Le mannequin voilé Rawdah Mohamed avait étonné l'an dernier en portant son hijab sur les marches du Palais des festivals.
C'est avec un nouveau look surprenant qu'elle fait son retour pour la présentation de "La Passion de Dodin Bouffant".
Elle portait une robe du créateur Robert Wu dont les imprimés donnent l'impression qu'elle a été brûlée à la cigarette.

C’est une figure singulière du monde de la mode. Mannequin norvégienne d’origine somalienne et journaliste pour Vogue Scandinavie, Rawdah Mohamed avait fait sensation en 2022 en portant le hijab sur les marches du Palais des festivals en amont de la projection du film Le Petit Frère. Mais aussi au gala de charité de l'amfAR, dont elle était l'une des invitées de marque.

Elle était de retour cette année à Cannes où on l’a vue une première fois sur le tapis rouge de Firebrand, le 21 mai, toute de noir vêtue. Puis ce mercredi 24 mai pour l’avant-première de La Passion de Dodin Bouffant. Son look ? Une robe de mariée étonnante en soie, dont les imprimés donnent l’impression qu’elle a été brûlée à la cigarette en plusieurs endroits. Elle a été imaginée par Robert Wu, un créateur hongkongais basé à Londres, star montante des podiums...

AFP

Née en 1991 dans un petit village de Somalie, Rawdah Mohamed s’est installée en Norvège avec ses parents lorsqu’elle était enfant. Majeure, elle travaille d’abord comme professionnelle de santé dans un établissement pour autistes tout en gérant en parallèle un blog de mode qui attire l’attention des internautes. Elle prend ensuite son envol grâce à Instagram, devenant à la fois mannequin, conseillère et image et influenceuse.

Dans toutes ses prises de parole, la jeune femme revendique son droit à porter le hijab dans la sphère publique. "Les gens nous donnent l'impression que nous ne nous appartenons pas", déclarait-elle en 2019 dans Vogue US. "Je pense que la façon pour moi d'utiliser la mode est de dire : 'Je suis là, et je suis là avec mon hijab. Je mérite d'avoir les mêmes opportunités que vous'".

En 2021, Rawdah Mohamed s’était immiscée dans le débat politique en France puisqu'elle s'était opposée à l’interdiction du port de signes religieux aux accompagnatrices de sorties scolaires. Elle avait créé à l’époque le hashtag #HandsOffMyHijab, décliné chez nous en #PasToucheAMonHijab, devenu viral sur les réseaux sociaux.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info