France TV : malgré la motion de défiance, Michel Field maintenu à son poste

Anne Donadini
Publié le 20 avril 2016 à 12h34
France TV : malgré la motion de défiance, Michel Field maintenu à son poste

ENRACINÉ - Qu'importe la motion de défiance votée contre lui à 65 % par les journalistes de France Télévisions, Michel Field est confirmé à son poste par Delphine Ernotte. Une mission interne sera tout de même lancée pour apaiser les tensions.

Michel Field n’est plus le bienvenu au sein de France Télévisions. A la suite du nettoyage drastique qu’il a appliqué ("Des Paroles et des Actes" remplacé par " Dialogue Citoyen ", Françoise Joly et Ghislaine Chenu évincées d’"Envoyé Spécial"...), les journalistes du groupe ont voté, ce mardi 19 avril, une motion de défiance à l’encontre de leur nouveau directeur de l’information, élu en décembre 2015. Résultat : 65 % d’entre eux n’ont plus confiance en lui.

Une mission interne pour apaiser les tensions

Pourtant, leurs protestations semblent peu importer à Delphine Ernotte, PDG controversé de France Télévisions depuis un an. Dans un entretien au Monde , celle-ci assure maintenir Michel Field à son poste. Elle précise qu’une mission interne sera confiée à un journaliste afin d’apaiser les tensions.  "Je confirme Michel Field et la confiance que j’ai en lui pour mener les réformes au rythme prévu" a déclaré Delphine Ernotte. "J’ai donc décidé, en accord avec Michel Field, de demander à Alain de Chalvron, correspondant à Pékin, qui connait très bien la maison de réaliser une mission rapide sur les relations de travail à l’information."

Elle reconnait ensuite la présence d’une "situation de crise" et assure qu’elle a un "lien direct avec ses salariés". Elle évoque également "beaucoup de changements" : "Si on ajoute à cela les maladresses de Michel Field, on a une situation que l’on peut qualifier de malaise."

Interrogée par Le Monde sur l’émission "Dialogue Citoyen", accusée d’avoir été co-planifiée par le gouvernement, Delphine Ernotte a jugé "insupportable qu’on remette en cause l’indépendance de France Télévisions." Elle suggère ensuite que l’émission soit à nouveau visionnée par ses détracteurs : "Sommes-nous complaisants ?". Il ne tient qu’à eux d’en juger.
 
A LIRE AUSSI 
>>
La motion de défiance contre Michel Field votée à 65 %
>>
Au fait, c'est quoi une motion de défiance ? 


Anne Donadini

Tout
TF1 Info