"Gotham", épisode 11 : L'asile d'Arkham au centre de l'histoire

Le service METRONEWS
Publié le 6 janvier 2015 à 18h55
"Gotham", épisode 11 : L'asile d'Arkham au centre de l'histoire

RECAP - Après plus d'un mois d'absence, la première saison de "Gotham" est revenue hier soir sur la Fox aux Etats-Unis avec l'épisode Rogues' Gallery. On retrouve James Gordon à la sécurité de l'asile d'Arkham.

"Gotham" lance sa seconde partie de saison 1 avec l'épisode 11 "Rogues' Gallery" et explore les couloirs et les détenus aliénés du mystérieux asile d'Arkham. À la fin de l'épisode précédent , Jim Gordon était transféré dans l'établissement sur ordre du maire de Gotham City, séparant l'inspecteur de son mentor Bullock. Malgré un poste moins reluisant, Gordon garde son ardeur et son désir de justice. Il doit enquêter sur le lavage de cerveau de certains détenus et fait la rencontre de guest-stars de choix: Morena Baccarin dans le rôle de Leslie Tompkins, Isaiah Whitlock Jr, en directeur de l'asile et Christopher Heyerdahl dans celui de Jack Gruber, un prisonnier énigmatique.

La mafia de Gotham City était également l'une des parties importantes de l'épisode, avec Cobblepot qui tente de gagner du pouvoir bien trop rapidement, avant d'être remis à la place par Maroni. Fish Mooney place aussi ses pions pour prendre la succession de Falcone et met Butch, son homme de main sur le coup. Ce dernier doit s'occuper d'un ami d'enfance, un danger pour sa patronne. Ce dernier se révèle être un élément important dans la mythologie de la série et pourrait prendre du gallon pour les épisodes à venir.

Des problèmes toujours récurrents

Cet épisode alterne le bon et le très moyen, comme souvent cette saison. Avec des épisodes comme "Penguin's Umbrella" ou même "LoveCraft", on pouvait penser que Gotham avait enfin trouvé son ton et le bon équilibre entre ses différentes intrigues. Mais "Rogues' Gallery" témoigne à nouveau d'un problème d'harmonie dans la série. L'enquête policière de la semaine était solide, même si la conclusion était bien trop évidente, et l'éloignement entre Gordon et Bullock donne une nouvelle dynamique intéressante au show.

Reste le problème Barbara. Depuis le début de saison, ce personnage n'a jamais su trouver sa place, que ce soit auprès de Gordon, où là de Montoya. Heller et ses scénaristes n'ont pas encore trouvé son utilité et il serait préférable qu'elle s'éloigne de l'écran durant quelques épisodes. Les présences d'Ivy et de Catwoman n'étaient pas non plus nécessaires et cassaient le rythme de ce "Rogues' Gallery". Mais "Gotham" a des qualités et peut devenir une série solide, plus qu'elle ne l'est là. Il faut simplement qu'elle réussisse à resserrer son sujet et réduise ses maladresses. 

En France, "Gotham" est disponible sur MyTF1VOD 24h après la diffusion US.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info