info. Les deux hommes auront-ils le temps d’échanger quelques mots après la projection ? 

Tom Cruise a sans doute plein de question à poser au héros de l’espace tricolore puisqu’il a l’intention de se rendre à bord de l’ISS pour les besoins de son prochain film réalisé par Doug Liman. Pour l'occasion, l’acteur américain aura droit à son propre studio en orbite. Baptisé SEE_1, il sera amarré au segment Axiom de la Station spatiale internationale, pour un lancement prévu en septembre 2024.

Ce film ne sera pas le premier tourné à bord de l’ISS puisque le réalisateur russe Klimp Shipenko et sa compatriote Yulia Peresild y ont séjourné en octobre 2021 pour tourner des scènes de The Challenge, un film qui devait être sur les écrans pour la fin 2022. On ne sait pas, pour l'heure, si la guerre en Ukraine aura des conséquences sur sa sortie en salles en Russie. Le temps pour Tom Cruise de peaufiner sa préparation en faisant appel, qui sait, aux services de Thomas Pesquet.

Après 199 jours passés en orbite à plus de 400 km autour de la Terre, le Français a retrouvé l’atmosphère en novembre dernier. Un deuxième séjour pour le moins instructif puisqu’il officiait pour la première fois en qualité de commandant de bord. Il a notamment dû affronter une "situation d'urgence" le 15 octobre dernier, avec la perte de contrôle accidentelle de l'orientation du vaisseau, provoquée par l'allumage intempestif d'un propulseur du vaisseau russe Soyouz MS-18, amarré à l'ISS.


Jérôme Vermelin

Tout
TF1 Info