Froid, absent, rigide… L’ex-femme et les enfants d’Alain Juppé balancent

Jérôme Vermelin
Publié le 31 mars 2016 à 13h31
Froid, absent, rigide… L’ex-femme et les enfants d’Alain Juppé balancent

COSTARD – Dans un livre à paraître le 6 avril prochain, la journaliste Gaël Tchakaloff a recueilli les témoignages de Christine Leblond, la première femme d’Alain Juppé, et de leurs deux enfants, Marion et Laurent. Ils dressent le portrait d’un homme qui "ne sait pas aimer", contrebalancé toutefois par les propos d’Isabelle, sa deuxième femme, qui le décrit comme "un buisson ardent".

A l’approche de la primaire à droite, voilà un ouvrage qui risque d’écorner l’image d’Alain Juppé. Dans Lapins et Merveille, 18 mois ferme avec Alain Juppé, à paraître le 6 avril chez Flammarion, et dont L’Express dévoile les bonnes feuilles , la journaliste Gaël Tchakaloff lève le voile sur l’intimité de l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac.

Elle a notamment interrogé Christine Leblond, sa première épouse, et mère de ses deux premiers enfants, Marion et Laurent. "La relation d’Alain avec l’amour est compliquée, nous avons eu une relation passionnelle, passionnée, mais ensuite quand on vit avec lui, il ne sait pas comment aimer", explique celle qui a épousé le maire de Bordeaux le 30 juin 1965.

"J'ai l'impression de n'avoir reçu aucune affection"

Gaël Tchakaloff donne également la parole à Marion, 43 ans, et Laurent, 49 ans. "L'amour et les sentiments, on n'en parle jamais (…) J'ai l'impression de n'avoir reçu aucune affection de sa part, dans l'enfance", explique la première. L'impression d'avoir eu un père trop froid, trop absent, super-rigide, qui n'était pas intéressé par les enfants, même si maintenant je sais, je suis persuadée qu'il m'a aimée.

Pour le second, Alain Juppé est "un être solitaire" : "Les amis, ce n'est pas important pour lui. La famille si. Je lui ai présenté certains de mes amis mais il ne s'en souvient pas, il ne se souvient déjà pas des siens", dit-il.

Un portrait contrebalancé par les propos d’Isabelle, la deuxième femme de l’homme politique, qu’il a épousé en 1993 et avec laquelle il a eu une fille, Clara, en 1995. Celle qui le qualifie de "buisson ardent", affirme qu’il peut donner "l'impression d'une certaine arrogance ou d'une certaine distance, mais cette apparente froideur est celle du regard des autres. Elle s'explique par le fait qu'Alain est un personnage qui impressionne, qui intimide."

L’intéressé, lui, avoue à la journaliste : "Ma terreur, c'est de vivre seul."

A LIRE AUSSI >>  8 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur la jeunesse d'Alain Juppé


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info