La Croisette accueille la 76ᵉ édition du Festival de Cannes du 16 au 27 mai.
Tous les jours, notre envoyé spécial vous résume les temps forts de la quinzaine préférée des cinéphiles.
Samedi, on a assisté à une montée des marches de légende avec le casting de "Killers of The Flower Moon" qui a attiré du beau monde.

Martin Scorsese entouré de Leonardo DiCaprio et Robert De Niro ? Vous ne rêvez pas ! Le cinéaste américain a monté les marches du Palais des Festivals entouré de ses deux comédiens fétiches. Ils sont réunis dans Killers of The Flower Moon, une fresque épique qui raconte un pan méconnu de l’histoire des États-Unis : les meurtres de plusieurs dizaines d’Amérindiens qui s’étaient enrichis en découvrant du pétrole après avoir été chassés de leurs terres d’origine. 

>> Notre critique du film, c'est à lire ici !

Leonardo DiCaprio superstar

Sur la Croisette, le beau Leo est comme un poisson de l'eau. C'était son retour, quatre ans après y avoir présenté Once upon a time in Hollywood de Quentin Tarantino. Il y a dix ans tout juste, il faisait l'ouverture avec Gatsby de Baz Luhrmann. Comme le temps passe vite ! À 48 ans, l'ex-enfant prodige du cinéma américain est au top de sa carrière et de sa popularité comme il a pu le vérifier sur le tapis rouge où il a clairement volé la vedette à ce bon vieux Bob...

AFP

L’avertissement de Jonathan Glazer

Il a fait sensation la veille avec The Zone Interest, une plongée dans la vie famille du commandant du camp de concentration d’Auschwitz. "Ce que le film essaie de faire, c'est de parler de la capacité, de notre capacité à chacun à être violent, d'où que vous veniez", a expliqué le cinéaste en conférence de presse. "Et essayer de montrer ces gens comme des personnes et non comme des monstres était une chose très importante. Car le grand crime et la grande tragédie, c'est que des êtres humains aient fait cela à d'autres êtres humains".

"C'est très pratique pour nous d'essayer de nous éloigner d'eux autant que possible", a ajouté Jonathan Glazer, mettant en garde son auditoire. "Nous pensons évidemment que nous ne pourrions jamais nous comporter de cette manière, et nous ne nous comportons pas de cette manière. Mais je pense que nous devrions en être moins sûrs." Dans la soirée, il a appris une triste nouvelle avec la disparition de l'écrivain Martin Amis, dont son film est la libre adaptation.

>> Notre critique du film, c'est à lire ici !

AFP

Les promesses de Ramata Toulaye-Sy

Ce samedi, on a découvert Banel et Adama, le premier film de la réalisatrice franco-sénégalaise Ramata Toulaye-Sy, ancienne élève de la Fémis. Présenté en compétition, il raconte l’amour contrarié d’un jeune couple dans un village reculé d’Afrique, menacé par le poids des traditions. Un coup d’essai réussi, tant par son esthétique léchée que par son message politique.

"L’histoire d’amour est universelle, mais c’est un prétexte pour raconter l’histoire de cette femme", a expliqué la jeune cinéaste à TF1info. "Elle ne cherche pas à s’émanciper, elle l’est déjà. Mais elle veut vivre sa passion jusqu’au bout. Je me suis inspirée des grandes héroïnes tragiques comme Médée, comme Antigone. Je voulais en créer la version africaine." 

>> Notre rencontre avec elle, c'est à lire ici !

AFP

Encore de l'amour !

Salma Hayek aime tellement les Français qu'elle en a épousé un, le milliardaire François-Henri Pinault. Mariés depuis 2009 et parents d'une petite Valentina, ils semblent amoureux comme au premier jour comme on a pu le constater samedi soir sur le tapis rouge de Killers of The Flower Moon. Regards de braise, gestes affectueux... Et quand Madame perd l'équilibre au pied des marches, Monsieur est là pour voler à son secours...

AFP
AFP
AFP

Le look du jour

On le doit à Naomi Campbell, la mannequin britannique toujours sublime. À 53 ans, la reine des podiums était rayonnante dans une robe rouge dont la traîne se serait presque confondue avec le tapis du Palais des Festivals. Gare à la marche quand même ! 

AFP
AFP
AFP

Coming soon in Cannes...

L'ouragan hollywoodien n'est pas encore passé puisqu'on retrouvera toute l'équipe de Killers of The Flower Moon en conférence de presse à la mi-journée dimanche. On découvrira également Firebrand, le jeu de la reine de Karim Aïnouz. L'histoire de Catherine Parr, la sixième femme du roi Henri VIII, deux personnages interprétés par Alicia Vikander et Jude Law. Et puis un nouveau film français entre en compétition : Anatomie d'une chute de Justine Triet, sans son actrice fétiche Virginie Efira. Mais avec Sandra Hüller, également à l'affiche de The Zone of Interest.


Jérôme VERMELIN à Cannes

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info