La Croisette interdite aux manifestants, la CGT organisait un rassemblement ce vendredi sur le parvis du Carlton.
Un lieu qui n’avait pas été choisi au hasard puisque le syndicat affirme qu'une partie du personnel travaille en sous-sol sans lumière naturelle.
La veille, il accueillait l'équipe de "Indiana Jones et le cadran de la destinée".

La pluie qui s’est abattue ce vendredi 19 mai dans la mâtinée sur Cannes n’a sans doute pas aidé. Une trentaine de manifestants selon la CGT, vingt à peine d’après la police, sont venus manifester à la mi-journée sur le parvis du Carlton, un lieu privé qui n’est pas concerné par l’arrêté préfectoral interdisant toute manifestation aux abords de la Croisette. S’ils brandissaient une banderole hostile à la réforme des retraites, ces salariés de l’hôtellerie et de la restauration voulaient également protester contre leurs conditions de travail. 

AFP

"Cela nous permet d'avoir de la visibilité sur la Croisette auprès de la population et des festivaliers pour montrer que le Festival, ce n'est pas seulement les paillettes et du bling-bling, mais aussi le monde du travail, s’est justifiée auprès de l’AFP Céline Petit, secrétaire générale adjointe de la CGT des Alpes-Maritimes. Sans ces travailleurs, le Festival ne pourrait pas avoir lieu."

Le choix du Carlton n'était pas anodin puisque d'après le syndicat, une centaine de personnes, sur les 600 employés de cet établissement cinq étoiles, seraient privées de lumière naturelle en sous-sol. Il s'agirait notamment de personnels du room-service, des cuisines et de l'organisation des banquets. L’inspection du travail a été saisie.

Une manifestation plus large prévue dimanche

Rouvert après plusieurs années de travaux, le Carlton accueillait jeudi toute l’équipe du blockbuster "Indiana Jones et le cadran de la destinée" avec Harrison Ford, dont le visage s’affiche en grand sur les immenses panneaux publicitaires installés autour de l’entrée principale. Dans la soirée, la plage de l’établissement a également hébergé une fête en l’honneur du film avec la présence de Robert Iger, le grand patron de Disney.

Depuis l’ouverture de sa 76ème édition, le Festival de Cannes n’a pas été perturbé par la grogne sociale, quand bien même la CGT avait annoncé sa volonté de "faire son cinéma" durant la manifestation.  C’est en grande partie lié à l’interdiction de manifester, décrétée en amont par les autorités. Dimanche, un rassemblement plus large est programmé sur le boulevard Carnot, en dehors du périmètre interdit, à l’appel d’une intersyndicale réunissant CGT, Solidaires, FSU et Unsa.


Jérôme VERMELIN à Cannes

Tout
TF1 Info