Du 14 au 25 mai, notre envoyé spécial sur la Croisette vous résume les temps forts du 77ᵉ Festival de Cannes.
Ce jeudi, Gilles Lellouche a fait chavirer le public du Palais avec "L'Amour Ouf", comédie romantique violente et musicale de plus de trois heures avec Adèle Exarchopoulos et François Civil.
Arrivé sur la Croisette après avoir fui l'Iran, le réalisateur Mohammad Rasoulof a donné sa première interview à la veille de la présentation de son nouveau film.

Au soir de la compétition, c’est une bonne grosse tranche de cinoche que Gilles Lellouche a proposé à la Croisette avec L’Amour Ouf. Sous de faux airs de film de gangsters, l’acteur-réalisateur change de registre après Le Grand Bain et met en scène l’histoire d’amour entre Clotaire (Malik Frikah), une petite frappe du Nord de la France, et Jackie (Mallory Wanecque), la bonne élève qui en pince pour ses manières de bad boy. Jusqu’au jour où il franchit la ligne rouge après s’être acoquiné avec les gangsters du coin. Du jour au lendemain, les amoureux sont séparés. Et vont (peut-être) se retrouver dix ans plus tard sous les traits de François Civil et Adèle Exarchoupolos, le nouveau couple star du cinéma français.

La caméra virevolte, les dialogues fusent, les coups de poings aussi et la BO explose de tubes rock et rap des années 1980 et 1990 durant trois heures qu’on ne voit pas passer. Alain Chabat en papa poule, Jean-Pascal Zadi, Raphaël Quenard ou encore Élodie Bouchez complètent le casting de ce grand film populaire au bon sens du terme. Si le jury de Greta Gerwig passe à côté, le public pourrait bien lui faire un triomphe à sa sortie le 16 octobre. "Merci pour vos applaudissements !", a lancé Gilles Lellouche à l’issue de la projection officielle très applaudie. "Ça veut dire que vous avez compris la déclaration d’amour qu’on vous faisait… Et que vous nous la rendez !".

L'anti-Bollywood en compétition

L'Inde est présente pour la première fois depuis 30 ans en compétition. Et sa représentante, la jeune réalisatrice Payal Kapadia, ne verse pas franchement dans les folles chorégraphies de Bollywood. Son film All We Imagine As Light met en scène deux infirmières de Mumbaï qui s'interrogent sur leur vie sentimentale. L'une n'a plus aucune nouvelle de son mari parti travailler en Allemagne. La seconde flirte en secret avec un garçon qui n'est pas celui que ses parents rêvent de voir épouser. Ce long-métrage impressionniste qui scrute les émotions de ses héroïnes est presque reposant au terme d'une compétition souvent mouvementée, sinon brutale. Grâce à sa sublime photo, il s'en dégage un magnétisme qui fait presque oublier ses petites longueurs.

All We Imagine As Light : infirmières indiennes au bord de la crise de nerfs ?
All We Imagine As Light : infirmières indiennes au bord de la crise de nerfs ? - Festival de Cannes

Les stars se pressent à l'amFAR...

Il y avait du très beau monde jeudi soir à l'Eden Roc, le célèbre palace du Cap d'Antibes, afin d'assister au traditionnel gala de l’amfAR, la Fondation américaine de recherche sur le Sida. Demi Moore qui ne quitte plus la Croisette, à 48 heures du palmarès, où on la verrait bien repartir avec le prix d'interprétation pour The Substance. Mais aussi Diane Kruger, Michelle Yeoh, Andie MacDowell, Cher, Kelly Rowland, Sarah Ferguson ou encore Lena Situations, la reine des influenceuses françaises qui a enfin fait son apparition lors d'un tapis rouge de la Croisette. Ouf !

L'influenceuse Lena Situations au Gala de l'amFar ce jeudi 23 mai.
L'influenceuse Lena Situations au Gala de l'amFar ce jeudi 23 mai. - AFP

... et la grogne sociale persiste

Les salariés qui avaient appelé à une grève pendant ce Festival de Cannes dénoncent des promesses "pas à la hauteur" de leurs revendications, à l'issue d'une rencontre avec les pouvoirs publics. Le mouvement lancé par le collectif Sous les écrans la dèche demande l'affiliation de tous les salariés des festivals de cinéma au régime de l'intermittence, pour garantir leurs revenus. S'ils disent avoir été rejoints par les représentants des festivals et les syndicats, "les ministères de la Culture et du Travail ont rejeté toute hypothèse de mesure exceptionnelle pour résoudre rapidement le problème du niveau de vie", ont-ils déploré dans un communiqué.

Une militante du collectif Sous les écrans la dèche sur les marches de "Motel Destino" le 22 mai.
Une militante du collectif Sous les écrans la dèche sur les marches de "Motel Destino" le 22 mai. - AFP

Première télé pour Rasoulof l'exilé

Il est arrivé à Cannes pour présenter Les Graines du figuier sauvage vendredi soir en compétition. Une semaine après avoir quitté l'Iran suite à sa condamnation à cinq ans de prison en raison de ses prises de position contre le régime de Téhéran, le cinéaste Mohammad Rasoulof était l'invité jeudi de l'émission "C Ce Soir" sur France 5. "Tous les Iraniens qui ont dû partir de ce régime gardent une valise dans l'espoir de pouvoir rentrer", a-t-il confié pour sa première apparition télé. Regardez...

Le look du jour

Ceci n'est pas une archive du Festival de Cannes. Mais bel et bien un cliché pris ce jeudi soir sur les marches de All We Imagine As Light. Ce sosie presque parfait de Michael Jackson a littéralement enchanté les fans et les photographes. Bluffant, n'est-ce pas ?

Un sosie du King of Pop sur les marches de "All We Imagine As Light" le 23 mai.
Un sosie du King of Pop sur les marches de "All We Imagine As Light" le 23 mai. - AFP

La compétition s'achève donc ce vendredi avec la présentation du film de l'Iranien Mohammad Rasoulof Les Graines du Figuier Sauvage. Et celle de La Plus Précieuse des marchandises, un long-métrage d'animation de Michel Hazanavicius d'après le conte de Jean-Claude Grumberg sur un bébé réchappé du train conduisant sa famille à Auschwitz. Il sera ensuite temps pour Greta Gerwig et son jury de débattre pour établir le palmarès de 77ᵉ édition. Les favoris de la Croisette ? Si on doit se fier à la presse française, Jacques Audiard part avec une longueur d'avance avec Emilia Perez. Mais dans la presse internationale, le film le mieux noté est pour le moment Anora de l'Américain Sean Baker. Suspense...


Jérôme VERMELIN à Cannes

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info