Cate Blanchett s’est présentée lundi sur le tapis rouge de "The Apprentice" avec une robe aux couleurs du drapeau palestinien.
En novembre dernier, la star australienne s’était prononcée en faveur d’un cessez-le-feu dans la bande de Gaza.
En début de festival, c'est la Française Leïla Bekhti qui avait affiché son soutien au peuple palestinien.

La guerre à Gaza s’invite de nouveau sur le tapis rouge. Après Leïla Bekhti, aperçu sur les marches avec un pin’s en forme de pastèque aux couleurs du drapeau palestinien, c’est la star australienne Cate Blanchett qui a pris position lundi soir sur le tapis rouge de The Apprentice, le film d'Ali Abbasi consacré à l'ascension de Donald Trump.

Sur les marches, la comédienne de 55 ans s’est présentée dans un bustier noir sur le devant et blanc sur le côté avant de  dévoiler discrètement une doublure verte équivoque. Si elle ne l’a pas officiellement commenté, son geste s’inscrit dans la lignée de ses récentes prises de paroles.

Cate Blanchett sur le tapis rouge de "The Apprentice"
Cate Blanchett sur le tapis rouge de "The Apprentice" - AFP

Dans un discours en novembre dernier devant le Parlement européen sur la question des réfugiés, Cate Blanchett s’était déclarée en faveur d’un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza. "Je ne viens pas d’Israël ni de Palestine. Je ne fais pas de politique. Mais je fais partie des témoins", avait-elle lancé. "Le conflit a fait, et continue à faire, des milliers de victimes innocentes. Je ne peux pas fermer les yeux."

Au début ce 77ème Festival de Cannes, c’est Laura Blajman-Kader, une survivante de l’attaque du Hamas le 7 octobre 2023, qui avait été la première à inviter le conflit lors de la présentation de Furiosa, le nouveau volet de la saga Mad Max. Sur les marches elle avait dévoilé une robe jaune affichant des portraits d’otages toujours détenus à Gaza.


Jérôme VERMELIN à Cannes

Tout
TF1 Info