Le Premier ministre apparaît dans une vidéo avec Ève Gilles postée sur le compte Instagram de Miss France jeudi 14 mars.
Une date symbolique qui marque la journée mondiale des mathématiques.
"Soyons nombreuses à nous engager dans ces carrières qui façonnent le monde de demain", lance la Nordiste qui se rêve statisticienne.

Il a fallu vérifier plusieurs fois qu’il ne s’agissait pas d’une erreur. Gabriel Attal parlant face caméra sur les réseaux sociaux de la société Miss France ? Franchement improbable et pourtant totalement vrai. Le Premier ministre s’est associé à la nouvelle reine de beauté des Français, Ève Gilles, pour mettre en avant une matière qu’elle connaît bien. En cette journée mondiale des mathématiques, le chef du gouvernement rappelle que sa "priorité absolue" est "d’accroître la part des filles (…) qui s’engagent dans les matières scientifiques".

Les filles, en maths comme dans le reste, ne laissez jamais quiconque vous dire que vous ne pouvez pas y arriver
Ève Gilles, Miss France 2024

Si la Nordiste de 21 ans est "une ambassadrice qui est la meilleure de toutes" pour lui donner un coup de main, c’est parce qu’elle est elle-même étudiante dans ce domaine. Son objectif ? Devenir statisticienne. "Il y a encore trop de filles qui s’autocensurent, qui se disent : 'Les maths, c'est pas pour moi'. Il faut qu'on arrive à changer ça", lance Gabriel Attal avant de "passer tout de suite son téléphone" à Miss France 2024. 

"Le monde des mathématiques, c’est les métiers d’avenir comme l'intelligence artificielle, l’ingénierie, les statistiques, l’astronomie, la recherche", énumère la jeune femme inscrite en deuxième année de licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales avant de décrocher la couronne en décembre dernier.

"J’ai constaté dans ma promotion à l’université qu’il y a encore trop peu de femmes. D’ailleurs les filles, en maths comme dans le reste, ne laissez jamais quiconque vous dire que vous ne pouvez pas y arriver", insiste Ève Gilles. Un rapport remis en février 2023 au ministre de l’Éducation national de l’époque, Pap Ndiaye, pointait l’anxiété des fillettes pour expliquer leur rejet de la matière. "Je connais notre force, notre capacité à soulever des montagnes. Quand on a un objectif, on peut l’atteindre. Soyons nombreuses à nous engager dans ces carrières qui façonnent le monde de demain", martèle Miss France.

Très attachée à sa matière, Ève Gilles nous avait livré son meilleur conseil pour convaincre les plus jeunes de se mettre aux mathématiques sans rechigner. "Je passe beaucoup par le visuel. Par exemple, si le problème comporte des additions, je conseillerai de dessiner des bonbons, puis de se demander combien on en a, combien on peut en manger, combien on peut en laisser à ses parents… On peut aussi faire ça sous forme de défi et transformer les exercices en jeu ou en chasse au trésor", nous expliquait-elle peu après son élection. Des méthodes qui pourraient aider plus d’un élève.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info