Des drapeaux palestiniens ont fleuri ce mercredi dans les tribunes du concert de la pop star américaine au Stade Santiago Bernabeu à Madrid.
Dans le même temps, le hashtag #SwiftiesforPalestine a pris de l'ampleur, des fans l'appelant à prendre position après le drame de Rafah.
S'il n'est pas du tout certain que la jeune femme s'exprime sur le sujet, cette mobilisation atteste de l'impact qui lui est aujourd'hui accordé.

Taylor Swift s’invite dans la guerre à Gaza… malgré elle. En pleine tournée européenne, la pop star américaine est en effet sommée de prendre position en faveur de la Palestine par une partie de son public. Lors de son concert à Madrid, ce mercredi, des drapeaux palestiniens et des banderoles explicites ont ainsi fleuri dans les gradins du stade Santiago Bernabeu.

Dans le même temps, le hashtag #SwiftiesforPalestine a pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux, exhortant la jeune femme à s’exprimer après la frappe israélienne qui a fait au moins 45 morts au sein d’un camp de déplacés palestinien à Rafah. Dans la plupart des messages qui le reprennent, les internautes en profitent pour partager des images des souffrances et des destructions liées au conflit comme le montre cette vidéo réalisée par l'hebdomadaire Newsweek...

Taylor Swift n’a pas encore réagi à la requête de ses fans. Et il n'est pas certain qu'elle souhaite s'exprimer dans les heures et les jours qui viennent. Mais cette mobilisation témoigne de l’influence qui lui est aujourd’hui accordée par son public. On se rappelle qu’en novembre dernier, il lui avait suffi d’un message sur Instagram pour que plus de 35.000 Américains s’inscrivent sur les listes électorales. Une manière implicite d’influer sur la prochaine élection présidentielle ? 

D’après un sondage réalisé en février par l’institut Morning Consult, 64% de ses fans seraient plutôt enclins à voter en faveur de Joe Biden. Dans l’attente d’une consigne de vote ferme, l’entourage de Donald Trump se méfie, la sphère complotiste allant jusqu’à faire de la jeune femme un pion du Pentagone ou à mettre en doute son couple avec le footballeur Travis Kelce, qui serait fabriqué de toutes pièces afin d’amadouer les électeurs en faveur du sortant démocrate.

Une voix plus puissante que toutes les autres ?

Depuis l’attaque du 7 octobre et la riposte de l’Etat hébreu, de nombreux artistes ont pris position dans les médias sur les réseaux sociaux. En amont du Festival de Cannes où il était membre du jury, l’acteur français Omar Sy a partagé un appel au cessez-le-feu tandis que la star australienne Cate Blanchett a monté les marches avec une robe aux couleurs de la Palestine. Rien que ces dernières, d’autres pop star comme Ariane Grande, Kelahni ou encore Dua Lipa ont appelé au cessez-le-feu.

Aucune de ces célébrités n’a toutefois l’aura de la chanteuse américaine. Ce qui pousse aujourd’hui une partie de son public à lui demander de prendre position. "En tant qu’artiste reconnue et impactante, ta voix a la capacité d’attirer l’attention sur des problèmes cruciaux qui affectent des millions de gens", peut-on lire dans la lettre ouverte d’une internaute. "Aujourd’hui, je t’écris pour te demander de t’exprimer sur la crise humanitaire actuelle et des décennies de génocide en Palestine." 

Reste que tous les fans ne sont pas de cet avis. "Forcer Taylor à exprimer son opinion sur de grands sujets d’actualité pourrait la mettre en danger, tout comme son équipe, sa famille, ses amis et ses fans", écrit l’une d’entre eux. "Et puis s’attendre à ce qu’elle aborde chaque problème mondial n’est pas simplement déraisonnable. C’est irresponsable. Nous, en tant qu’individus, devons nous éduquer par nous-mêmes et agir." Pas faux.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info